Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble de 9 verrières à personnage (Christ Rédempteur, Immaculée Conception, Saint Georges) et décoratives (baies 0 à 8)
    Ensemble de 9 verrières à personnage (Christ Rédempteur, Immaculée Conception, Saint Georges) et décoratives (baies 0 à 8) Saint-Geours-d'Auribat - en village
    Inscriptions & marques :
    Signature et date (baie 0, en bas) : GVSTAVE DAGRAND BAYONNE 1868. Signature et date (baies 0, 1 et . DAGRAND / BAYONNE /ANNO DOMINI MDCCCLXVIII. Inscription concernant l'iconographie : EGO SUM VIA / VERITAS
    Historique :
    Ces verrières, exécutées en 1868 par Gustave-Pierre Dagrand (1839-1915), datent de la période verrière axiale ("GVSTAVE DAGRAND BAYONNE 1868"), rare dans la production du verrier, a un caractère
    Représentations :
    Verrières figurées : personnage en pied sur fond damassé bleu (baie 0) ou rouge (baies 1 et 2 rinceaux et cages à mouches ; bordures à fond bleu ou rouge ornées de fleurettes et bordées de perles. Baie
    Auteur :
    [peintre verrier] Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre
  • Église paroissiale Saint-Georges
    Église paroissiale Saint-Georges Saint-Geours-d'Auribat - en village - Cadastre : 2014 C 360
    Référence documentaire :
    Dons et legs à la fabrique (1839-1884) : Pierre Vanoosterom et Jeanne Fillon Labat (1839-1846
    Murs :
    calcaire pierre de taille enduit
    Toit :
    tuile plate mécanique pierre en couverture
    Description :
    des demi-colonnettes à chapiteau feuillagé (nef, chœur, chapelles) ou sur des culots (porche ). L'édifice est construit essentiellement en moellon calcaire enduit, la pierre de taille étant réservée aux d'escalier, en pierre : petit toit en pavillon pour le clocher (remplaçant une flèche), toit à longs pans
    Annexe :
    importante de rectification ».) - « Fabrique de St Geours d’Auribat 1856 / Liste des maisons ou ménages qui 1855), d’où il en est résulté un déficit de 134 fr. 35 c., tandis que ce déficit n’est en réalité que . 1. La pierre sacrée du maître-autel sera renouvelée, ainsi que celle de l’autel de la Vierge , Toulouse, orfèvrerie sacrée et bronzes » (2 octobre 1882).Mandat de 411,75 francs à l’abbé Pierre Mauriac sont sortis des ateliers du jeune M. Dagrand, de Bayonne, et sont du plus bel effet. Enfin, M. Auguste
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges Saint-Geours-d'Auribat - en village
    Historique :
    de sacristie du début du XIXe siècle. La totalité du mobilier et du décor porté a été acquis ou exécuté pour le nouvel édifice, l'année même ou peu de temps après son achèvement : maître-autel et autels décoratives par le Bayonnais G.-P. Dagrand, etc. Les deux cloches sont fondues respectivement par Louis-Rémy Delestan en 1877 et par son frère Gustave en 1893. Plusieurs statues de série (dont une Jeanne d'Arc
    Référence documentaire :
    Dons et legs à la fabrique (1839-1884) : Pierre Vanoosterom et Jeanne Fillon Labat (1839-1846
    Annexe :
    . Chêne et pin ou sapin. Meuble à deux corps : commode-chasublier à partie centrale saillante avec deux ). Armoire de sacristie [sacristie] (ill. 20134002903NUC1A) Limite 19e s.-20e s. pin ou sapin teinté faux et rivés ou soudés. h = 205 (avec la hampe). Croix de procession (n° 2) [sacristie] Limite 19e s extrémités des bras) fondus et rivés ou soudés. Décor : rinceaux romans sur le nœud et sur les bras de la tige, utilisable comme telle ou comme support d'un bouquet de lumière à quatre branches (trois importante de rectification ».) - « Fabrique de St Geours d’Auribat 1856 / Liste des maisons ou ménages qui 1855), d’où il en est résulté un déficit de 134 fr. 35 c., tandis que ce déficit n’est en réalité que . 1. La pierre sacrée du maître-autel sera renouvelée, ainsi que celle de l’autel de la Vierge , Toulouse, orfèvrerie sacrée et bronzes » (2 octobre 1882).Mandat de 411,75 francs à l’abbé Pierre Mauriac sont sortis des ateliers du jeune M. Dagrand, de Bayonne, et sont du plus bel effet. Enfin, M. Auguste
1