Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Georges
    Église paroissiale Saint-Georges Saint-Geours-d'Auribat - en village - Cadastre : 2014 C 360
    Historique :
    , érigée au centre du bourg par l'entrepreneur Jules Charpentier sur des plans de l'architecte de "lourd, sans grâce et dégradé par les injures des siècles" dans la monographie paroissiale de 1890
    Référence documentaire :
    État des revenus des fabriques extérieures et intérieures en 1808 (1809). Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 1906. Registre des comptes de la fabrique de l'église Saint-Georges (1830-1859). Registre des délibérations du conseil de fabrique de l'église Saint-Georges (1825-1856). Le Second Empire, essor des Landes, 1852-1870. Catalogue d'exposition, Mont-de-Marsan, 1980-1981.
    Description :
    des demi-colonnettes à chapiteau feuillagé (nef, chœur, chapelles) ou sur des culots (porche et chevet. La couverture est entièrement en tuiles creuses à l'exception de celle des tourelles
    Auteur :
    [architecte départemental] Ozanne Alexandre
    Annexe :
    sont sortis des ateliers du jeune M. Dagrand, de Bayonne, et sont du plus bel effet. Enfin, M. Auguste -d'Auribat) A. Registre des comptes de la fabrique de l’église Saint-Georges (1830-1859) - « État des dépenses faites par J. Coudroy pour l’église de St Geours l’an 1830 » : RAS. - « État des recettes de l’an 1830 » : « J’ai retiré de la chapelle de St George (sic) la somme de 15 fr. 8 c. […] ». - « État des confessionnal – 16 #. » - « 1836. État des dépenses faites dans cette année » : « 13. Pour l’achat d’une croix… 32 #. » « Achat d’étoffe pour réparer le dais et faire les soutanes des enfants de cœur (sic)… 35 #. » « Déplacement des fonts baptismaux… 40 #. » - « Année 1854 » : « Achat d’un orn[ement]t blanc… 74 # 30 c qui a été rectifié à la suite de la recette des chaises pour l’année 1856 – Voir d’autre part Note importante de rectification ».) - « Fabrique de St Geours d’Auribat 1856 / Liste des maisons ou ménages qui ont payé le plaçage des chaises à raison de 1 f. chacune » : « Note importante […]. Rectification du
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Georges Saint-Geours-d'Auribat - en village
    Historique :
    des années 1830 grâce aux registres conservés des comptes de la fabrique. Parmi de nombreux achats double face du XVIIe siècle à l'effigie des saints Georges et Jean l’Évangéliste (en réalité une bannière d'après le célèbre modèle d'A. Besqueut) sont acquises au tournant des XIXe et XXe siècles. En 1943, le première moitié du XXe siècle, des pièces d'orfèvrerie signées de fabricants parisiens (M. Thierry, A . Jolivet) et lyonnais (L. et P. Gille) de la seconde moitié du XIXe siècle et des débuts du siècle suivant.
    Référence documentaire :
    État des revenus des fabriques extérieures et intérieures en 1808 (1809). Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 1906. Registre des délibérations du conseil de fabrique de l'église Saint-Georges (1825-1856). Registre des comptes de la fabrique de l'église Saint-Georges (1830-1859). Le Second Empire, essor des Landes, 1852-1870. Catalogue d'exposition, Mont-de-Marsan, 1980-1981.
    Annexe :
    sont sortis des ateliers du jeune M. Dagrand, de Bayonne, et sont du plus bel effet. Enfin, M. Auguste Liste des oeuvres non étudiées Confessionnal [chapelle droite] (ill. 20134002904NUC1A) 2e moitié battants juxtaposés ouvrant sur une série de tiroirs superposés, et deux tiroirs sur battants, et des parties latérales en retrait à battant unique ouvrant sur des placards ; crédence en niche à découpe vivant), titulus (cartouche ovale à cuits néo-17e) et palmettes en lyre (aux extrémités des bras) fondus extrémités des bras) fondus et rivés ou soudés. Décor : rinceaux romans sur le nœud et sur les bras de la croix, gloire à rayons alternant avec des fleurettes, fleurons polylobés aux extrémités des bras. h la croisée, rinceaux polychromes enserrés dans des couronnes fleuronnées et entourant des roses et des chardons. Ill. 20134002915NUC1A. C. Damas de coton et soie blanc, tapisserie polychrome au petit (passementerie). Motif de fond du damas : bouquets et feuilles dans des quadrilobes. Décor (croix dorsale en
    Illustration :
    Extrait du registre des délibérations du conseil de fabrique de l'église Saint-Georges, 1825-1856 Extrait du registre des comptes de la fabrique de l'église Saint-Georges, 1830-1859 (AP Saint Extrait du registre des comptes de la fabrique de l'église Saint-Georges, 1830-1859 (AP Saint Extrait du registre des comptes de la fabrique de l'église Saint-Georges, 1830-1859 (AP Saint Extrait du registre des comptes de la fabrique de l'église Saint-Georges, 1830-1859 (AP Saint
1