Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cloche (n° 2) dite sainte Marie
    Cloche (n° 2) dite sainte Marie Mugron - en village
    Contributeur :
    Maisonnave Jean-Philippe
    Historique :
    signée "Delestan père et fils", c'est à dire Jean Delestan (1762-1828) et son fils François-Dominique Cette cloche, non datée, est antérieure au 26 janvier 1828, date de la mort du curé Jean-Baptiste 1831 par le seul François-Dominique pour 430 francs (AP Mugron, registre de fabrique 1826-1836, p. 35 baron Pierre Jean de Dieu, maire de Mugron à cette date. Son fils Charles d'Antin (1838-1914) et sa sœur également en 1828 une cloche de François Victor Decharme à Lourquen (canton de Montfort-en-Chalosse, réf . IM40005003). Sa fille Marie-Émilie de Monck d'Uzer devait épouser en 1868 le marbrier Léon Géruzet, auteur de
    Auteur :
    [fondeur de cloches] Delestan Jean [fondeur de cloches] Delestan François-Dominique
  • Ensemble des autels du Sacré-Cœur et de saint Vincent de Paul (2 autels, 2 gradins, 2 tabernacles, 2 retables, 4 crédences, 2 statues, 2 clôtures d'autel)
    Ensemble des autels du Sacré-Cœur et de saint Vincent de Paul (2 autels, 2 gradins, 2 tabernacles, 2 retables, 4 crédences, 2 statues, 2 clôtures d'autel) Mugron - en village
    Contributeur :
    Maisonnave Jean-Philippe
    Historique :
    commune (de 1870 à 1882) en la personne de Léon Hiard ; sa mère Adèle Cazeaux-Hiard (1797-1888) avait bâtisseur de l'église Bernard-Roch Domenger), qui les acheta à Toulouse auprès du marbrier Jean-Pierre Charles-François Champigneulle (1820-1882), lequel devait se tourner dès l'année suivante vers la premier autel, installé par le curé Jean-Baptiste Marsan la même année, fut remplacé dès 1829, à l'initiative de son successeur Jean-Pierre Liquet, par un autel "beaucoup plus beau que le premier". Aucun de
    Auteur :
    [marbrier] Bergès Jean-Pierre [fabricant de statues] Champigneulle Charles-François
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Laurent
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Laurent Mugron - en village
    Contributeur :
    Maisonnave Jean-Philippe
    Historique :
    peintre et doreur Laforêt de Tartas, les orfèvres François Bécane de Dax et Étienne II Affre de Saint -Sever, les fondeurs de cloches François Corbières et Lacroix d'Hagetmau (nouvelles cloches en 1722 et réouverture de l’église au culte, l'énergique curé Jean-Baptiste Marsan et son successeur l'abbé Liquet se préoccupent de remeubler l'édifice vide. Trois nouveaux autels (dédiés au Sacré-Cœur, à saint François d'Assise et à saint Jean-Baptiste) sont acquis dans les années 1810. Un imposant maître-autel à baldaquin
    Référence documentaire :
    Dons et legs à la fabrique (1817-1883) : Françoise et Marthe Dartigoeyte (1817), Pierre Fossats (1822), Marie-Anne Domenger veuve de Castelnau (1822), Pierre Darbo (1824), Marie-Anne Pujo (1852), Jean Farthoat (1854-1855), Pierre Hosseleyre (1855-1856), Saint-Jean Portelatine (1856), Jeanne Celhay veuve Bastiat (1868-1869), Catherine Latry épouse Moncade (1869-1892, refusé), Jean Lurbe (1872-1873), Béotie Registre de la confrérie du Tiers-Ordre de saint François (1928-1939). : Imprimerie catholique "Jeanne d'Arc", 1911. BESSELÈRE Jean-Pierre. Petite chronique paroissiale à Mugron.
    Auteur :
    [fondeur de cloches] Corbières François [orfèvre] Bécane François [fabricant de statues] Champigneulle Charles-François [fondeur de cloches] Delestan François-Dominique
    Annexe :
    rénovation intérieure de l'ancienne église Saint-Laurent ; payé en grande partie grâce aux dons du baron Jean -autel néogothique pour la nouvelle église en 1868 ; offert par elle la même année à l'église Saint-Jean Charles Champigneulle, fabricant à Metz, grâce au legs de Jeanne Bastiat-Celhay (AP Mugron). Cloche . Fondue (avec le matériau d'une cloche précédente) en 1722 par le fondeur François Corbières, d'Hagetmau , pour une somme de 30 livres. Cloche. Fondue en 1742 par les fondeurs associés François Corbières (voir en 1831 par le Dacquois François-Dominique Delestan (1806-1865) avec le matériau d'une cloche ; la marraine, Marie-Catherine d'Antin (née en 1769), sœur du baron Pierre Jean de Dieu d'Antin, maire d'Antin une cloche de Jean Delestan à Nerbis en 1822 (réf. IM40006056). _________________________________________________________________ Ordonnance de visite pastorale de François-Adélaïde-Adolphe Lannéluc, évêque d'Aire, 16 septembre 1842 (AP Mugron) "Ordonnance de visite pastorale. / François-Adélaïde-Adolphe Lannéluc, par la
    Illustration :
    Statue de saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars. IVR72_20154000195NUC2A
  • Cloche (n° 1)
    Cloche (n° 1) Mugron - en village
    Contributeur :
    Maisonnave Jean-Philippe
    Inscriptions & marques :
    PIE IX S.S.P.P. AD. BOURRUS CURE DOYEN LEON HIARD MAIRE DE LA VILLE MARIE CHARLES BARON D'ANTIN
    Historique :
    de la refonte de la "grande cloche" déjà "refondue" en 1831 par le Dacquois François-Dominique
  • Orgue de tribune
    Orgue de tribune Mugron - en village
    Contributeur :
    Maisonnave Jean-Philippe
    Référence documentaire :
    p. 114-115 LUMMEAUX Bernard, BENUSIGLIO François-Xavier. Orgues en Aquitaine. LUMMEAUX Bernard , BENUSIGLIO François-Xavier. Orgues en Aquitaine. ADAMA, 1988, t. 1 (Dordogne, Lot-et-Garonne, Landes)
    Annexe :
    aura trois enfants : Dominique, prêtre, Léon, père du secrétaire paroissial, et Blanche, organiste de
1