Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 42 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Monument à Joseph Joubert
    Monument à Joseph Joubert Montignac - place Joseph Joubert - en ville
    Historique :
    Le moraliste Joseph Joubert (1754-1824) est né à Montignac, dans la maison située au 8 bis de la
    Localisation :
    Montignac - place Joseph Joubert - en ville
    Titre courant :
    Monument à Joseph Joubert
    Appellations :
    monument à Joseph Joubert
  • Maison natale de Joseph Joubert
    Maison natale de Joseph Joubert Montignac - 8, 8 bis rue de la Liberté - en ville - Cadastre : 1813 C 96 2011 AP 404, 405
    Historique :
    Maison natale du moraliste Joseph Joubert (1754-1824), construite au XVIIIe siècle, et modifiée à
    Description :
    La maison de Joseph Joubert a été divisée en deux parcelles, la partie sud-est ayant été détachée
    Auteur :
    [habitant célèbre] Joubert Joseph
    Titre courant :
    Maison natale de Joseph Joubert
    Appellations :
    maison natale de Joseph Joubert
  • Hôpital Saint-Jean, puis gendarmerie, actuellement office de tourisme, banque et musée Eugène Le Roy
    Hôpital Saint-Jean, puis gendarmerie, actuellement office de tourisme, banque et musée Eugène Le Roy Montignac - rue du Quatre-Septembre - en ville - Cadastre : 1813 D 185 2011 AR 159
    Référence documentaire :
    Dossier de protection de l’hôpital Saint-Jean Centre de documentation, Direction régionale des Photographies de l’ancien hôpital Saint-Jean, vers 1966-1970. Dossier Montignac-sur-Vézère (Centre p. 99-103. MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse . MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. Montignac : impr. d’E
    Titre courant :
    Hôpital Saint-Jean, puis gendarmerie, actuellement office de tourisme, banque et musée Eugène Le
    Vocables :
    Saint-Jean
    Illustration :
    la chapelle Saint-Jean figurés dans le barry du Chap del Pont, au sud. IVR72_20132403003NUC2A
  • Chapelle Saint-Jean, puis église paroissiale Saint-Georges de Brenac ou église du prieuré, actuellement centre culturel
    Chapelle Saint-Jean, puis église paroissiale Saint-Georges de Brenac ou église du prieuré, actuellement centre culturel Montignac - quartier du Barry - rue du Quatre-Septembre - en ville - Cadastre : 1813 D1 191 2011 AR 160
    Historique :
    . L'église de l'hôpital abrite la cloche fondue vers 1565 pour le couvent des Cordeliers sur ordre de Jean de
    Référence documentaire :
    Hôpital Saint-Jean. Deux vues perspectives, conservation des monuments historiques, Périgueux, 15 p. 66, 99-100 et 103. MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. Montignac
    Titre courant :
    Chapelle Saint-Jean, puis église paroissiale Saint-Georges de Brenac ou église du prieuré
    Vocables :
    Saint-Jean
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'ancien hôpital Saint-Jean et de l'église du prieuré. IVR72_19842400067Z
  • Chapelle funéraire des Montardy
    Chapelle funéraire des Montardy Montignac - Brenac - en écart - Cadastre : 2011 BI 98
    Historique :
    cette famille. Éclairant le chœur, la verrière de l'Assomption est l’œuvre du peintre-verrier Jean monument abrita les tombeaux de la famille Daussel-Montardy jusqu'au décès de Jean de Montardy en 2005.
    Auteur :
    [peintre-verrier] Besseyrias Jean
    Illustration :
    Verrière de L'Assomption, de Jean Besseyrias. IVR72_20122401049NUC2A Statue de saint Joseph. IVR72_20122401050NUC2A
  • Maison du professeur Faurel
    Maison du professeur Faurel Montignac - Beynaguet - rue de Versailles rue des Jardins - en ville - Cadastre : 1813 G 114 2011 AP 826
    Historique :
    chirurgien Jean Faurel (1919-1965) a habité dans cette maison, comme le rappelle la plaque apposée sur le
    Auteur :
    [habitant célèbre, propriétaire] Faurel Jean
  • Maison Duchêne, puis école maternelle
    Maison Duchêne, puis école maternelle Montignac - 1 place du Docteur-Rafarin - en ville - Cadastre : 1813 D 193 2011 AR 152
    Historique :
    La grande demeure fut construite pour l'homme de loi Jean Sclafer Lagorce sur des plans de demeure passe aux mains du fils de l'homme de loi, Jean-François-Adolphe Sclafer Lagorce, magistrat lui aussi. Le 23 mars 1862, Joseph Duchêne achète la maison et lui donne son nom. Le 5 mars 1875, il est
    Référence documentaire :
    3 E 11 111 (Etude Requier). Partage des biens de Jean Esclafer Lagorce, 21 juillet 1834. AD Dordogne. 3 E 11 111 (Etude Requier). Partage des biens de Jean Esclafer Lagorce, 21 juillet 1834. 3 E 11146. Acte d’achat par Joseph Duchêne, 23 mars 1862. 3 E 11146. Acte d’achat par Joseph
  • Château de Coulonges
    Château de Coulonges Montignac - Coulonge - isolé - Cadastre : 1813 B2 907 à 909 2011 AH 119
    Historique :
    Le "castrum de Colongis" est attesté dès 1116 et appartenait à l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem . Par le mariage de leur fille unique Gabrielle de Sédières avec Jean-François Chapt de Rastignac en
    Référence documentaire :
    Permission accordée par Charles, duc d’Orléans, à Jean Elias, seigneur de Coulonges, de faire faire Pièces 8-144. Récapitulatif des donations faites par Jean de Bretaigne, comte de Périgord, à Jean MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. MARQUAY, Jean p. 233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Représentations :
    de Coulonges par le mariage de Jean de Lastours avec Jeanne Hélie de Coulonges en 1452)
    Texte libre :
    l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem (Gourgues). A la fin du XIVe siècle, le "fortalicium" de Coulonges famille de Hélie. Jean Hélie obtient plusieurs donations et autorisations, d’abord de Charles, duc d’Orléans, puis de Jean de Bretagne, comte de Périgord, notamment de guet et de justice. Ces mentions leur fille unique Gabrielle de Sédières avec Jean-François Chapt de Rastignac en 1625, le domaine entre 611. Permission accordée par Charles, duc d’Orléans, à Jean Elias, seigneur de Coulonges, de faire . Récapitulatif des donations faites par Jean de Bretaigne, comte de Périgord, à Jean Hélie, seigneur de Coulonges , pages de son histoire et de sa vie religieuse. Montignac : impr. d’E. Leymarie, 1938. SECRET Jean. Le
  • Église Sainte-Marie dite église du Plot puis église paroissiale Saint-Pierre
    Église Sainte-Marie dite église du Plot puis église paroissiale Saint-Pierre Montignac - place Carnot - en ville - Cadastre : 1813 C2 77 2011 AP 108
    Référence documentaire :
    Procès-verbal d’adjudication des travaux de la nouvelle église paroissiale par Jean Périer, 30 p. 53, 83, 93 à 96 MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. Montignac
    Auteur :
    [entrepreneur] Périer Jean
    Illustration :
    par saint Pierre et saint Jean à la porte du Temple. IVR72_20122401188NUC2A
  • Nouveau cimetière
    Nouveau cimetière Montignac - le Petit Moustier - chemin du cimetière - en ville - Cadastre : 1813 C 511 2011 AP 573, 686, 764
    Illustration :
    Vue d'ensemble. Le tombeau de la famille Mérilhou abrite la dépouille de Joseph Mérilhou (1788-1856 Vue d'ensemble. Le tombeau de la famille Mérilhou abrite la sépulture de Joseph Mérilhou (1788-1856 Vue d'ensemble du tombeau abritant les corps de Léonard Bayle (décédé le 29 septembre 1862) et Jean
  • Mairie
    Mairie Montignac - 2 place Yvon Delbos - en ville - Cadastre : 2011 AR 121
    Historique :
    l'entrepreneur Jean Lapeyre pour la reconstruction du perron de la porte d'entrée principale. En 1884, de sont de nouveau adjugés à Jean Lapeyre. En 1901-1902, le bureau des postes est installé dans le
    Auteur :
    [entrepreneur] Lapeyre Jean
  • Demeure dite maison Requier
    Demeure dite maison Requier Montignac - 17 quai Mérilhou - en ville - Cadastre : 1813 C 119 2011 AP 93
    Historique :
    ouvrant sur l'actuelle place Joseph Joubert, remonte au XVIe siècle. La demeure fut ensuite modifiée au
    Description :
    coquille encadrée de branches. La deuxième demeure, du côté de la place Joseph Joubert (l'ancienne place de
    Illustration :
    Façade sur la place Joseph Joubert, portes cochère et piétonne. IVR72_20122401127NUC2A
  • Ancien repaire noble de Mouney
    Ancien repaire noble de Mouney Montignac - Mouney - isolé - Cadastre : 1813 C 607 2011 AL 48
    Historique :
    Jean de Rochefort de Saint-Angel : lui et ses descendants au siècle suivant obtiennent des châtelains , Joseph de Bouilhac, avocat au parlement et juge de la ville et comté de Montignac, rend hommage au
    Référence documentaire :
    Pièce n° 8-149 : Hommage de Joseph de Bouilhac à Emmanuel Dieudonné, marquis d'Hautefort, pour Mention comme témoin de "Arnault de Royère, sieur de Mounès" (septembre 1541). CHAMPEVAL Jean . 371-376. CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 rendus à Henri de Navarre
  • Monument à Yvon Delbos
    Monument à Yvon Delbos Montignac - place Yvon Delbos - en ville
    Historique :
    monument à Joseph Joubert (1954).
    Description :
    drapée, selon une formule proche du monument à Joseph Joubert. Deux bas-reliefs en méplat ornent les
  • Voie navigable : la Vézère et canal, dit canal du Duc de Bordeaux
    Voie navigable : la Vézère et canal, dit canal du Duc de Bordeaux Aubas
    Historique :
    la Dordogne entre la Vézère et Saint-Jean-de-Blagnac, sous Castillon (projet repris en 1837 par
    Référence documentaire :
    p. 626-635 DUTENS Joseph Michel. Histoire de la navigation en France DUTENS Joseph Michel
  • Repaire noble de Lascaux, puis Fon Laroche
    Repaire noble de Lascaux, puis Fon Laroche Montignac - Fon Laroche - isolé - Cadastre : 1813 D4 1497 2011 BE 154
    Historique :
    siècle. La description la plus ancienne conservée du domaine date du 30 décembre 1667 : à ce moment, Jean domaine noble de Lascaux" à Jean de Labrousse, sieur du Rocq, moyennant la somme de 11 000 livres. En 1768
    Référence documentaire :
    Pièce 8-93 : Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de /8-128. Vente du domaine de Lascaux par Marguerite de Reilhac à Jean Labrousse, 1711. AD Dordogne p. 371. CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 rendus à Henri de Navarre Périgord. Tome XXV (1898), p. 371-376. CHAMPEVAL Jean-Baptiste. « Hommage du Comté de Périgord en 1541 p. 233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Annexe :
    Extrait de l'aveu rendu par Jean de Reilhac pour la seigneurie de Lascaux au comte d'Hautefort, 30 septembre 1667. ANNEXE Montignac, 30 décembre 1667 EXTRAIT DE L’AVEU RENDU PAR JEAN DE REILHAC POUR LA
    Texte libre :
    noble de Lascaux » à Jean de Labrousse, sieur du Rocq, moyennant la somme de 11 000 livres. Ce destruction d’une partie des deux ailes. Après le décès de Jean de Labrousse en 1725, son fils, également prénommé Jean (vers 1691-1776), rend l’hommage du fief au marquis d'Hautefort (1729). Traversant semble-t le 19 septembre 1667 par Jean de Reilhac (cf. annexe), carte de Belleyme levée en 1768, et plan rochers, et dont le texte de l’aveu rendu par Jean de Reilhac précise le couvert paysager, formé de domaine de Lascaux par Marguerite de Reilhac à Jean Labrousse, 1711 (mention). AD Dordogne, 3 E 2244 , Tardif notaire royal. Actes notariés concernant Jean Labrousse seigneur de Lascaux, 1768 AD Dordogne, 60 . nationale, 1873, p. 171. CHAMPEVAL, Jean-Baptiste. Hommages du comté de Périgord en 1541 rendus à Henri roi archéologique du Périgord, t. 25, 1898, p. 371 SECRET, Jean. Le Périgord. Châteaux, manoirs et gentilhommières . Annexe Montignac, 30 décembre 1667 EXTRAIT DE L’AVEU RENDU PAR JEAN DE REILHAC POUR LA SEIGNEURIE
    Illustration :
    Extrait de l'aveu rendu par Jean de Reilhac pour son domaine de Lascaux, 1667 Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Hommage rendu par Jean de Reilhac pour sa seigneurie "de Lascoux" à François de Hautefort, comte du Plan restitué du domaine de Lascaux en 1667 d'après l'aveu rendu par Jean de Reilhac (sur fond de
  • Repaire noble du Planchat, autrement appelé de Péchalmourgue, puis château
    Repaire noble du Planchat, autrement appelé de Péchalmourgue, puis château Montignac - le Planchat - isolé - Cadastre : 1813 D 1161 2011 AW 53
    Référence documentaire :
    AD Dordogne. 40 H 2. Fondation de Jean de Boussier, escuier seigneur du Planchat aux Cordeliers de Montignac, 14 juillet 1651 Fondation de Jean de Boussier, escuier seigneur du Planchat aux Cordeliers de AD Dordogne. 40 H 2. Testament de Jean Boussier, escuier, seigneur du Peuchalmorgue, et de Catherine de Sainct Exupéry, 5 mars 1656 Testament de Jean Boussier, escuier, seigneur du Peuchalmorgue et AD Dordogne. B 1460. Affaire Jean de Bouchier contre Jean Laroche, 1701 Affaire Jean de Bouchier contre Jean Laroche, 1701 p. 233 SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966 . SECRET Jean. Le Périgord, châteaux, manoirs et gentilhommières. S.l. : Tallandier, 1966.
    Texte libre :
    documents, la question reste ouverte. En 1650, on trouve "Jean de Boussier, escuier, seigneur du Planchal . détruit lors de l’incendie de 1908) AD Dordogne. 40 H 2. Fondation de Jean de Boussier, escuier seigneur du Planchat aux Cordeliers de Montignac, 14 juillet 1651 AD Dordogne. 40 H 2. Testament de Jean , sieur de la Vigerie, de son moulin de Peuchalmorgue. 1679. AD Dordogne. B 1460. Affaire Jean de Bouchier contre Jean Laroche, 1701 AD Dordogne. 2 E 220. Mémoire généalogique des messieurs de Boussiers
  • Lotissements HLM - Cité les Colonnades et Cité l'amphithéâtre
    Lotissements HLM - Cité les Colonnades et Cité l'amphithéâtre Montignac - Les Abattoirs - - en écart - Cadastre : 2018 BN 362 à 365 et 488 à 492
    Référence documentaire :
    TONKA Hubert, SENS Jeanne-Marie. Bernard, Saillol, architecte, HLM Montignac. TONKA Hubert, SENS Jeanne-Marie. Bernard, Saillol, architecte, HLM Montignac. Paris, Editions du Demi-Cercle, 1987.
  • Les maisons et les fermes de Montignac
    Les maisons et les fermes de Montignac Montignac
    Référence documentaire :
    FAVALIER Jeanne. Auriac-du-Périgord FAVALIER Jeanne. Auriac-du-Périgord, Histoire et chronique
    Illustration :
    103 avenue Jean-Jaurès (AT 107). IVR72_20122401734NUC2A 125 avenue Jean-Jaurès (AT 73). IVR72_20122401735NUC2A
  • Église paroissiale disparue Saint-Georges de Brenac
    Église paroissiale disparue Saint-Georges de Brenac Montignac - Brenac - en écart - Cadastre : 1813 E1 1 2011 BI 120, 390
    Historique :
    ; le chef-lieu de la paroisse est alors transféré à l'église de l'hôpital Saint-Jean de Montignac, dans
    Référence documentaire :
    SECRET, Jean. "Églises et chapelles périgourdines disparues d’après la carte de Belleyme". Bulletin de la société historique et archéologique du Périgord, 1969, t. XCVI, p. 88. SECRET, Jean. "Églises p. 51, 52 et 99. MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse . MARQUAY, Jean. Montignac-sur-Vézère, pages de son histoire et de sa vie religieuse. Montignac : impr. d’E
1 2 3 Suivant