Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maisons et bâtiments agricoles de Monpazier
    Maisons et bâtiments agricoles de Monpazier Monpazier - en village
    Référence documentaire :
    GARRIGOU-GRANDCHAMP Pierre. "L'architecture domestique des bastides périgourdines". Congrès architectural des immeubles situés autour de la place des Cornières. 2003, 2 vol.
    Dénominations :
    atelier
    Texte libre :
    1990 par les architectes en charge du secteur sauvegardé [1] : ce bureau d’étude s’était non seulement analyse typochronologique des édifices de la bastide visant à dégager des styles et grandes tendances de première étude par une analyse bien plus détaillée des bâtiments et des programmes architecturaux. Une imbrication entre la maison et le projet urbain initié en 1284 [2]. Ce dossier pointe des tendances dans l'élaboration et l'évolution des cadres de vie domestiques, mais souligne aussi des particularités et, surtout , nuance des dispositions qui sont souvent appliquées de manière trop génériques aux maisons de bastides références et l’essentiel de l’illustration. Abréviation des noms de places, rues et routes : PCo : place des Cornières ND : Notre-Dame. SJa : Saint-Jacques. SJo : Saint-Joseph. SP : Saint-Pierre. Tro : du . Tra : transversale. L : de la lumière. FS : foirail sud. FN : foirail nord. B : de Beaumont. E : des est le matériau le plus employé pour la construction des maisons de Monpazier. Il s’agit
    Illustration :
    Beaucoup des maisons sont aujourd'hui un patchwork de styles architecturaux, témoin de leurs Carte des maisons de Monpazier conservant des vestiges des 13e - 16e siècles. IVR72_20142400914NUDA sont souvent des reconstructions récentes. IVR72_20142400653NUC2A FACADE. La maison du chapitre, dont la construction est réalisée au tournant des 13e et 14e siècles BAIE. Vue d'une baie géminée construite au tournant des 13e et 14e siècles (27-31/ND
  • Maison
    Maison Monpazier - 6 rue de la Porte-de-Campan - en village - Cadastre : 1845 SU 585, 586 1986 AC 109
    Historique :
    La cave voûté qui occupe la totalité de la parcelle contient des aménagements, notamment un placard " ; le document liste des réparations secondaires, mais précise toutefois la présence d'une cour et d'un le tiers postérieur de la parcelle, alors agencé en atelier ou remise. Ce dernier vend à François Andrieux (quincailler) dès 1853, mais l'ensemble du lot passe à Pierre Bonis en 1863, qui procède à des travaux d'agrandissement répertoriés dans le registre des augmentations et diminutions en 1878 ; ces
    Référence documentaire :
    Procès verbal des réparations à faire aux possessions des seigneurs de Biron, 1778.
    Description :
    La maison fait partie du "moulon" constituant le front ouest de la place des Cornières ; elle est
    Annexe :
    Procès verbal des réparations à faire aux possessions des seigneurs de Biron - 1778. Procès-verbal des réparations à faire aux possessions des seigneurs de Biron – 1778 Rédigé en présence de Thomas Cazes, architecte de la ville de Condom en Gascogne, et Pierre Mollié, architecte du duc d'Aiguillon , faisant d'un coté l'un des 4 angles de la place et de l'autre celui des rues St Jacques et porte du Compan fermer une brèche à un des murs. 302. Au 1er étage mettre une pierre en montant à l'appui de la galerie devant, faire 9 toises de plancher, refaire les dormants des volets, 4 panneaux de verre en plomb à enduire les parois des murs de la niche. 312. À la chambre sur le derrière de la maison, fournir quatre porte du Compan, faire une toise de resapement au pied du mur, fournir 5 quartiers de pierre et un des , raccommoder l'une des portes des bouges, fournir 2 serrures dont une à chaque porte, réassurer les cloisons en lambris des bouges et y placer quelques panneaux, réassurer et faire une toise de lambris à la cloison qui
1