Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cloche dite Marguerite-Marie
    Cloche dite Marguerite-Marie Maylis - en village
    Inscriptions & marques :
    Dédicace et date (en deux parties sur les deux faces du vase) : JE SUIS DEDIEE AU SACRE-COEUR DE JESUS / JE M'APPELLE MARGUERITE-MARIE / CLOCHE COMMUNALE // PARRAIN M. LE BARON DOMINIQUE DE LATAULADE / MARRAINE MME MARIE JOSEPHINE AMELIE LACAZE / SACRE COEUR DE JESUS AYEZ PITIE DE NOUS. Marque d'auteur : FONDERIE DE L'UNION CATHOLIQUE DES LANDES 1908.
    Historique :
    les fondeurs François-Dominique Delestan, de Dax, et Jean Malet, de Samadet. La cloche de 1908 est l’œuvre de la fonderie de l'Union catholique des Landes, entreprise éphémère fondée au lendemain de la loi de Séparation des Églises et de l’État en 1905, et dont une seule autre production, exécutée l'année suivante, a été repérée à l'église de Bergouey, dans le même canton de Mugron (réf. IM40005483). Selon J.-B . Faivre et V. Matéos (2011, p. 91), les fontes seraient l’œuvre du fondeur gersois Bertrand Escoubet, dit Escoubet fils. L'instrument est dédié au Sacré-Cœur de Jésus et nommé d'après Marguerite-Marie Alacoque Dominique de Lataulade (1863-1941), faut aussi celui de la cloche déjà citée de Bergouey.
    Précision dénomination :
    de clocher
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Cloche suspendue de volée ; tintement par actionnement électrique ; couronne d'anses usuelle ; mouton en fonte de fer, en barre, à quatre brides rondes boulonnées ; battant en poire, en fer.
    Auteur :
    [fondeur de cloches] Escoubet Jean-Bertrand [fondeur de cloches] Fonderie de l'Union catholique des Landes
    Catégories :
    fonderie de cloches
1