Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Pompe borne Briau
    Pompe borne Briau Larbey - en village
    Historique :
    Pompe à eau fabriquée par la maison Briau et Compagnie de Tours, fondée en 1854 (sous la raison sociale G. Briau et A. Soudée), installée à Tours puis à La Riche (Indre-et-Loire). Il s'agit d'une pompe borne aspirante et foulante du modèle PB110, commercialisé vers 1937.
    Description :
    Pompe borne aspirante et foulante à balancier et piston, en fonte de fer, avec chemise, clapet à queue et vis de vidange en cuivre.
    Auteur :
    [fondeur] Briau et Compagnie
    Illustration :
    Extrait du catalogue 1949 de la fabrique Briau et Compagnie de Tours. IVR72_20164000646NUC1A
  • Lustre d'église
    Lustre d'église Larbey - en village
    Historique :
    ". Ceux-ci, des jésuites espagnols chassés par la révolution de 1868 (réf. IM40005178 et IM40005192 exemplaires conservés dans les églises d'Ychoux (canton de Parentis-en Born, réf. IM40000785) et de Herm
    Référence documentaire :
    LAMAIGNERE Raphaël. La paroisse et l'église de Larbey, notes recueillies pour un petit essai
    Représentations :
    Branches à motif de torsade ; perles enfilées et pendeloques.
    Description :
    Lustre à huit lumières et pampilles, en verre transparent moulé et taillé à facettes sur armature bandeau facetté, retenant huit branches recourbées portant bobèches et binets, également en verre moulé
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Larbey - en village
    Historique :
    précises dans des procès-verbaux de visites pastorales et par les recherches de l'abbé Raphaël Lamaignère comportait un petit retable à colonnes et que l'autel latéral, dédié à la Vierge, était "de style Renaissance Pieter de Witte et Jan I Sadeler). A l'exception de cette toile, peu de vestiges subsistent de cet ensemble d'Ancien Régime : des fonts baptismaux en pierre, datables sous réserves du XVIIe siècle, et surtout des peintures murales datées de 1603 et 1610, récemment découvertes dans le chœur et la nef, que de Larbey, aux dires de l'abbé Morellet (Historiettes) et du moraliste Chamfort (Maximes et pensées , caractères et anecdotes). La reconstitution du mobilier après le rétablissement du culte au lendemain de la faux marbre (déposé par la suite et finalement détruit en 2010). Quelques années plus tard, les deux cloches sont refondues, respectivement par les fondeurs Chabaud en 1822 et F.-V. Decharme en 1824. En 1868 , Blanche Domenger d'Antin offre à la paroisse le grand maître-autel en marbre à baldaquin et le bénitier de
    Référence documentaire :
    Église : secours de l'État pour réparations (1865), réparation du clocher et de la toiture du p. 317 CHAMFORT Sébastien-Roch Nicolas, dit. Maximes et pensées, caractères et anecdotes CHAMFORT Sébastien-Roch Nicolas, dit. Maximes et pensées, caractères et anecdotes. Paris : GF-Flammarion, 1968.
    Auteur :
    [imprimeur-éditeur] Desclée et Compagnie [imprimeur-éditeur] Mame Alfred et fils
    Annexe :
    Jeune et Compagnie, Grande Rue Cazaud à Aurillac, pour "un ombrelino de procession du T.S. Sacrement" et . 20144001716NUC2A) 1868. Grès. Décor gravé (à la tête de la dalle) : livre et étole. l = 108 ; la = 51. Épitaphe calcaire, sur-même posé sur un degré à deux marches. Inscription (gravée et peinte sur le socle) : MISSION forgé peint (noir et doré), bois. Autel "face au peuple" installé après le concile de Vatican II régnant sur la largeur du chœur (portillon central à deux battants) et du collatéral nord devant l'autel côté ; barreaux sur deux registres ; décor de croix et de volutes adossées. h = 160. [Encore en place 20e s. Bois tourné et sculpté, velours rayé rouge et vert (garniture). Style Louis XIII. h = 130 . Chromolithographie, bois mouluré et doré (cadres). Canon central en trois éléments cintrés. Décor figuré (canon ) ; la = 30,5. Ensemble de 3 canons d'autel (n° 2) [sacristie] (ill. 20144001593NUC2A et , bois mouluré et doré (cadres). Canon central rectangulaire horizontal, canons du lavabo et du dernier
    Illustration :
    Facture de P. Laveissière Jeune et Compagnie, Grande Rue Cazaud à Aurillac, pour un ombrellino de Jeu de trois canons d'autel : canons du lavabo et du dernier évangile. IVR72_20144001594NUC2A procession du T.S. Sacrement" et un conopée, 17 juillet 1912 (AP Larbey). IVR72_20164000625NUC2A Facture de la maison Alfred Mame et fils, de Tours, pour livres de messe, 19 octobre 1912 (AP chandeliers, souches, canon, signets de missel et Christ destinés à "l'autel des soldats", 28 octobre 1922 (AP Facture de la maison Alfred Mame et fils de Tours pour un "Missel édition vaticane, pro Gallia", 21 Facture de Henri Chantrel fils, "L'Art et l’Église" (72, boulevard de La Tour-Maubourg à Paris
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Larbey - en village - Cadastre : 2014 C 383
    Historique :
    édifices voisins, comme les églises de Nerbis, Caupenne et Saint-Aubin. Le bâtiment primitif comportait un murée) et d'étroites baies à linteau échancré ; la travée droite de chœur et l'abside semi-circulaire , qui n'ont guère été modifiées, étaient voûtées dès le XIIe siècle. Les ajouts et réfections apportés tard, dans la première moitié du XVIe siècle, comme le suggère le profil des nervures et le décor contreforts qui condamnent et mutilent les belles fenêtres romanes. Endommagée par le passage des troupes , récemment redécouvertes, sont exécutées dans la nef en 1603 et dans le chœur en 1610 (dates portées). Les (inscription au-dessus de la fenêtre extérieure "Fait par Blaise le 1er août 1720") et dans l'ajout, de part et d'autre du clocher, d'un porche au sud et d'une "chapelle" baptismale au nord. L'ouragan qui dévaste voûtes de la nef sont restaurées et l'intérieur dans son ensemble reçoit des peintures murales par le
    Observation :
    . Qualité de la mise en œuvre et de la décoration, homogène malgré le remploi des verrières de l'ancienne
    Référence documentaire :
    Église : secours de l'État pour réparations (1865), réparation du clocher et de la toiture du LAMAIGNERE Raphaël. La paroisse et l'église de Larbey, notes recueillies pour un petit essai
    Représentations :
    Décor sculpté des baies romanes du chevet : feuilles lisses, palmes et pommes de pin sur les chapiteaux, palmettes circonscrites avec liens sur les tailloirs et sur les bandeaux les prolongeant chêne (culots nord-est et sud-ouest) et d'olivier ? (sud-est et nord-ouest). Décor sculpté en réserve au peint des quatre clefs de voûte des deux vaisseaux : armoiries de Louis-Marie Epivent, évêque d'Aire et -1878) sur fond rouge (2e travée du vaisseau principal), fleur verte à quatre pétales et pistil doré (1ère travée du collatéral), ostensoir et étole sur fond bleu entouré d'une tresse sculptée (2e travée
    Description :
    romanes (chevet, vaisseau principal) et gothiques (collatéral nord), en pierre de taille irrégulière et mêlée de moellon pour le clocher, en moellon calcaire pour la sacristie et le porche moderne. La (aujourd'hui murée et recouverte d'une peinture datée 1603) et actuellement par un portail gothique à voussure travée droite de chœur voûtée en berceau et par une abside semi-circulaire couverte d'un cul-de-four. Le encadrées de colonnettes à chapiteau sculpté et reliées par un bandeau, en grande partie mutilées et par deux grandes arcades brisées reposant sur des piliers à angles abattus et congés sculptés. Les surbaissé. Le cimetière, clos de murs, ouvre à l'ouest et à l'est par deux portails bâtis en moellon et
    Annexe :
    Jeune et Compagnie, Grande Rue Cazaud à Aurillac, pour "un ombrelino de procession du T.S. Sacrement" et Extraits de documents concernant l'église de Larbey et son mobilier I. AP Larbey. Registre de la confrérie du Saint-Sacrement (1722-1773 et 1833-1883) : - "Continuation du livre de la confrerie du très St les reglements et ordonnances de Monseigneur l'Illustrissime et Reverendissime Gilles Boutault Evêque seigneur d'Aire et de Ste Quitterie du Mas sur l'institution de lad. confrerie dans son Diocese l'an 1641 . Mr Me Jean Despoys lors curé de Larbey / Catalogue des confrères et sœurs [...]". - "Ordonnance mai 1839" (par Mgr Lanneluc, évêque d'Aire et de Dax). II. AP Larbey. Cahier de la confrérie du Saint-Sacrement (1721-1738) : - Page de titre : "A l'adorable et très saint sacrement de l'autel gloire , honneur et louange soient dans tous les siècles des siècles. amen. / Le XIX Iuin M.D.[... : arraché ). - 1861 (20.12) : restauration projetée du clocher et de l'église "réduits au plus déplorable état depuis
    Illustration :
    Détail du chevet : baie axiale murée (chapiteau, tailloir et imposte sculptés Détail du chevet : baie sud-ouest murée et fenêtre repercée. IVR72_20144001607NUC2A
  • Tableau : La Cène
    Tableau : La Cène Larbey - en village
    Historique :
    relation avec la confrérie du Saint Sacrement établie dans l'église en 1645, quinze ans après la compagnie (réf. IM40005735), n'est pas non plus à exclure : "l'ancien tableau du grand autel, rafraîchi et remis
    Référence documentaire :
    LAMAIGNERE Raphaël. La paroisse et l'église de Larbey, notes recueillies pour un petit essai
    Représentations :
    côté, en repoussoir (Judas, tenant la bourse aux trente deniers, est à droite et regarde le spectateur
    Description :
    saint Pierre et du pied droit de Judas), tendue sur la rive d'un châssis en croix (?) ; préparation non visible ; cadre en bois mouluré et doré (à la mixtion ?).
    Illustration :
    Détail : le Christ et saint Jean. IVR72_20144001694NUC2A
1