Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Paulin
    Église paroissiale Saint-Paulin Jau-Dignac-et-Loirac - le Centre - en village - Cadastre : 2013 B5 913
    Historique :
    exécutés au portail et le clocher est doté d'un beffroi par l'architecte Godet. En 1904, des réparations Dès 1790, les trois anciennes paroisses de Jau, Dignac et Loirac sont rassemblées pour ne former question, dès cette époque, de construire une église "centrale", parti largement défendu par les église est relancé par le cardinal Donnet. L'emplacement choisi se trouve à égale distance des trois Bordeaux qui l'avait acquis de MM. Dejeans et Pradel. Le conseil municipal propose la démolition des trois "centrale". Un plan est dressé par l'architecte François Pieau en 1840 mais ce projet n'est pas réalisé . L'archevêque conseille de "s'en tenir à une architecture grecque avec des arceaux en plein-cintre" et sollicite l'architecte pauillacais Escarraguel pour suivre le chantier. Le conseil de fabrique, dans sa délibération du le plan de la future église, le devis de la construction et la rédaction du cahier des charges. La des anciennes églises. Le curé obtient l'interdiction des églises de Jau et de Dignac, tandis que
    Référence documentaire :
    , architecte. Plan d'une église centrale, 10 mars 1840. Mandat de paiement à l'attention de François Pieau , architecte. Plan d'une église centrale, 10 mars 1840. AD Gironde. 2 O 1966. Eglise paroissiale. Réparations au clocher par l'architecte Godet, 1901 . Réparations au clocher, par l'architecte Godet, 1901.
    Description :
    , les jambes harpées, les encadrements des baies, les solins de murs et la flèche du clocher sont , menant au cimetière à l'est. Reprenant des éléments à l’antique, elle est traitée en bossage, scandée de . Puis, une corniche à modillons est ornée de merlons formant des créneaux décoratifs. La flèche voûtée en berceau avec doubleaux sculptés de caissons à fleurs. Elle est éclairée par des fenêtres hautes
    Auteur :
    [architecte] Pieau François [architecte] Godet Pierre [architecte] Nieudan Gustave [architecte] Escarraguel Guillaume
    Annexe :
    , il demande l’autorisation de distraire des 4000 francs qui ont été légués à la fabrique de Jau la intérêts des trois sections de la commune. En conséquence, il proteste contre cette acceptation et persiste centre des trois secteurs. Ce projet trouva de la résistance parmi les habitants de Jau et de Dignac des populations de Jau et de Dignac fit conserver les leurs. Depuis cette époque, l'existence simultanée de l'église centrale et des deux chapelles de Jau et de Dignac entretient entre ces populations une division fâcheuse, une irritation chaque jour croissantes. La plus grande partie des propriétaires division qui existe entre les habitants des trois sections serait bien plus tôt apaisée ; autrement elle pourra soumettre à l’approbation de l'autorité supérieure les plans et devis des travaux à exécuter
1