Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le mobilier de la cathédrale Notre-Dame
    Le mobilier de la cathédrale Notre-Dame Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    Le mobilier des trois édifices qui ont précédé la cathédrale actuelle ne semble pas avoir subsisté seul vestige de la cathédrale gothique - hormis le portail occidental, dit des Apôtres, remonté en 1896 Louis-Marie de Suarez d'Aulan (1737-1771) pour changer cet état de choses. D'origine avignonnaise, le prélat, en accord avec le chapitre, fait appel aux frères Mazzetti, marbriers d'origine tessinoise installés en Avignon, qui réalisent le maître-autel (réservé au chapitre) en 1751 et l'autel de la Vierge (dévolu à la paroisse) en 1765. Le décor, particulièrement élaboré, de la chapelle mariale est complété en douzaine de confréries installées dans la cathédrale - pour certaines depuis le milieu du XVIe siècle (voir d'entre eux ont disparu à la Révolution ou, faute d'entretien, vers le milieu du XIXe siècle : la de métiers dans le déambulatoire et le collatéral nord. Actuellement, trois autels en bois datant de chandeliers datée 1777 et peut-être le tableau d'autel (aujourd'hui ruiné) représentant le Mariage mystique de
    Référence documentaire :
    Lettre du sous-préfet de Dax au maire notifiant le dépôt de huit tableaux des Ursulines destinés Arrêté du préfet accordant au curé Ducamp le retable et le tableau d'autel des Pénitents bleus pour Lettre du sous-préfet au maire de Dax notifiant le transfert du mobilier des Pénitents bleus à la
    Titre courant :
    Le mobilier de la cathédrale Notre-Dame
    Annexe :
    l'enlèvement au ciel d'Alexandre le Grand, peut-être d'après le Roman d'Alexandre de Lambert le Tort et sonantibus. Delestan fondeur à Dax." B) "Sur le bourdon le plus fort" : "Je me nomme Notre-Dame de Dax. J'ai avait il y a quelque temps encore 9 petits autels autour du chœur ou dans le bas-côté nord. Ils [...]." Puis, en contournant le chœur, venaient : 1) l'autel de saint Éloi (forgerons et ferronniers) consacré ; 5) l'autel de saint Crépin, existant encore sous ce nom ; 6) l'autel de saint Pierre, dans le bas l'entrée principale actuelle (dans le transept), une belle chapelle et un magnifique autel en marbre dédié avec un goût exquis : le fond est occupé par l'Assomption de Murillo, autour sont debout les quatre et guichet à jalousie. Décor : quadrilobe ajouré dans le tympan de la loge centrale, croix sommitale centrale et sur le linteau des loges latérales ; quadrilobe ajouré entouré de rinceaux gravés et de rosaces en relief dans le tympan de la loge centrale, crénelage au-dessus de la corniche, tourelles
    Illustration :
    Lettre du sous-préfet de Dax au maire notifiant le dépôt de huit tableaux des Ursulines destinés Arrêté du préfet accordant au curé Ducamp le retable et le tableau d'autel des Pénitents bleus pour Arrêté du préfet accordant au curé Ducamp le retable et le tableau d'autel des Pénitents bleus pour Lettre du sous-préfet au maire de Dax notifiant le transfert du mobilier des Pénitents bleus à la
  • Mécanisme d'horloge
    Mécanisme d'horloge Dax - place Saint-Vincent - en ville
    Inscriptions & marques :
    Marque d'horloger (sur le cadran émaillé) : BIZEUL / à Dax. Marque d'horloger (sur une plaque de (sic), Curé de la Paroisse / Mr RICARD, Architecte de la VILLE / le 20 Septembre 1894.
    Historique :
    Ce mécanisme d'horloge fut installé le 20 septembre 1894 dans la nouvelle église par l'horloger dacquois Emmanuel Bizeul, qui en avait soumis le projet au maire de Dax le 8 juillet précédent (en
    Description :
    Le mécanisme repose sur un châssis rectangulaire en fonte peinte en noir, sur pieds à ressauts, lui abrité par une structure en pin ouvrant à deux abattants superposés, l'abattant supérieur vitré. Le poids
    États conservations :
    Mécanisme hors d'état de marche. Le poids en bois est déposé au sol.
    Annexe :
    1894. Dax le 8 Juillet 1894 / Monsieur le Maire, / Je suis bien aise de profiter de cette occasion pour du marteau et le diamètre du cadran sont les seules bases à étudier pour connaître le genre d'horloge qui sera entendue à une grande distance et sonnant sur la grosse cloche #. Le tout d'une qualité aujourd'hui n'a plus de raison d'être et donne une plus grande régularité dans le fonctionnement. / Le cadran (sic) inataquables (sic) : et, ayant 1 mètre 40, comme il est dit dans le devis, sonnant les heures et les demies. / Je puis livrer cette horloge mise en place pour le prix de quatorze cents cinquante sur le dessein pour établir une vue de ma fourniture, je vous adresse le type d'horloge choisie . La force de l'horloge me permettant de la faire sonner sur celle que l'on désignera dans le traité . / [Vignette découpée et collée représentant le modèle d'horloge choisi] Type d'horloge que je m'engage à fournir, se remontant tous les quatre jours ou par huitaine, selon le désir de la municipalité.
    Illustration :
    Ensemble avec le meuble de protection. IVR72_20124000990NUC2A Ensemble avec le meuble de protection. IVR72_20124000994NUC2A Date peinte sur le châssis en fonte. IVR72_20124000977NUC2A Plaque émaillée portant le nom de l'horloger. IVR72_20124000975NUC2A Plaque commémorative émaillée fixée sur le meuble de protection. IVR72_20124000972NUC2A Le mécanisme d'horloge au moment de sa pose. Photographie, vers 1894. AM Dax
  • Cathédrale Notre-Dame
    Cathédrale Notre-Dame Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville - Cadastre : 2007 AE 338
    Historique :
    Novempopulanie, vers le début du Ve siècle. Ce personnage semi-mythique, dont le martyre est ignoré de Grégoire antique de la ville, un premier sanctuaire chrétien, dédicacé par la suite sous le vocable de Saint -Vincent. En réalité, l'édifice le plus anciennement attesté est la basilique érigée par l'évêque Gratien -Xaintes (réf. IA40001545). En 1052-1053 (ou 1056-1057 selon une autre interprétation), l'évêque Raymond le Vieux transféra le siège épiscopal intra muros, en raison des dangers auxquels était exposée l'église , qui pourrait être un transept. La construction, selon J. Gardelles, se serait déroulée entre le milieu du XIIIe siècle et le début du XIVe. En mai 1312, une bulle de Clément V concède encore des portail et le porche qui le protégeait, et la grande sacristie sud, détruite en 1897. Aujourd'hui, hormis quelques éléments lapidaires au musée de Borda, seul le portail dit "des Apôtres" a survécu, remonté à . Le chapitre, soutenu par l'évêque Jacques Desclaux, décida alors la reconstruction complète du
    Référence documentaire :
    (?) 1878 (extraits concernant le décor sculpté). Lettre du sous-préfet au maire de Dax relative au déplacement projeté du portail gothique contre le Lettre du sous-préfet au maire de Dax relative à la repose du portail gothique dans le transept de MINVIELLE Alix. Le portail de l'ancienne cathédrale gothique de Dax. Université de Paris IV, 1995.
    Description :
    (jusqu'au XIXe siècle, un cimetière le bordait au sud). Il est entièrement bâti en pierre de taille (de sud), couverts de tuiles. Le plan est de type basilical : vaisseau central de quatre travées, flanqué sacristies, empâtent les flancs sud et est du chevet. A l'intérieur, passé un porche voûté d'arêtes, le arcades en plein cintre sur piliers cruciformes. Les trois vaisseaux et le chœur sont voûtés d'arêtes sur doubleaux. Surmontant les bas-côtés et le déambulatoire, de larges tribunes ceinturant l'édifice ouvrent sur
    Illustration :
    Porche occidental de la cathédrale gothique, vu depuis le sud, avant 1890. IVR72_19844000275V Porche occidental de la cathédrale gothique, vu depuis le nord, avant 1890. IVR72_19844000276V Projet d'aménagement de deux salles de catéchisme dans le comble de l'abside, côté sud-est. Dessin Projet d'aménagement de deux salles de catéchisme dans le comble de l'abside, côté nord-ouest, et La cathédrale dans le site. Carte postale, milieu 20e siècle. Elcé, éditeur à Bordeaux La cathédrale vue du sud-est et le monument à Jean-Charles de Borda. Carte postale, entre 1933 et Vue aérienne depuis le sud-ouest. Carte postale. Gaby (Gabriel Artaud), éditeur à Nantes, milieu La cathédrale, le choeur. Carte postale, 1er quart 20e siècle. N.G., éditeur Clochers depuis le sud-ouest. IVR72_20124090158NUC2A Ensemble depuis le sud. IVR72_19844000142V
1