Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 21 à 40 sur 271 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tableau du retable de l'autel du Sacré-Cœur : Déposition de croix
    Tableau du retable de l'autel du Sacré-Cœur : Déposition de croix Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    -Pétersbourg, Toledo [Ohio]). Le copiste anonyme a introduit quelques variantes, parmi lesquelles la traits de saint Jean au fond à gauche. Selon une source sujette à caution et qui n'a pu être vérifiée, le tableau, dit du "St Sépulcre" ou du "Christ rendu à sa mère", porterait au revers de la toile le nom de l'auteur avec la qualification "né sans mains" : il s'agit très certainement d'une confusion avec le tableau du Christ pleuré par les anges d'après le Guerchin (réf. IM40004546), exécuté en 1841 par le certainement de remploi, comme le montre le fort agrandissement de la toile dans le bas, destiné à l'adapter à son nouveau cadre. Elle provient sans doute, comme le suggère son sujet, de l'autel qui précéda
    Description :
    inégale (celui de gauche plus étroit) et d'une bande ajoutée au bas. Cadre étudié avec le retable.
    Annexe :
    le conservateur des Antiquités et Objets d'art, n'a jamais été mentionnée dans l'église."
  • Tableau du retable de l'autel de la Vierge : Assomption
    Tableau du retable de l'autel de la Vierge : Assomption Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Observation :
    Arrêté de protection : Glorification de la Vierge. Déjà classé avec le retable le 5 novembre 1912 , le tableau l'a été à nouveau, par erreur, le 4 novembre 1975 à l'occasion de sa restauration.
    Représentations :
    La Vierge, mains jointes et regard levé, s'élève dans le ciel, soutenue par de grands anges inférieur, le tombeau ouvert, recouvert du suaire et jonché de roses.
  • Tableau : Vierge à l'Enfant, dite la Vierge au chapelet
    Tableau : Vierge à l'Enfant, dite la Vierge au chapelet Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    . IM40004548). Le tableau ici étudié a été, de façon incompréhensible, classé en 1912 avec une datation "XVIIe
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Description :
    Toile en un seul , à tissage régulier et serré et préparation blanche, tendue sur un châssis en
    États conservations :
    Le cadre, trop large pour le châssis de la toile, est un remploi ; le jeu entre châssis et cadre
  • Tableau : Saint Vincent de Paul recueillant un enfant abandonné
    Tableau : Saint Vincent de Paul recueillant un enfant abandonné Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    peinture, dont le prix élevé s'explique par son caractère d’œuvre originale, est toutefois assez directement inspirée d'une célèbre composition de Nicolas-André Monsiau sur le même sujet (1817, gravée en 1818), dont elle reprend les principaux éléments : outre le groupe principal, la figure de la mère éplorée à l'arrière-plan, l'atmosphère hivernale et le décor urbain avec son clocher et ses maisons à témoignent de nombreuses dérivations, parmi lesquelles le tableau de même sujet peint vers 1846 par François
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Description :
    Toile à tissage régulier, en un seul , à préparation blanche, clouée sur la rive d'un châssis à
    États conservations :
    Déchirure dans le quart supérieur gauche ; un accroc à gauche de la tête du saint, comblé avec du
  • 2 statues du retable du maître-autel : Vierge, Saint Eutrope (?)
    2 statues du retable du maître-autel : Vierge, Saint Eutrope (?) Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire Inscription concernant l'iconographie et le commanditaire, date (moderne, peinte sur la face du
    Historique :
    Ferrère (1723-1809) et de son atelier. Si l'on en croit l'inscription (repeinte) sur le socle de la statue auraient été exécutés en 1788, soit en même temps que le retable (1787-1788). Le contrat signé le 22 , thaumaturge invoqué contre l'hydropisie, le rachitisme infantile et autres maux, était déjà le dédicataire du second hôpital fondé à Dax au XIVe siècle (le premier étant celui du Saint-Esprit, de 1215 environ). Le figure, yeux levés au ciel et bras ouverts, évoque sans doute le moment de l'Incarnation et de l'accueil
    Représentations :
    La Vierge est représentée les yeux tournés vers le ciel, les bras ouverts dans un geste de surprise
    Description :
    personnages. Le revers est plat. Les carnations sont peintes au naturel, les vêtements et attributs
    Dimension :
    h 110.0 hauteur approximative sans le tableau d'autel
    États conservations :
    qu'un simple nettoyage. Les inscriptions dorées sur le socle des deux sculptures ont été repeintes (à la
    Annexe :
    Marguerite Rutan et le sculpteur Dominique Ferrère, de Tarbes, pour l'exécution du retable du maître-autel de modernisée). _________________________ "L'an mille sept cent quatre vingt sept et le vingt et deuxième jour de l'hôpital de Dax, d'une part, et le Sr Dominique Ferrère, artiste habitant de Tarbe (sic), d'autre s'étendra en largeur, latéralement depuis le cadre du grand tableau, jusqu'à dix huit pouces au-delà de la , et que, dans le grand panneau toujours en montant à l'aplomb des dites portes, seront placées deux loisible même de supprimer ces statues, si elle le trouve bon, et que dans ce cas le prix de l'ouvrage sera diminué de la somme de deux cent cinquante livres. Sera le dit ouvrage fait en bois de bonne qualité , compris la dorure et la peinture, dans le courant du mois d'octobre 1788. Et moi, Sœur Rutan, susdite . Promets de plus moi, sœur Rutan, de défrayer le dit Ferrère, lui et un de ses ouvriers pendant le temps de la pose, mais non pendant le temps qu'il emploiera pour la dorure et la peinture ; promets de plus de
  • Ensemble de 5 pots à pharmacie (n° 1)
    Ensemble de 5 pots à pharmacie (n° 1) Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Inscriptions & marques :
    Inscription indiquant le contenu (peinte au manganèse sur la panse) : Catholicum. D. ; C. Alkermes
    Historique :
    l'ancien maître de Boyer, Jacques Hustin ; les anses moulées en forme de tête humaine, avec le détail 2012, le pot à alkermès était déposé en prêt au musée de Borda à Dax.
    Représentations :
    l'inscription, une guirlande de fleurs ; autres guirlandes et rameaux disposés en accolade sur le couvercle. Les
    Description :
    polychrome ; inscription au manganèse. Le couvercle de 4 des pots, similaire à celui d'une soupière, est en doucine renversée avec un élément de prise en boucle. Le couvercle du cinquième pot (à confection de
    Dimension :
    h 34.5 hauteur avec le couvercle
    États conservations :
    Le pot à catholicon est fêlé en plusieurs endroits à partir de la base, celui du pot à confection ; le pot à thériaque, fêlé sur tout son pourtour, a été réparé à l'aide d'agrafes (actuellement
  • Tableau : Remise du rosaire à saint Dominique
    Tableau : Remise du rosaire à saint Dominique Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Représentations :
    Saint Dominique agenouillé tend son scapulaire pour recevoir le rosaire que tiennent conjointement la Vierge couronnée d'étoiles et l'Enfant bénissant, entourés d'une gloire lumineuse. Le nimbe du
    Description :
    Toile en un seul , à tissage régulier et serré et préparation blanche, tendue sur un châssis en
  • Tableau : Sacré-Cœur
    Tableau : Sacré-Cœur Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Description :
    Toile en un seul , à tissage régulier et serré, sans préparation blanche ; cadre en bois mouluré
  • Trône épiscopal (n° 1)
    Trône épiscopal (n° 1) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    Ce fauteuil d'époque Napoléon III était naguère encore utilisé comme trône épiscopal dans le chœur . IM40004422). Le trône a été récemment remplacé par un nouveau meuble de style néogothique (réf. IM40004475 ) et déposé dans la sacristie épiscopale. Le dais, relégué dans les combles de l'église après 1992, n'a
    Illustration :
    Le trône dans le choeur, côté évangile. Photographie, 2e quart 20e siècle (collection particulière
  • Tableau : Paysage fluvial dit Lavandières au bord de l'Adour
    Tableau : Paysage fluvial dit Lavandières au bord de l'Adour Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Historique :
    Le titre donné à ce tableau de provenance inconnue relève de la tradition locale et ne semble pas 1817-1878) repose essentiellement sur la prédilection de l'artiste pour le thème du paysage lacustre ou de Baltimore), enfin sur l'atmosphère crépusculaire de l’œuvre. La touche lâche, notamment dans le
    Représentations :
    Paysage au soleil couchant ; à gauche, une rivière où se reflète le ciel crépusculaire ; à droite procession vers la droite. Décor moulé (plâtre) de style Empire-Restauration sur le cadre : frise de
    Description :
    Toile en un seul , à tissage serré et régulier, avec préparation blanche ; cadre en bois mouluré
    Dimension :
    Dimensions avec le cadre.
  • Paire de confessionnaux
    Paire de confessionnaux Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Historique :
    Ces confessionnaux, qui font corps avec le lambris de la chapelle, datent sans doute comme lui des
    Représentations :
    Le couronnement découpé de la loge centrale est composé d'un motif central sculpté d'un médaillon à sommet en accolade sur le panneau inférieur du battant.
    Dimension :
    h 221.5 hauteur sans le couronnement rapporté h 251.0 hauteur totale avec le couronnement
  • Meuble de sacristie (commode-armoire de sacristie) (n° 2)
    Meuble de sacristie (commode-armoire de sacristie) (n° 2) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Observation :
    Il s'agit peut-être du meuble de sacristie inscrit MH le 15/04/1985.
    Description :
    Meuble en deux éléments superposés. Le corps inférieur, à pieds carrés en patin, est un chasublier . Le corps supérieur, surélevé sur le devant par trois petits balustres tournés, est une armoire à six
  • Meuble de sacristie (commode-armoire de sacristie) (n° 1)
    Meuble de sacristie (commode-armoire de sacristie) (n° 1) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Observation :
    Il s'agit peut-être du meuble de sacristie inscrit MH le 15/04/1985.
    Description :
    Meuble en deux éléments superposés. Le corps inférieur, à pieds en patin carrés, est un chasublier d'assemblage à rive droite. Le corps supérieur, surélevé sur le devant par trois petits balustres tournés, est
  • Armoire (n° 2)
    Armoire (n° 2) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Observation :
    Peut-être l'une des armoires de sacristie inscrites MH le 15/04/1985.
  • Tombeau du général de Nansouty
    Tombeau du général de Nansouty Dax - faubourg Saint-Pierre route d'Orthez - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le destinataire gravé peint Épitaphe (sur le couvercle du sarcophage) : CI-GIT / Charles Marie Étienne / de NANSOUTY / Général en retraite / Commandeur de la légion d'honneur / Officier d'académie / décédé à Dax le 14 Mai 1893 / à l'âge de 90 ans / -. Inscription concernant le destinataire (sur la face du sarcophage) : Général
    Historique :
    aujourd'hui sa tombe. Il mourut à Dax le 15 mars 1895 (et non 1893, comme l'indique son épitaphe à la suite
    Référence documentaire :
    MASSIE Jean-François. Le général Charles de Nansouty MASSIE Jean-François. Le général Charles de
    Description :
    Le haut sarcophage en marbre blanc et pierre, surmonté à la tête d'une croix de marbre, est posé
    États conservations :
    Le tombeau a été récemment restauré par le Souvenir Français.
    Illustration :
    Epitaphe sur le sarcophage. IVR72_20124001365NUC2A
  • Tombeau d'un abbé (couvercle de sarcophage)
    Tombeau d'un abbé (couvercle de sarcophage) Dax - place Saint-Vincent - en ville
    Historique :
    paroissiale du curé Charles Dulau, qui précise qu'il a lui-même accolé vers 1880 ce couvercle avec le comme un élément du tombeau de saint Vincent de Xaintes, le fondateur semi-mythique du diocèse de Dax , le gisant fut classé au titre des monuments historiques en 1906. Pourtant, en dépit de sa crosse , l’œuvre fut déplacée dans le bras droit du transept, puis dans la chapelle des fonts baptismaux après 1992.
    Référence documentaire :
    -Vincent-de-Xaintes à Dax, par le curé Charles Dulau, 1887.
    Représentations :
    Le gisant est représenté bénissant, une crosse (au crosseron tourné vers l'extérieur) à son côté
    Dimension :
    Dimensions du couvercle sans le socle moderne.
    États conservations :
    Le gisant est très mutilé, en particulier le visage du défunt (le nez manque) et surtout les pieds et ses supports. Le couvercle est présenté sur un support maçonné moderne.
  • Cloche (n° 1)
    Cloche (n° 1) Dax - place Saint-Vincent - en ville
    Inscriptions & marques :
    Dédicace (en quatre lignes sur le vase supérieur) : CURE MR LOUIS D'ORO DE PONTONX * MAIRE MR
    Historique :
    Cloche fondue en 1864 par le fondeur dacquois François-Dominique Delestan (1806-1865) associé à son ). La dédicace porte le nom de Bertrand Brostra (Saugnac-et-Cambran 1799 - Dax 1885), qui fut le dernier . Augustin Darricau (1816-1888), maire de Dax de 1859 à 1868, était le cousin et homonyme du général Darricau
    Description :
    dans le sens de la volée, une anse perpendiculaire (cloche tournée d'un quart de tour) ; mouton moderne
    États conservations :
    Le mouton est moderne.
    Illustration :
    Détail de la dédicace sur le vase supérieur. IVR72_20124000982NUC2A
  • Ensemble de 2 pots à pharmacie (chevrettes)
    Ensemble de 2 pots à pharmacie (chevrettes) Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Inscriptions & marques :
    Inscription indiquant le contenu (peinte en bleu sur la panse de la 1ère chevrette) : S. De. Pauot
    Historique :
    Le lieu de fabrication de ces chevrettes, de deux modèles différents, n'a pu être clairement plus plausible, mais on peut également songer à Narbonne ou à Samadet. Le décor de la première celui du Saint-Esprit, avec lequel le premier fusionna en 1777.
    Description :
    polychrome. La chevrette n° 2 possède un anneau reliant le col au goulot. Décor en camaïeu bleu. Destination
    États conservations :
    Un petit éclat sur le col de la 1ère chevrette, plusieurs sur le goulot et le col de la 2e.
  • Ensemble de 5 mortiers de table en porcelaine avec leurs pilons
    Ensemble de 5 mortiers de table en porcelaine avec leurs pilons Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Inscriptions & marques :
    (gravé sous le mortier 5) : 36 / h h 44. Numéro d'inventaire (inscrit sur une étiquette apposée sous le
    Historique :
    ) et Jean Vignolet (1844-1918). Elle est toujours active aujourd'hui, sous une autre raison sociale. Le série. Le mortier n° 4 était, au moment de l'inventaire de 2012, en prêt au musée de Borda à Dax.
    Représentations :
    La base et le col du 5e mortier sont moulurés.
    Description :
    en forme de bol avec bec verseur, le cinquième (non signé) de forme élevée et évasée en haut. Les
    États conservations :
    Le bord du 4e mortier est ébréché, le bec verseur du 5e épaufré.
  • Tableau du retable du maître-autel et son cadre : Apothéose de saint Vincent de Paul
    Tableau du retable du maître-autel et son cadre : Apothéose de saint Vincent de Paul Dax - 1 rue Labadie - en ville
    Historique :
    s'agir, comme le présume J. Pons (2011, p. 322), du don d'un bienfaiteur anonyme, peut-être l'évêque Charles Le Quien de La Neufville. Le cadre, en revanche, fut exécuté en 1787-1788 avec le reste du retable par le sculpteur tarbais Dominique Ferrère (1723-1809), qui élabora la composition du meuble en inspirée de l'œuvre peinte sur le même sujet, vers 1730, par le frère André (1662-1753) pour la chapelle du direct. La figure du saint, comme le note J. Pons, est proche de celle de l'image de sa canonisation en 1737. Le visage, en revanche, dérive indubitablement du célèbre portrait dû à Simon de Tours (Paris
    Représentations :
    main la scène qui se déroule à ses pieds, de l'autre le ciel, source de tout bienfait. Au registre demi agenouillé sur un tas de fagots) tournent leur regard implorant vers le saint et demandent son intercession ; à l'arrière-plan, une fille de la Charité porte à boire à un autre malade. Le décor des supérieure, deux anges enfants nus, le regard tourné vers le saint, soutiennent une draperie à fond vert
    Dimension :
    h 250.0 hauteur approximative sans le tableau d'autel
    États conservations :
    actuellement un début de chanci. Le cadre a été restauré à son tour avec l'ensemble du retable dans les dernières décennies du 20e siècle ; il y manque toutefois les pans de la draperie feinte qui le reliaient
    Annexe :
    ). ________________________ "[...] Je fais deux enfants au-dessus du cadre pour tenir le bout des rideaux, conformément à votre idée
    Illustration :
    Ensemble avec le cadre. IVR72_20124001414NUC2A