Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Peinture murale de la sacristie (actuellement oratoire) : armoiries des évêques de Dax et des établissements religieux du diocèse
    Peinture murale de la sacristie (actuellement oratoire) : armoiries des évêques de Dax et des établissements religieux du diocèse Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Inscriptions & marques :
    Signature et date (sur le mur oriental, dans l'angle inférieur droit) : J.H. BONNET PINX - Bx 1892 superposés en trois registres : voir annexes. Noms des archiprêtres de la cathédrale de Dax (sous le bandeau armorié inférieur, à partir de l'angle nord du mur occidental) : CVRÉS-ARCHIPRÊTRES ; LE CHAPITRE / XIe S François contourné les bras étendus et senestré d'une sainte Claire tenant en sa main dextre le saint -sacrement de l'autel, le tout d'or, accompagné en chef d'un croissant d'argent à dextre et d'un soleil d'or de gueules colleté d'azur (Aure), sur le tout de gueules à quatre otelles d'argent (Comminges). Mur , surmontée d'une fleur de lys d'or et soutenue à senestre d'un lion du même, le tout sur une terrasse de
    Historique :
    La grande sacristie de la cathédrale (aujourd'hui aménagée en oratoire) fut ornée en 1892, par le
    Représentations :
    surmontée d'un tympan (évoquant un tombeau) avec le monogramme SV (pour saint Vincent de Xaintes, premier épiscopale. En regard sur le mur occidental, les armes de la ville de Dax entourées de figurations de Notre
    Description :
    Le décor couvre les quatre murs de la pièce à partir de l'allège des fenêtres jusqu'à la voûte , dont le profil des voûtains délimite des lunettes en plein cintre (le tiers inférieur des murs était occupé originellement par des armoires de sacristie). Le faux appareil est peint sur enduit à même le mur
    Annexe :
    armoiries à partir de Jean de Cauna) sur les bandeaux superposés en trois registres, commençant sur le mur ; ARSIVS-RACCA / 980 ; [mur nord] RAYMOND I. le VIEVX / 1032-1058 ; RAYMOND. II de BAZAS / 1058-1060 d'or, sur le tout de gueules à la croix d'argent) ; GVILLAUME de SALIES / 1227-1230 (armoiries lambel d'argent, le tout sur une terrasse de sinople) ; PIERRE ITIER le Cardinal de DAX / 1359-1362 fasces d'or surmontant un cygne au naturel et surmontées d'une étoile d'or) ; [mur ouest] GVILLAVME LE arbre de sinople et un lévrier de gueules colleté d’argent, passant sur le fût de l'arbre et attaché à , ouverte et ajourée de sable, surmontée d’une aigle de sable couronnée à l’antique d'or) ; CH. AVG. LE . D'ASTROS / 1817-1823 (armoiries : D'azur à trois étoiles d'or [évêque de Bayonne]) ; PR. MARIE le PAPE de et à senestre d'une étoile d'argent) ; [ajouté sur le mur nord, sous le bandeau inférieur] ROBERT
  • Peinture de la coupole : Assomption
    Peinture de la coupole : Assomption Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    coupole" (la cathédrale est dédiée à "la Vierge dans son Assomption" comme le rappelle la plaque de iconographiques confirmés. La seule modification notable fut le remplacement des évangélistes en bas-relief contraire de ces dernières, le décor peint n'est pas documenté dans les archives de la cathédrale. Seule la la mémoire locale, puisque l'archiprêtre de la cathédrale, qui mentionne avec louange le nouveau pas son auteur. P. Coste (1908) le donne pour sa part à "un enfant du pays". Une autre tradition annuaires professionnels de la capitale aquitaine - une confusion est possible avec le décorateur bordelais
    Représentations :
    têtes d'angelots ; sur le pourtour, des nuées portent des anges musiciens (chanteurs, trompettistes monogramme marial, et de quatre écoinçons ou trompes meublés par de grands vases de parfum fumants. Le décor registre inférieur : un réseau serré de rinceaux dorés sur fond vert incluant le monogramme de la Vierge et
    Description :
    ; aucune trace de marouflage n'est visible depuis le sol de l'église. Les peintures des Litanies qui
    Illustration :
    Détail d'une lunette feinte : anges tenant le monogramme de la Vierge. IVR72_20124090131NUC2A Détail d'une lunette feinte : anges tenant le monogramme de la Vierge. IVR72_20124090506NUC2A
  • Ensemble du décor d'architecture et du décor sculpté intérieur de la cathédrale (chapiteaux, pilastres, culots, clefs d'arc, frises)
    Ensemble du décor d'architecture et du décor sculpté intérieur de la cathédrale (chapiteaux, pilastres, culots, clefs d'arc, frises) Dax - place de la Cathédrale place Roger-Ducos - en ville
    Historique :
    Le décor sculpté intérieur de la cathédrale n'est pas documenté pour la période antérieure aux différences de traitement plastique des frises de le nef (d'une saveur plus rustique au nord, plus déliée et nombreuses décennies. Sans doute inachevé ou en mauvais état, le décor fut restauré "avec du plâtre" en 1835 sculpteurs Jean Layrolle (payé 1.291,63 francs) et Saint-Sébastien (payé 310 francs). Entre 1881 et 1884, le dernière campagne de construction, qui vit le prolongement du vaisseau d'une travée vers l'ouest et , malgré le silence des sources écrites.
    Référence documentaire :
    (?) 1878 (extraits concernant le décor sculpté).
    Représentations :
    symbole attribut saint Jacques le Majeur coquille Saint-Jacques bourdon chapeau pèlerin Le programme décoratif, aujourd'hui hétérogène, prévoyait peut-être à l'origine, pour les frises de scènes de l'Ancien Testament (comme le Sacrifice d'Abraham). Si tel était le cas, ce programme ne fut titulaires des autels de confrérie anciennement placés dans le collatéral correspondant : autels de saint ). Un ordre ionique règne sur le pourtour de l'édifice ; les ressauts de l'entablement sont tous décorés la tribune occidentale et de l'oratoire sud. Le reste du décor s'ordonne comme suit : Vaisseau coiffée d'une coquille (clef de l'arcade inférieure) ; Agneau vexillaire et coquille évoquant le baptême inférieure) ; bélier androcéphale évoquant le sacrifice d'Abraham (clef de l'arcade supérieure) ; Sacrifice d'Abraham entouré de rinceaux peuplés de trois anges, dont l'un retient l'épée d'Abraham et désigne le (clef de l'arcade inférieure) ; coq (?) perché sur une échelle, évoquant le reniement de saint Pierre
    Description :
    Toutes les sculptures intérieures de la cathédrale sont en calcaire ; le seul matériau plus ressautante, règnent sur le pourtour de l'édifice (vaisseau central, transept, chœur). Le décor figuré est
    Illustration :
    2e travée de la nef, au nord : frise avec le Baptême du Christ et clef d'arc avec l'Agneau 2e travée de la nef, au nord : frise avec le Baptême du Christ (détail des anges musiciens 2e travée de la nef, au nord : frise avec le Baptême du Christ (détail du groupe principal 2e travée de la nef, au nord : frise avec le Baptême du Christ (détail des anges musiciens 3e travée de la nef, au nord : frise avec le Sacrifice d'Abraham et clef d'arc avec bélier 3e travée de la nef, au nord : détail de la frise avec le Sacrifice d'Abraham Bras nord du transept, mur occidental : frise avec le Lavement des pieds. IVR72_20124090286NUC2A Bras nord du transept, mur occidental : pilastre et frise avec le Lavement des pieds Bras sud du transept, mur occidental : frise avec le Portement de croix et le Christ aux outrages Bras sud du transept, mur occidental : frise avec le Portement de croix et le Christ aux outrages
1