Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Château Montbrun
    Château Montbrun Cantenac - Village d'Issan - 6 route du Port d'Issan - en écart - Cadastre : 1826 F 1284 à 1291 2009 AB 202
    Historique :
    matrices cadastrales, un chai est construit en 1865 (parcelle F1391), puis deux maisons en 1879, un atelier ´architecte bordelais Ernest Minvielle pour construire un nouveau chai en 1887. A la fin du 19e siècle, la coopération avec Minvielle. L´architecte réalise les plans de la demeure en 1898, sur lesquels est notée la ´expédition avec un bureau. En 1930, une partie des dépendances est touchée par un premier incendie mais c
    Référence documentaire :
    Ernest (architecte), 1887 - 1906.
    Description :
    A la lecture des projets d´Ernest Minvielle et des photos anciennes, les dispositions du château sculpté et percé d´un oculus, soutenu par des pilastres à bossage, peut-être en remploi de l´ancienne crossettes et ornées d´une agrafe sculptée. Un des côtés de la façade était flanqué d´une tour d´angle
    Auteur :
    [architecte] Minvielle Ernest
    Annexe :
    réussies de M. Minvielle, l´un des architectes les plus distingués de Bordeaux. De ce château la vue . Les vignes situées sur les meilleures croupes du vignoble de Cantenac, produisent des vins fins , séveux, corsés et colorés, ayant une tenue remarquable. Le château Montbrun est une des œuvres les mieux embrasse un panorama magnifique au premier plan duquel, au delà des vignes, le massif du parc du château
  • Église paroissiale Saint-Didier
    Église paroissiale Saint-Didier Cantenac - en village - Cadastre : 1826 F 1791 2009 AC 149
    Historique :
    grandes lignes des travaux sur les plans de René Monpontet, architecte à Margaux. Pendant le chantier, l , sous l´égide de l´abbaye de Vertheuil. A la fin du 17e siècle, la paroisse de Cantenac a des revenus si en mauvais état, puis démolie en 1765. L'architecte bordelais Étienne Laclotte est consulté sur le Monuments Historiques. En février 1995, c´est tout l´édifice qui bénéficie d'un classement au titre des
    Référence documentaire :
    p. 534-535 Le patrimoine des communes de la Gironde. Tome 1 Paris : Flohic éditions, 2001. Archevêché de Bordeaux, états des paroisses de l’archiprêtré de Moulis, folio 7 : divers documents Archives départementales de la Gironde, 2 O 958 : lettre au préfet : solde des réparations, 1853. Archives départementales de la Gironde, 2 O 958 : lettre au préfet : embellissement des abords de
    Description :
    chœur à l'ouest ; contrairement aux usages, elle a été tournée vers le bourg à la demande des habitants ornée de peintures murales, le reste des murs est peint dans une imitation de marbre. De part et d´autre , est voûtée en berceau plein-cintre à doubleaux et rythmée par des piliers cannelés d´ordre toscan qui voûtes d´arêtes et percés de baies fermées par des verrières représentant des figures de saints en pied . Les dernières travées des bas-côtés abritent les autels secondaires, avec au nord la statue de saint
    Auteur :
    [architecte] Monpontet René
    Annexe :
    ´Anastase Leulier, architecte des Monuments Historiques, par Les Ateliers de la chapelle (Longeron représentant un autel. -deux panneaux latéraux : liste des noms de ceux qui ont péri pendant la Première Guerre Document d'archives AD Gironde, G 667. Archevêché de Bordeaux, états des paroisses de l’archiprêtré de Moulis, folio 7 : divers documents relatifs à la paroisse de Cantenac, 1627-1784 "Les voûtes des , les arêtiers seront en pierre de Bourg et les voussoirs en Roquedetau, les reins des voûtes seront carrelé avec des carreaux carrés blanc et sera mis à trois pieds de largeur et six pieds de profondeur des déposé des copies dudit plan et devis, à la charge par l´adjudication de donner caution. On pourra aussi donner des offres ès mains dudit sieur Morin". Mobilier et décor La tribune est ornée de peintures murales représentant l´Adoration des rois mages inscrit en ocre. La chapelle des fonts baptismaux est décorée de peintures sur toile sur deux niveaux
    Illustration :
    Tribune, décor peint : Adoration des Mages. IVR72_20153301518NUC2A
  • Chais de Château Montbrun
    Chais de Château Montbrun Cantenac - Village d'Issan - route du Port d'Issan passage du Caneyron - en écart - Cadastre : 1826 F 1389, 1390, 1391 2009 AB 119,118
    Historique :
    l'autre côté de la route un chai et un hall d´expédition, par le même architecte. D'après les plans, des Des bâtiments figurent de part et d'autre de la route d'Issan sur le plan cadastral de 1826. Selon domaine un second magasin en 1880, un atelier en 1885 et deux chais en 1886. Ces aménagements doivent correspondre aux bâtiments au nord de la route, construits en deux temps : un plan de l'architecte Ernest
    Référence documentaire :
    Plans et dessins des chais de Montbrun à Cantenac, 1887-1909.
    Description :
    bâtiment. La façade est encadrée par une chaîne d´angle harpée. Les frontons des pignons sont percés d'un
    Auteur :
    [architecte] Minvielle Ernest
    Illustration :
    Construction d'un chai avec hall d'expédition à Issan. Détail des pignons de la façade principale Bureaux de monsieur Lebègue à Issan. Plan du premier étage (avec situation des radiateurs), s.d
  • Château Brane-Cantenac
    Château Brane-Cantenac Cantenac - Brane - en écart - Cadastre : 1826 C 237 2009 AD 5 240 à 243
    Historique :
    De l´ensemble des bâtiments qui composent le domaine, le corps de logis, en rez-de-chaussée dépendances sur une cour en U, face à un parc délimité par des fossés et un vivier. Selon Edouard Guillon, le . Les matrices cadastrales mentionnent la construction d´une maison dès l'acquisition, correspondant ´autre côté de la route. Il dote ses deux domaines d´un cuvier conçu par l'architecte bordelais Ernest les plans de l'architecte bordelais Alexandre Garros en 1926. Henri Lurton complète le domaine par un bâtiment abritant un nouveau chai et un cuvier, réalisé par l´architecte toulousain Vincent Defos du Rau
    Référence documentaire :
    Plans, coupe et élévation pour la construction d'un château d'eau, par l'architecte Alexandre Plans, coupes et élévations pour la construction d'un cuvier, par l'architecte Ernest Minvielle Archives privées : dossier concernant la construction du cuvier par l'architecte Ernest Minvielle et Fils éditeurs, 2e édition entièrement refondue par Edouard Féret, enrichie de 73 vues des GUILLON, Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde, avec la description des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crux. Tome 3, Bordeaux, 1868. Site Internet : www.architectes.org [consulté le 12/12/2010] : portfolios des projets et réalisations de l'architecte Vincent Defos Du Rau.
    Description :
    saillante comporte un étage carré. L´organisation des baies est différente sur les deux façades : sur l l'élévation postérieure. Sur chacune des façades, la porte d´entrée, en arc segmentaire à claveaux saillants pignon se compose d´une large travée centrale encadrée par des contreforts saillants et percée au rez-de découpes en bois, est soutenue par des aisseliers. L´élévation latérale est rythmée par des contreforts délimitant 7 travées percées au rez-de-chaussée des petites baies d'aération et à l´étage de fenêtres en arc -corps central coiffé d'une croupe, encadré de deux ailes en appentis. Chaîne d'angle, encadrements des baies sont en pierre de taille harpée. Les arcs segmentaires des fenêtres sont en brique. Une table , la cour de service réunit des logements, aujourd'hui convertis en bureaux. A l'écart, à l'ouest, les par des claustra en brique. Trois unités d'habitation alignées étaient destinées aux ouvriers
    Auteur :
    [architecte] Garros Alexandre [architecte] Defos du Rau Vincent
    Annexe :
    indiquées par l´architecte sous peine de démolition des ouvrages qui ne remplieraient pas strictement ces poutres longrines, d´un solivage à compartiment et d´assemblage avec remplissage volant au-dessus des nord de première qualité de planches de nerva. Les portions de plancher au-dessus des cuves devront , Thurneyssen, Berger à la Société Civile Immobilière des Grands Crus de France : Château sur caves avec jardin chai, logements de prix-faiteurs et de charretiers, 2 cuviers, alors chais, grandes caves, atelier de étoile, le savant viticulteur, une fois lancé dans la voie des améliorations qui devaient porter si haut : "Monsieur, Des changements notables exécutés au domaine de Gorse-Gui depuis quatre ans et ceux qui restent à valurent dans le pays le surnom de Napoléon-des-Vignes. Après avoir vendu, à M. le baron de Rothschild sa propriété de Brane-Cantenac. Le choix des cépages, leur proportion admirablement gardée, ont attiré l'attention des fins connaisseurs et mérité leurs éloges. On cite, comme modèle l'organisation des
    Illustration :
    Cuvier, façade-pignon sud-est : détail de la toiture débordante et des motifs en bois ajourés Cour des dépendances avec château d'eau. IVR72_20103301454NUCA Cour des dépendances : détail du château d'eau. IVR72_20103301455NUCA Cour des dépendances : logements d'ouvriers. IVR72_20103301456NUCA Cour des dépendances : logement du maître de chai et du chef de culture. IVR72_20103301457NUCA
  • Château Prieuré-Lichine
    Château Prieuré-Lichine Cantenac - 34 avenue de La République - en village - Cadastre : 1826 F2 1789 2009 AC 143 à 147
    Historique :
    1989-1990, par l´architecte Philippe Mazières. En 1999, le domaine est vendu au groupe Ballande. -Augustin, établis à l´abbaye de Vertheuil, grâce à une donation des seigneurs de Blanquefort. Les chanoines domaine et entreprend la rénovation des bâtiments et l'extension du vignoble (de 7 ha à 70 ha). Les chais
    Référence documentaire :
    description des communes, la nature de leurs vins, la désignation des principaux crux. Tome 3, Bordeaux, 1868.
    Description :
    corps de logis se prolonge par des ailes latérales en retrait. Au nord, reliant la demeure à un pavillon d'angle, une série d'arcades supportant une terrasse avec balustrade abrite des cuves en ciment couvert d'un toit débordant soutenu par des aisseliers. En retour d'équerre, au sud, un vaisseau abrite un autre cuvier en ciment. Sur les murs des bâtiments ont été accrochées des plaques de cheminées mais aussi sur l'alignement des barriques des chais, elle abrite une salle de dégustation et une
    Annexe :
    années par M. Pagès, appartient actuellement à Mme Rosset. Ce vignoble occupe la partie d´un des coteaux couleur. Le Prieuré, ainsi nommé parce qu´il dépendait autrefois de l´abbaye des Bénédictins, ne produit presque toutes les qualités des meilleurs vins de Cantenac ; on les reconnaît facilement à leur bouquet, à trois siècles. Les vins qu´il produit se distinguent par une exquise finesse et un bouquet des plus
    Illustration :
    Extrait de l'Atlas du domaine d'Issan, 1856 : représentation des bâtiments du "Prieuré Aile nord : arcades abritant des cuves en ciment. IVR72_20103301278NUCA Vue intérieure du cuvier : alignement des cuves en ciment. IVR72_20103301292NUCA Boutique et salle de dégustation, greffées sur le bâtiment des chais. IVR72_20103301431NUCA Vue intérieure des chais. IVR72_20103301294NUCA Vue intérieure des chais. IVR72_20103301295NUCA
  • Dépendances de Château Palmer
    Dépendances de Château Palmer Cantenac - Issan - en village - Cadastre : 1826 F 1, 9, 23, 24, 25, 10, 2 2009 AB 4, 157, 140, 8, 2
    Historique :
    cadastrales, de nouvelles maisons, une cuisine des vendanges, un atelier et un bâtiment rural sont édifiés Sur le plan cadastral de 1826, au lieu-dit Issan La Palue, l´implantation des bâtiments est quasi probablement du 18e siècle. Toutefois, des ajouts et des modifications sont réalisés au cours des 19e, 20e et 21e siècles pour moderniser le domaine, bouleversant profondément la disposition et l'organisation des bâtiments. Dès la 2e moitié du 19e siècle, des constructions sont attestées : selon les matrices ´agence d´architectes bordelaise, L´Arsenal.
    Représentations :
    Des frontons triangulaires et semi-circulaires ornent l'élévation latérale du bâtiment en aile en
    Description :
    portes-fenêtres de l'étage donnant sur un balcon avec garde-corps métallique, soutenu par des consoles , composé de deux vaisseaux, est disposé perpendiculairement au sud-est du chai. A l'ouest de la cour, des bâtiments disposés en L abritaient des maisons de vignerons. La maison à étage au sud présente une façade
1