Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation de la commune de Bégadan
    Présentation de la commune de Bégadan Bégadan
    Historique :
    De nombreuses découvertes archéologiques (par exemple des haches de silex, de grès et de diorite et celle de la Bernède, connue par un titre de 1362. Il ne reste aucune trace du bâti. D’après l’abbé Baurein, Bégadan dépendait de la juridiction de Lesparre et était placée sous la haute justice du duc de par les travaux d’assèchement des marais ainsi que leur partage entre les seigneurs de Lesparre et de . Entre la fin du 18e siècle et la première moitié du 19e siècle, les principales ressources sont le bois , le vin et les céréales. Par ailleurs, en 1831, Bégadan compte 9 moulins à vent. Avec l'expansion de la vigne au cours de la seconde moitié du 19e siècle, la plupart des moulins sont démolis et la
    Référence documentaire :
    Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par Carte du marais de Bégadan et de Saint-Christoly dépendant des fiefs de Lesparre et de Castillon en Marais de Castillon et de Bégadan, dans la juridiction de Lesparre. Papier, encre brune, par s.n BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd . Gironde - districts de Bazas, Cadillac, La Réole, Lesparre et Libourne. Bordeaux : [s.n.], t. 2, 1912. COCKS Charles. Bordeaux, ses environs et ses vins, classés par ordre de mérite, reproduction intégrale de l'édition de 1850. Bordeaux : Ed. Féret et Fils, 1984. , quantités récoltées par chaque propriétaire et prix de vente 1874. Dessins. Eugène Vergez. Bordeaux : Féret FRANCK William. Traité sur les vins du Médoc et les autres vins rouges et blancs du département de
    Description :
    -Dignac-et-Loirac, à l’ouest par Queyrac, au sud par Civrac, Couquèques et Saint-Christoly-Médoc, et à La commune s’étend sur une superficie de 22,5 km². Elle est bordée au nord par Valeyrac et Jau l’est par l’estuaire de la Gironde. Les secteurs nord et est sont occupés par des terres basses et humides. Elles sont parcourues de fossés et de chenaux qui en assurent le drainage. Le bourg est situé au sud et en retrait de l’estuaire et du port de By, à 4 km environ. L’habitat se concentre principalement dans le bourg et dans les hameaux. Ces derniers ont été étudiés à travers 11 dossiers qui mettent l'accent sur cette organisation du bâti, qui subit depuis quelques années d'importantes mutations et ", avec demeures cossues et dépendances viticoles et agricoles. 171 dossiers documentaires ont été réalisés. 110 éléments patrimoniaux ont été repérés et 55 ont été sélectionnés pour leur intérêt historique et patrimonial.
    Annexe :
    : 1260 hab. Cocks et Féret, Bordeaux et ses vins : - 1850 : 1200 hab. - 1868 : 1467 hab. - 1874 : 1536
    Illustration :
    Carte du marais de Bégadan et de Saint-Christoly ..., 1702 (?) IVR72_20183300303NUC2A Grand chenal de By et petit chenal de By : pelles à coulisse. IVR72_20143391177NUC4A Paysage de vigne et bords d'estuaire près du Château de La Tour de By. IVR72_20133310317NUC4A Paysage de vigne et bords d'estuaire près du Château de La Tour de By. IVR72_20133310318NUC4A Chais et cuvier de Château Laujac. IVR72_20143391094NUC4A
  • École primaire
    École primaire Bégadan - 1 route de port de By - en village - Cadastre : 2012 A 1029
    Historique :
    , également dû à Edouard Bonnore. On peut aussi mentionner les écoles de Jau-Dignac-et-Loirac (Godet Entre 1837 et 1891, l’école est installée dans une maison située au sud de l’église. Jugeant le local insalubre et trop exigu, le conseil municipal décide de faire bâtir une nouvelle école . L’architecte Jean-Édouard Bonnore fournit les plans et devis. Le chantier est confié à l'entrepreneur Justin Taurelle. En 1904, le conseil municipal décide de faire agrandir l’école des garçons et de faire bâtir une école pour les filles. L’architecte Godet en signe les plans et les travaux sont exécutés par l'entrepreneur Galloin. Le nouveau bâtiment est construit au nord et parallèlement au premier, en conservant les formes et proportions comme préconisé par le conseil municipal en juillet 1904. Les travaux sont terminés au cours de l’année 1907. Dans les années 1950, l’aménagement d’un préau, l’installation de l’eau et , architecte), de Saint-Estèphe et de Talais (Bonnore, architecte).
    Référence documentaire :
    Correspondance entre l'académie et la préfecture relative au projet de faire construire une Vente de l'ancienne maison d'école et du jardin dépendant, 15 janvier 1893. Arrêté d'approbation du projet d'agrandissement de l'école des garçons et la construction d'une
    Description :
    par la cour de récréation et reliés, à l’ouest, par des bâtiments récents abritant de nouvelles salles de classe, des sanitaires et un préau. Le bâtiment sud (ancienne école des garçons) est formé d'un corps central en rez-de-chaussée ou vert de quatre baies à traverse et meneau, flanqué de deux ailes à . Chaînes d'angle à bossage, bandeaux et encadrements en pierre de taille soulignent l'architecture. Le
1