Ensemble.
Ostensoir - Ensemble.
Localisation Commune : Herm
Auteur(s) Samson Louis III
Louis III Samson (1753 - 1822)

Dernier représentant d'une longue lignée d'orfèvres toulousains, reçu maître en 1778.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Mortet Charles-François, dit(e) Morlet
Charles-François Mortet , dit(e) Morlet (1754 - après 1809)

Charles-François Mortet (ou Morlet selon Jacques Helft, Le poinçon des provinces françaises, p. 70), né à Langres vers 1754, est le fils de Charles Mortet et de Lucrèce Lambert (tous deux morts avant 1782), et le frère cadet de l'orfèvre Jean-Marie Mortet (mort avant 1808). Charles-François, reçu maître-orfèvre à Bayonne en 1782, épouse dans cette ville, le 20 août de la même année, Jeanne Maisonnave, fille de Pierre Maisonnave et de Jeanne Laborde, et nièce par alliance de l'orfèvre bayonnais Joseph Duchemin (1729-après 1793) [source : Geneanet].

Charles-François est probablement identifiable au "Morlets (sic), marchand-orfèvre à Bayonne" signalé en 1807 et 1814 pour des fournitures à l'église d'Herm près de Dax. L'église de Beylongue conserve un ciboire et celle de Mugron un encensoir et une navette de sa période ante-révolutionnaire (1784-1789), celle de Goos un ciboire de 1819-1838 portant un poinçon losangique, insculpé après 1797. Ce dernier pourrait toutefois appartenir à son neveu Charles-Guillaume Mortet (fils de Jean-Marie), orfèvre actif au 33, rue Mayour (actuelle rue d'Espagne), à l'enseigne "Aux attributs de l'église".


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel