Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Voie navigable sur l'Isle

Dossier IA24001202 réalisé en 2009

Fiche

Parties constituantes non étudiées site d'écluse, barrage, chemin de halage
Dénominations voie navigable
Aire d'étude et canton Montpon-Ménestérol - Montpon-Ménestérol
Hydrographies Isle l'
Adresse Commune : Montpon-Ménestérol
Cadastre : 1844 ; 2007
Adresse Commune : Le Pizou
Adresse Commune : Ménesplet
Adresse Commune : Saint-Martial-d'Artenset

L'établissement d'un port près de Vauclaire (commune de Montpon-Ménestérol) par le comte de Périgord Hélie de Talleyrand en 1244 prouve la navigabilité de l'Isle en aval à cette date. En 1274 puis en 1305, les rôles Gascons évoquent la volonté du roi de rendre l'Isle navigable par la destruction des obstacles sur son cours, peut-être en amont du port. Au 15e siècle, les comptes de la municipalité de Périgueux mentionnent quelques efforts en ce sens, notamment pour favoriser l'approvisionnement de la ville en sel. En 1507, un arrêt du parlement de Bordeaux prescrit l'ouverture de "pas" (ou "pertuis") aux écluses des moulins. La même année, le syndic Jean de Bars décrit la rivière "plaine de moulins et de pescheries".

Une ordonnance royale de 1669 déclare l'Isle navigable. Entamés en 1670, les travaux d'aménagement de ces pertuis sont achevés en 1696 sous la direction de l'ingénieur du roi Ferry (1649-1701). Ils concernent l'établissement de 42 "pas de roi" entre Coutras et Périgueux. Malgré ces travaux, la rivière est toujours impropre à la navigation. En 1765, un arrêt du conseil du roi ordonne la création d'écluses à sas. En 1780, le tronçon Coutras-Mussidan est achevé.

De 1821 à 1837, la seconde section est équipée d'écluses à bajoyers droits et les ouvrages du premier tronçon sont repris, voire remplacés pour cinq d'entre eux. Sur la période, neuf barrages sont créés et trois moulins détruits. Au total, sur les 41 écluses à sas en service entre Coutras et Périgueux, trente sont nouvelles et onze sont des réalisations du 18e siècle restaurées. L'ensemble est inauguré le 22 novembre 1837. De 1837 à 1849, la plupart des barrages sont restaurés.

Sur la section de l'Isle comprise dans le territoire cantonal, six écluses à sas sont construites à partir de 1760 : Moulin Neuf, Coly, Ménesplet, Ménestérol, Montpon et Vignerie. Toutes sont figurées sur la carte de Belleyme, levée dans la seconde moitié du 18e siècle en Périgord. Celles de Marcillac et de Duellas sont édifiées en 1824. Le 27 juillet 1957, l'Isle est radiée de la nomenclature des voies navigables de Laubardemont à Périgueux (113 km). De petites centrales électriques sont alors installées sur les sites d'écluses de Marcillac, Vignerie et Duellas.

Créé en 2002, le Syndicat Mixte Interdépartemental de la Vallée de l'Isle (SMIVI) œuvre à la remise en navigabilité de la rivière depuis la limite amont de la commune d'Annesse-et-Beaulieu à la confluence de la Dordogne à Libourne.

Période(s) Principale : 2e moitié 17e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle

Les écluses sont équipées de bajoyers courbes en pierre de taille calcaire. Seule l'écluse de Moulin Neuf possède des bajoyers droits.

Murs calcaire pierre de taille
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte de Belleyme, planche n°14, 1762-1783.

  • Carte de Belleyme, planche n°21, 1762-1783.

  • Cadastre napoléonien, années 1840.

    Archives départementales de la Dordogne : 3 P
  • BRGM. Carte géologique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Feuille 781. Orléans, IGN, 1984.

  • IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735. 2e éd., Paris, IGN, cop. 1981.

Bibliographie
  • AUDRERIE Dominique. La vallée de l'Isle. PLB éditeur, 2006 (Collection Fleur-de-lys).

  • MARACHE Corinne. Les métamorphoses du rural : l'exemple de la Double en Périgord (1830-1939). Paris : éditions du CTHS, 2006.

  • SYNDICAT MIXTE DE LA DOUBLE. La Double du Périgord en Aquitaine. Périgueux : Syndicat mixte de la Double, 1999.

Périodiques
  • GRILLON Louis. "L'Isle, rivière navigable", Mémoire de la Dordogne, n°11, 1998.

  • JULIEN F. "Historique de la rivière de l'Isle. Partie comprise entre Libourne et Périgueux", Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, t.5, 1878.

  • VILLEPET Ferdinand. "Un syndicat de navigation à Périgueux pour la rivière de l'Isle en 1520", Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, t. 37, 1910.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Dordogne - Marabout Vincent - Pagazani Xavier - Provost Marion