Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ville de Saint-Sever

Dossier IA40001725 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Dénominations ville
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Cadastre : 1809 K, A, B ; 1844 S, R, J, E, A, D ; 2015 AY, AL, AS, AK, AX, AN

Située à la lisière de la plaine des Landes et du massif de la Chalosse, la ville de Saint-Sever trouve son origine sur le plateau de Morlanne dès la période antique, aux abords du palais légendaire du gouverneur romain Adrien. Ce promontoire fortifié sert d'assiette à la résidence des comtes de Gascogne avant que ne soit établie l'abbaye bénédictine sur une butte secondaire, à la fin du 10e siècle. Les statuts accordés par l'abbé Suavius au début 12e siècle témoignent déjà d'une réalité urbaine. Saint-Sever se dote alors d'une enceinte dont est conservée la porte du Touron, probablement du 13e siècle. Le dynamisme économique et démographique du bourg stimule l'établissement d'un couvent des frères prêcheurs à la fin du 13e siècle. Le développement des faubourgs artisanaux et bourgeois aux abords de ce noyau entraine un élargissement de la ville et la construction d'une seconde enceinte au milieu du 15e siècle.

Bien que la ville connaisse de multiples destructions dues aux guerres de Cent Ans et de Religions, et que le site fortifié de Morlanne soit progressivement abandonné, l'époque moderne constitue une période faste. De nombreuses familles seigneuriales s'installent à Saint-Sever et construisent des hôtels particuliers dès le début du 16e siècle. Dans le contexte général de la Contre-Réforme du 17e siècle, deux nouveaux ordres religieux (Ursulines et Capucins) fondent des couvents avec l'accord de l'abbaye bénédictine. Des encadrements de porte datés du 17e siècle ainsi que l'arrachement d'une ancienne façade témoignent d'une dynamique architecturale confortée par la reconstruction des bâtiments conventuels. Cette vague de reconstruction se poursuit au 18e siècle. Un portail aujourd'hui disparu rue du Tribunal montre l'attachement aux aménagements monumentaux.

Selon une lettre du duc d'Antin au contrôleur des finances au 18e siècle, la ville de Saint-Sever ne compte que 110 maisons dans son enceinte. La fin du 18e siècle amorce une période de modernisation urbaine. La montée de Morlanne est aménagée en 1778 entrainant la modification de la place du Cap-du-Pouy à l'entrée nord de la ville. Les "arceaux" de la rue Lafayette qui mène sur la place centrale sont détruits. Ces transformations se poursuivent sous la Révolution avec le réaménagement des édifices publics dans les anciens bâtiments conventuels. Les enceintes sont en grande majorité détruites et un plan d'alignement des rues de la ville est adopté en 1809.

La comparaison des plans cadastraux de 1809 et de 1844 n'indique pas d'extension de la ville dans la première moitié du 19e siècle. En revanche, selon le registre des augmentations et des diminutions de la matrice cadastrale, nombre de maisons sont reconstruites intra-muros. L'extension de la ville aux abords de l'Adour s'effectue dans la seconde moitié du 19e siècle et correspond à un développement des industries et à l'établissement de la gare dans ce secteur.

La création de zones pavillonnaires à partir des années 1960 étend la ville au sud, à l'est et l'ouest. Certains bâtiments agricoles entourés de pavillons témoignent de cet accroissement urbain.

Période(s) Secondaire : Antiquité
Principale : 4e quart 10e siècle
Secondaire : 1er quart 12e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : 3e quart 15e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

La ville s'est développée autour de l'abbaye bénédictine. Le parcellaire étroit, en lanière et traversant des rues des Arceaux, Lafayette et de la place de Verdun révèle l'empreinte du noyau urbain primitif. Les rues sont étroites et s'apparentent parfois à des venelles.

Les maisons situées autour de ce noyau ouvrent majoritairement sur un jardin à l'arrière. Elles restent cependant mitoyennes.

Au delà du boulevard de l'Espérance et de la rue du Belloc, le parcellaire est plus lâche ; les maisons ne sont généralement plus mitoyennes mais entourées d'un jardin.

L'axe principal de la ville est le boulevard du Général-de-Gaulle continué par la rue Louis-Sentex puis Bellocq. Il permet de rejoindre Mont-de-Marsan au nord et Hagetmau au sud.

Murs calcaire galet enduit
Toit tuile creuse
Sites de protection site inscrit
Précisions sur la protection

Site des "Vieux quartiers" proches de l'abbaye inscrit par arrêté ministériel du 3 novembre 1971.

Annexes

  • Sources relatives à l'histoire de Saint-Sever

    Un fond d'archives exceptionnel

    La majorité des archives relatives à l'histoire de Saint-Sever est conservée aux archives municipales de la ville. Cependant, les archives concernant l'abbaye avant la Révolution sont déposées aux archives départementales, qui conservent également quelques documents sur la ville postérieurs à 1790.

    - Les archives municipales de la ville de Saint-Sever disposent de nombreuses séries complètes :

    La série DD abrite plusieurs documents relatifs aux biens communaux et aux travaux effectués par les jurats du 13e siècle à la Révolution.

    Les série BB et B conservent la quasi totalité des délibérations du conseil municipal du 16e siècle à nos jours.

    Les séries G, M, O et R contiennent de nombreuses pièces pour la compréhension de l'histoire de la commune de la Révolution à nos jours : tournant révolutionnaire, constructions et réhabilitations de bâtiments, gestion urbaine, cadastres de 1809 et de 1844 et registres correspondant (état des sections, matrices, registre des augmentations et des diminutions).

    - Les archives départementales des Landes ont dans leur fond quelques documents de la ville en dépôt et les archives des institutions religieuses :

    La série H très fournie permet de restituer l'histoire de la ville à travers l'abbaye bénédictine et le couvent des Jacobins avant la Révolution. Des plans et cartes d'importances sont notamment conservés dans le terrier des bénédictins.

    Les séries M, S et W proposent plusieurs écrits retraçant la gestion urbaine et les bâtiments depuis le 19e siècle.

    La série J, assez mince, conserve quelques archives privées : général Lamarque et docteur Sentex.

    - Les archives nationales ont en leur possession des documents figurés avant la Révolution, en particulier sur l'abbaye dans la série N III Cartes et Plans. Des archives apportant des renseignement sur les bâtiments publics pendant la Révolution sont également conservés dans la série F.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Jugement pour l'ouverture de la rue Neuve par les habitants, 1492.

    Archives municipales, Saint-Sever : DD 1 / 23
  • Inventaire des fiefs de la ville de Saint-Sever, 30 novembre 1519.

    Archives municipales, Saint-Sever : DD 4
  • Liève de la ville de Saint-Sever dénombrant les rues et les quartiers de la ville, 1539.

    Archives départementales des Landes : H 72
  • Lettre du duc d'Antin au contrôleur des finances concernant les maisons de la ville de Saint-Sever, 18e siècle.

    Archives départementales des Landes : AA 3
  • Lotissement du cap de Gascogne, 1975.

    Archives départementales des Landes : 1001 W 168
  • "Abel Crabos et Fils à Saint-Sever sur Adour", in la Nouvelle Chalosse, 1930.

    Archives municipales, Saint-Sever
Documents figurés
  • Plan de Saint-Sever et de sa banlieue issu du terrier des bénédictins, 1743. Dessin, encre et lavis.

    Archives départementales des Landes : H 123
  • Plan du projet d'élargissement du Cap du Pouy, de la rue menant de cette place à celle du tour du Sol, par Gagelin. Dessin encre et lavis, février 1778.

  • Plan d'aménagement de la place du Cap du Pouy, 18e siècle. Encre et lavis.

    Archives municipales, Saint-Sever : DD 6
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1809.

    Section K Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 1
  • Plan d'alignement de la rue neuve, 1809. Dessin et lavis.

    Archives municipales, Saint-Sever : 2 O 29
  • Plan d'alignement du boulevard Saint-Dominique. Dessin encre et lavis, 1809.

    Archives municipales, Saint-Sever : 2 O 19
  • Plan d'alignement de la rue Pavie, 1809. Dessin, encre et lavis.

    Archives municipales, Saint-Sever : 2 O 30
  • Plan d'alignement de la rue de l'Hospice, 1809. Dessin, lavis.

    Archives municipales, Saint-Sever : 2 O 19
  • Plan d'alignement rue de Pontix, 1809. Dessin, encre et lavis.

    Archives municipales, Saint-Sever : 2 O 32
  • Plan d'alignement de la rue Bellocq, 1809. Dessin encre et lavis.

    Archives municipales, Saint-Sever : 2 O 11
  • Plan d'alignement de la place du Tour du Sol, 1809. Dessin encre et lavis.

    Archives municipales, Saint-Sever : 2 O 57
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1844.

    Section S Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 2
  • Plan, coupe et élévation pour l'école de filles, s.d. [vers 1890].

    Archives municipales, Saint-Sever : 11 M 13
  • Cartes postales anciennes, début du 20e siècle.

  • Campagne photographique dans la commune de Saint-Sever, 1946.

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine : 1996 / 025 / 565
  • Plans d'alignement des rues de la ville de Saint-Sever, par Fauthoux, architecte, 1874. Encre et lavis.

    Archives municipales, Saint-Sever : non numéroté
Bibliographie
  • TAUZIN Jean-Joachim-Camille. Saint-Sever, cap de Gascogne. Dax : Société de Borda, 1914-1915.

  • POICTEVIN F., Histoire du monastère de Saint-Sever, 1678.

    Bibliothèque nationale de France, Paris
  • LASSERRE, Jean-Claude. Saint-Sever, Landes. Paris : Editions du centre national de la recherche scientifique, 1982 (coll. Atlas historique des villes).

  • LAMBERT Elie. Plans anciens de Saint-Sever de Gascogne. Dax : Imprimerie Pradeau, 1956.

  • O'GILVY Henri Gabriel. Nobiliaire de Guienne et de Gascogne. Revue des familles d'ancienne chevalerie ou anoblies de ces provinces antérieures à 1789. Bordeaux : éditions Gounouilhou, 1856.

  • SUAU Bernadette (dir.). Mémoire des Landes, dictionnaire biographique. Comité d'études sur l'histoire et l'art de Gascogne, Mont-de-Marsan, 1991.

  • PON Georges, CABANOT Jean. Chartes et documents hagiographiques de l'abbaye de Saint-Sever (988-1359). Dax : Comité d’études sur l’histoire et l’art de la Gascogne, 2010, 2 vol.

  • CURSENTE Benoit, Des maisons et des hommes. La Gascogne médiévale, Toulouse : Presse universitaire du Mirail, 1998.

Périodiques
  • GUERINE J. et IRIART D., "Recherche sur les religieux Jacobins de Saint-Sever, 1280-1790". Bulletin de la société de Borda, 412, 1988.

  • FEREY M., "un pont dans la cave", in Le Festin, Bordeaux, 2015.

    p. 19
  • FEREY M., "Les fortifications de la ville de Saint-Sever. Etat de la recherche", in Bulletin de la Société de Borda, Dax, 2016.

    p. 281-298
  • FEREY Marie. "Trésors de papier", Le Festin, Bordeaux, n° 99, 2016.

    p. 94-99
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Saint-Sever - Ferey Marie