Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village du Verdon-sur-Mer

Dossier IA33003747 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Dénominations village
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Le Verdon-sur-Mer
Cadastre : 2013 AS

Le village du Verdon est décrit dans des archives du 18e siècle comme un endroit désert et inhospitalier. Son développement est lié à la présence d'une rade propice au mouillage des bateaux par mauvais temps et à l'installation d'une chapelle (1717-1723).

Un poste des Fermes du Roi, pour percevoir les droits de douane, y est aussi installé : il est indiqué sur la carte de Belleyme en 1774-1775. Il se trouvait à l'emplacement de ce qui deviendra l'hôtel-café de la Marine, transformé aujourd'hui en logements (rue de l'Ancien Hôtel de Ville).

Un plan terrier de la 2e moitié du 18e siècle indique quelques alignements de maisons à proximité de la chapelle et d'autres bâtiments disséminés dans les environs.

Le village se développe et se structure au cours de la 2e moitié du 19e siècle. A partir de 1875, Le Verdon qui dépendait de la commune de Soulac, devient une commune à part entière. C'est aussi à cette époque que l'activité ostréicole bénéficie à la population locale. Les constructions datent donc essentiellement de cette époque. La nouvelle église est construite à l'emplacement de l'ancienne chapelle et inaugurée en 1872. La mairie est installée non loin, avec l'école de garçons. Le cimetière qui jouxtait la chapelle est transféré à l'écart du bourg à l'ouest. Le chemin de fer atteint le Verdon en 1875 et la gare est construite au nord du village.

L'attrait des plages estuariennes et océaniennes ainsi que de la forêt donne lieu à une architecture de villégiature à la fin du 19e et dans la 1ère moitié du 20e siècle. L'installation du Port Autonome de Bordeaux entraîne la construction de nombreux logements pour les ouvriers dans les années 1930.

Sérieusement endommagé lors de la libération de la Poche du Médoc en avril 1945, le village est en partie reconstruit après guerre.

En 1979, la commune fait l'acquisition de l'hôtel du Parc, ancienne villa des Hirondelles : des travaux y sont réalisés pour installer la mairie, inaugurée en 1981.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Le village est situé à l'est du territoire communal en bordure de marais estuariens. L'église paroissiale et la mairie, installée dans une ancienne villa, en constituent les deux pôles.

L'habitat se répartit principalement autour de l'axe constitué des rues Jean-Parès, de Verdun et François-Lebreton ainsi que le long du cours de la République. Lotissements et équipements sportifs complètent l'ensemble. L'ancien port aux huîtres installé le long du chenal et la gare constituent également deux éléments importants.

A l'est se trouvent la plage de la Chambrette et les espaces occupés par le Port Autonome de Bordeaux. Le village est cerné au nord par le marais du Logit et au sud par celui dit du Conseiller.

Le village est distant de près de 3 km de la Pointe de Grave, reliée à elle par la route (avenue de la Chambrette et avenue de la Pointe de Grave) et par un tronçon de chemin de fer.

Couvrements
Statut de la propriété propriété privée
propriété publique

Annexes

  • Documentation sur l'ancien marché couvert

    Le marché couvert construit en 1931 à côté de l'ancienne mairie-école a été détruit en 2007.

    AD Gironde. 2O 4046.

    -Projet de construction d'un marché couvert, 1931 : achat d'un terrain en 1926.

    -Projet de détruire les chais attenant à l'école de garçon pour dégager le terrain qui vient d'être acheté pour construction d'un marché couvert, 3 avril 1927.

    -Marché de gré à gré pour travaux supplémentaires à faire au marché couvert, 29 août 1931. M. Émile Dupuy, entrepreneur

Références documentaires

Documents d'archives
  • Le Verdon. Biens communaux, 1907-1931.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 4046
Périodiques
  • GASTEUIL Bruno. « Le Verdon dans les années 1830 d'après le premier plan cadastral ». Histoire et traditions du Verdon, Janvier 1999, n°8.

    p. 10-22
  • Mémoire de Verdonnais : Les années 1945-1960 (2e partie), bulletin de l'Association "Histoire et Traditions", Foyer communal Verdonnais.

    p. 46-47
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Steimer Claire