Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village de Saint-Vivien-de-Médoc

Dossier IA33003934 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Dénominations village
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Saint-Vivien-de-Médoc

Le village s'organisait autour de l'église construite probablement au 12e siècle. La paroisse était une annexe de Vensac, où résidaient les curés.

Le bourg s'étoffe dans la 1ère moitié du 19e siècle avec la construction de quelques maisons de style similaire, comme l'actuelle gendarmerie et la poste. Au milieu du 19e siècle, le transfert du cimetière au lieu-dit La Croix ainsi que la reconstruction de l'église entraînent l'aménagement d'une place publique ainsi que le lotissement des parcelles voisines dans les années 1860 : les constructions doivent respecter le plan prévu par l'architecte Édouard Bonnore. La prospérité liée à l'ostréiculture, l'agriculture et la viticulture à la fin du 19e siècle donne lieu à des constructions de maisons en pierre de taille, au décor de façade soigné.

En avril 1945, la commune est bombardée lors de la libération de la Poche du Médoc : les dégâts sont importants et la reconstruction s'engage dans les années 1950. Le manque de logements entraîne l'installation d'une cité provisoire, constituée de baraquements en bois, sur l'actuelle place de la rue du 19 mars 1962. L'un d'eux est encore aujourd'hui conservé à l'ouest de la mairie. Puis, la mairie, l'église, notamment son clocher, mais également des habitations le long de la rue principale sont reconstruites.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Le village se situe au sud-ouest de la commune, à distance des terres basses des bords d'estuaire.

Il s'organise le long d'un axe de circulation principal nord-sud. Des embranchements au nord et au sud, ainsi que des transversales est/ouest, notamment pour mener au port, complètent le réseau viaire particulièrement développé.

La place publique est bordée par la mairie, l'église et les habitations : elle constitue le cœur du bourg, où se déroule le marché hebdomadaire.

Les construction du 19e siècle sont encore largement présentes avec leurs façades de pierre de taille au décor soigné ; mais c'est l'architecture de la reconstruction qui distingue aujourd'hui la commune des bourgs voisins, avec notamment le clocher de l'église en béton.

Annexes

  • Documentation complémentaire

    -AD Gironde. 2 O 3661. Lettre de la commission des Monuments et documents historiques et des Bâtiments civils, projet de Bonnore accepté, 14 mai 1857.

    Secrétaire de la Commission : M. Labbé ; projet dressé par Bonnore, architecte, pour les façades des maisons à construire en face de l'église de St Vivien adopté.

    -AD Gironde. 2 O 3650. Adjudication de parcelles à M. Perroche, 27 juin 1858. Étude de Me Constant, notaire à St Vivien.

    Plan dressé par M. Bonnore, architecte de l'arrondissement le 15 mars 1857 ; 4 lots vendus pour 3725 frcs à M. Perroche habitant Saint-Paul à Blaye :

    • 1er lot : emplacement situé dans le bourg au sud-ouest de l'église ayant une largeur en façade au levant de 15m et au couchant de 14m 18cm sur une profondeur de 12m 80 cm au midi et de 12m 20 cm au nord, confrontant le dit emplacement du levant à la place publique, du couchant à un sentier des servitudes mitoyen entre MM. Meynien et Bergé, du nord à une place de 8m de largeur et du midi à la propriété des héritiers Orry, mur mitoyen ;
    • 2e lot : au nord du précédent (...) ;
    • 3e lot : au nord du précédent ;
    • 4e lot : au nord du précédent ; puits commun sur une place ;

    Emplacements qui appartenaient à la commune de St Vivien qui les a acquis de M. André Bergé, propriétaire, ancien percepteur, le 10 décembre 1856 ;

    Obligation de bâtir : les adjudicataires de chaque lot ou l'adjudicataire unique seront tenus de faire construire sur les terrains mis en vente quatre maisons dont trois contigües, en prenant pour alignement le mur devant de la Mairie de St Vivien, les maisons devront avoir leur façade d'une manière uniforme, en se conformant à celle indiquée dans un plan dressé par M. Bonnore le 15 mars 1857, ces constructions devant être commencées dans un délai de deux ans ; M. Bonnore sera chargé de surveiller l'exécution des travaux ;

    Décret de Napoléon du 13 avril 1856 qui autorise la commune à acquérir de M. Bergé une maison avec dépendances pour y établir le prétoire de la Justice de Pais, la mairie et la maison d'école, à aliéner aux enchères publiques sur la mise à prix totale de 5600 francs une partie des dépendances de la dite maison, contenant 7 ares 63 centiares, plus les matériaux à provenir de la démolition de cet immeuble et des murs de l'ancien cimetière.

    AD Gironde. 2 O 3650. Lettre du sous-préfet de Lesparre au Préfet concernant les constructions prévues en face de l'église, 27 mai 1859.

    Délibération du conseil municipal et plan approuvés avec emplacements des acquéreurs situés en face de l'église, qui ont pris l'engagement d'élever des constructions ; travaux ajournés ; les acquéreurs ont revendu les emplacements ; les nouveaux acquéreurs demandent l'autorisation de construire sur un plan uniforme mais moins coûteux que celui approuvé.

    AC Saint-Vivien-de-Médoc. Registre des délibérations du conseil municipal, 1955-1998. Aménagement du terrain de sport, 28 septembre 1958.

    AC Saint-Vivien-de-Médoc. Registre des délibérations du conseil municipal, 1955-1998. Appellation des rues et des places, 23 octobre 1975.

    Place du Marché=Place du 11 novembre ; route de Jau=rue du 8 mai 1945 ; route qui prend de la D1 à la route de la gare=rue du 19 mars 1962-fin de la guerre d'Algérie ; stade municipal=stade René Voluzant ; place devant le stade=place Jean Dupuch.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations du conseil municipal, 1955-1998.

    Archives communales, Saint-Vivien-de-Médoc
  • Biens communaux (1857-1878).

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3650
  • Culte, église (1822-1865).

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3661
Documents figurés
  • Plan topographique de la commune de Saint-Vivien, dressé en juin 1946 par Plumeau, géomètre.

    Archives départementales de la Gironde : 2 Fi 3671
Bibliographie
  • BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 1, 2è éd .

    p. 248-251
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire