Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village de Macau

Dossier IA33005453 réalisé en 2014

Fiche

Œuvres contenues

  • Alignement de logis
    Macau, 16 avenue du Général de Gaulle
  • Alignement de logis
    Macau, 3-9 avenue du Général de Gaulle
  • Alignement de logis
    Macau, 19 avenue du Général de Gaulle
  • Alignements de logis
    Macau, pied de porc, 20 , 23 avenue du Général de Gaulle
  • Avenue de la Libération
    Macau, Avenue de la Libération
  • Bar-tabac
    Macau, 10 place Carnot
  • Boucherie
    Macau, 2 avenue de la Libération
  • École primaire
    Macau, 10 avenue du Général De Gaulle
  • Église paroissiale Notre-Dame
    Macau, place Duffour-Dubergier
  • Îlot
    Macau, Rue Thiers, Rue Gambetta, Rue du Général du Preuil
  • Îlot
    Macau, Rue Victor Hugo, Rue Gambetta, Rue du Général du Preuil, Place Duffour-Dubergier
  • Îlot
    Macau, Rue du 8 mai 1845, Rue Camille Godard, Chemin du Prat
  • Îlot
    Macau, Place Duffour-Dubergier, Rue Pierlot, Avenue de la Coste
  • Îlot
    Macau, Rue Gambetta, Rue du Général du Preuil, Rue Camille Godard
  • Îlot
    Macau, Rue Thiers, Rue Gambetta, Rue du Général du Preuil
  • Îlot
    Macau, Rue Camille Godard, Rue Gambetta, Rue du Général du Preuil, Place Duffour-Dubergier
  • Îlot
    Macau, Rue Victor Hugo, Rue Pierlot, Avenue de la Libération, Chemin du Mahoura, Place Duffour-Dubergier, Place Carnot
  • Îlot
    Macau, Rue du 8 mai 1845, Rue Camille Godard, Chemin de Mandoulet
  • Îlot
    Macau, Rue Camille Godard, Place Duffour-Dubergier
  • Îlot
    Macau, Rue Thiers, Avenue de la Libération, Impasse de la Libération, Chemin des Dames
  • Maison
    Macau, 4 avenue du Général de Gaulle
  • Maison
    Macau, 9 rue du 8 Mai 1945
  • Maison
    Macau, 12 avenue du Général De Gaulle
  • Maison
    Macau, 1 avenue de la Coste
  • Maison
    Macau, 9 avenue de la Libération
  • Maison
    Macau, 6 avenue de la Libération
Dénominations village
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Macau
Précisions

La terre et le bourg de Macau sont mentionnés pour la première fois dans une charte de 1027 qui officialise le don de Guillaume d'Aquitaine aux religieux de l'Abbaye de Sainte-Croix de Bordeaux de cette partie du Médoc.

Les religieux érigent rapidement Macau en sauveté -endroit où l'abbé est le seul justicier. Le village est un bourg dense et oblong où les voies principales aboutissent à l'est sur la place de l'église. Cette dernière conserve un clocher datable du 12e siècle. Si l'on peut supposer une activité dès cette époque, avec foire et marché, seule l'organisation du bâti en îlots avec "ruettes" traversantes peut indiquer une structure ancienne. Des vestiges de la fin de l'époque médiévale ont été conservés dans certaines maçonneries de maisons proches de l'église (croisées à moulures à listels, linteau en accolade...).

Le village semble prospère à l'époque moderne, avec notamment l'installation de nombreux notaires. Une série d'aveux datant de la fin du 17e siècle fournit la description de l'habitat : maisons avec étage ou sur "arceaux" avec "balais", "apents", "ruettes" et jardins à l'arrière. Cette disposition est toujours repérable.

Deux plans datés de 1730 et 1734 montrent l'état du village, coupé en deux entre les possessions de l'abbé de Sainte-Croix et celles du seigneur de Cantemerle (de l'église jusqu'à la rue actuelle du Général du Preuil pour l'un, le reste pour l'autre). Des bornes sont installées à cette occasion. Le seigneur de Cantemerle s'empresse d'allouer une partie de ses terrains, dont un moulin à la croix de Bern (détruit en 1843). À la fin du 18e siècle, une partie de l'église est rebâtie tout comme des maisons alentours, élevées de murs-écrans avec percements en arcs segmentaires et adoucissement des angles. Une gravure des années 1840 montre la physionomie du village avec vestiges médiévaux et modernes (mur-écran, toits à forte pente).

Au 19e siècle, notamment durant la seconde moitié, l'habitat urbain est systématiquement modifié, renouvelé : peu de reconstructions intégrales mais les façades sont abattues et reconstruites avec de nouvelles corniches et un nouveau décor. La rue Camille Godard a ainsi bénéficié de ces campagnes de réalignement et d'uniformisation. De nombreuses dépendances, comme des chais ou des cuviers, sont construits à cette époque où la vigne constitue la principale activité lucrative locale. A la suite du transfert du cimetière dans les années 1820, la municipalité autorise des constructions à proximité de l'église, notamment celles de la mairie-écoles (1853), d'une école de filles (1876) sur les plans de l'architecte Louis-Michel Garros.

Au 20e siècle, si les maisons sont en grande majorité conservées -avec leurs jardins-, les dépendances sont pour la plupart abandonnées ou détruites.

Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates

Le village de Macau se trouve à l'ouest de la commune, non loin du ruisseau de la Maqueline, ancien bras de l'estuaire séparant l'ancienne île de la terre ferme.

Organisé selon un plan ovoïde, il est traversé d'est en ouest par 3 axes principaux, eux-mêmes coupés par des réseaux secondaires : rues ou "ruettes", qui divisent le village en îlots. L'habitat y est composé de maisons d'un étage avec façade sur rue, toiture débordante et jardin avec dépendance(s) à l'arrière.

Couvrements
Couvertures
Techniques
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Extrait de la Notice biographique de M. le Cte de La Vergne, 1853

    p. 11-12

    En 1850, il accepta les fonctions de Maire, que lui imposa le suffrage universel de la commune de Macau. Sous sa courte mais active, intelligente et paternelle administration, le port de Macau, l’un des plus considérables de la rive gauche de la Garonne, a été construit ; des places publiques ont été nivelées ; l’achèvement de l’église, la création d’une salle d’asile, la reconstruction de la mairie et des écoles primaires, l’établissement d’un lavoir public ont été préparés et seront à jamais la preuve que le légitimiste de La Vergne savait faire de la bonne république.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Gironde. H 1026. Droits de propriété et de seigneurie foncières : Macau et Arsac, avec notamment les aveux des possessions abbatiales dans le bourg de Macau (1572-1574).

    Archives départementales de la Gironde : H 1026
  • Matrices cadastrales : Augmentations et diminutions, 1853-1890.

    Archives départementales de la Gironde : 3P
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de Macau de 1810.

    Archives communales, Macau
  • Plan cadastral napoléonien de Macau, 1843.

    Archives départementales de la Gironde : 3P 262
Bibliographie
  • LACAINE Victor, LAURENT Charles-Henri. Notice biographique de M. le Cte de La Vergne (Fleuret Jean-Baptiste). Extrait des "Biographies et nécrologies des hommes marquants du XIXe siècle", Bordeaux : Imprimerie des ouvriers associés, 1853.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian