Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village d'Arsac

Dossier IA33004705 inclus dans Alignement de logis réalisé en 2013

Fiche

Œuvres contenues

Dénominations village
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Arsac
Précisions

Les premières traces du village d'Arsac dans l'histoire ne sont pas déterminées mais sont identifiées au portail roman du 12e siècle de l'église. Le village devait dépendre de la maison noble d'Arsac, dont la famille éponyme a cédé la seigneurie aux Montaigne puis aux d'Arrérac au début du 17e siècle, enfin aux Ségur jusqu'à la Révolution. À l'intérieur de l'église, les litres funéraires et la cloche (1627) dédicacée confirment ce passé seigneurial.

Autour de l'église, une dizaine de maisons seulement sont indiquées sur le plan cadastral de 1827. Des reconstructions et des constructions nouvelles sont entreprises au cours du 19e siècle, plus particulièrement durant la seconde moitié.

Durant la seconde moitié du 20e siècle, le bourg se densifie et des zones jadis en friche sont occupées. En 2002, une mairie neuve est construite et l'ancien presbytère accueille le siège de la Communauté de communes Médoc Estuaire.

Période(s) Principale : 19e siècle
Secondaire : 13e siècle
Dates

Le village est situé au centre du territoire communal. Au cœur du bourg se trouvent l'église, le siège de la communauté de communes et la nouvelle mairie. L'axe principal est-ouest est l'avenue Jean-Luc Vonderheyden autour duquel se répartissent les habitations dont certaines sont caractérisées par une disposition en alignement. Autour de la place Camille Godard sont implantés les principaux commerces, les bâtiments possèdent à ce titre un étage : une partie boutique en rez-de-chaussée et logement au premier niveau.

Du sud au nord, la route de Ligondras traverse le village et dessert les anciens bâtiments communaux (mairie, écoles) ainsi que le cimetière.

Certaines zones du village sont identifiables par la maison d'habitation, une dépendance en brique ou en planches et des petits fossés de séparations qui recueillent les eaux pluviales en hiver.

Couvrements
Couvertures
Techniques

Références documentaires

Bibliographie
  • BAUREIN Abbé, MERAN Georges. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1876, t. 2, 2è éd .

    p. 263 et suiv.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian