Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Villa "de la Cize"

Dossier IA40001745 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination villa
Appellations Villa de la Cize
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Adresse : 10 rue de la Cize
Cadastre : 2015 AK 114

Avec la destruction des fortifications à la fin du 18e siècle, la ville de Saint-Sever gagne des espaces ruraux. Les cadastres napoléoniens de 1809 et 1844 montrent des constructions qui s’établissent progressivement dans un secteur encore occupé en majeure partie par des champs. Aux abords du "ravin" et surélevé par rapport à la route menant à Orthez, la topographie des parcelles rue de la Cize se trouve tout à fait appropriée pour l’emplacement de maisons de type "villa", offrant une vue panoramique sur la plaine.

Au début du 20e siècle viennent donc se placer, en bordure de la rue Bellocq, une série de villas, dont celle "de la Cize".

La construction de la demeure principale se termine en 1913. La forme du toit et l'organisation des différents corps de bâtiment sont typiques de l'architecture de villégiature. Elle est commandée par la famille de Saint-Palais liée par alliance aux Laborde-Lassalle à un architecte tarbais, selon une information orale. Alors que dans un premier temps la famille songe à Bayonne ou Biarritz, hauts lieux de la villégiature, c'est finalement dans sa ville d'origine qu'elle fait construire la demeure. Des lettres conservées décrivent la villa dans le "genre banlieue urbaine" ; il est vrai que cette architecture est unique à Saint-Sever et se retrouve surtout pour des maisons secondaires de villégiature aux abords des villes ou sur le littoral. Au-dessus de la porte d'entrée à double battant sont sculptées les armes de la famille encadrées de la date d'inauguration de la maison, 1913, et la date d'entrée d'un de ses occupants, 1937.

L’autre bâtiment, au sud-est porte la date de 1958. A l’angle de la terrasse et du perron, une colonne traitée en bossage confirme la datation fin des années 1950.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle , porte la date
Secondaire : 3e quart 20e siècle , porte la date
Dates 1913, porte la date
1958, porte la date

La villa dite "de la Cize", construite en milieu de parcelle, est entourée d'un parc.

A l'exception de l'étage sous comble du corps central traité en faux pans de bois, la façade de la villa est recouverte d'un enduit blanc lisse. Le plan de la villa est complexe et résulte de l'imbrication de différents volumes. Les décrochements de toiture et leurs formes diverses confèrent un aspect pittoresque à la villa, renforcé par un certain éclectisme architectural. La tourelle latérale renvoie à l'architecture néo-médiévale alors que la terrasse aux balustres piriformes est une référence au style néo-classique. Les faux pans de bois, la toiture en demi-croupe débordante et les balcons de bois du corps central, évoquent le néo-régionalisme.

Malgré cette fantaisie architecturale extérieure, l'organisation interne est assez classique : un couloir central mène à la cage de l'escalier à l'arrière qui dessert deux pièces de part et d'autre. Cette distribution se retrouve aux étages. L'escalier à plusieurs paliers tournants avec jour est en acajou. Il est surmonté d'un puits de jour fermé par une verrière colorée.

L’édifice secondaire est de plan rectangulaire avec un étage carré. La sortie du garage est abritée par un petit auvent en appentis. L’entrée principale se fait sous une terrasse fermée de balustres en poire. Les chaînes d'angles sont traitées en pierre de taille à bossage.

Murs enduit
faux pan de bois
pierre bossage
Toit tuile mécanique
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvrements
Couvertures toit à plusieurs pans croupe polygonale
croupe brisée
pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
Typologies D
Techniques sculpture
menuiserie
Représentations blason, couronne, volute
Précision représentations

Le blason de la famille de Saint-Palais est sculpté au-dessus de la porte d'entrée. D'azur à la bande d'or chargée de trois tourteaux du champ et accompagnée en chef de trois croissants d'argent et en pointe d'un cygne nageant sur une rivière du même.

La départ de rampe de l'escalier est décoré d'un pied enroulé. Il est muni d'une tablette saillante en partie supérieure.

La villa de la Cize est la seule villa de ce type présente à Saint-Sever.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents figurés
  • Cartes postales anciennes, début du 20e siècle.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Saint-Sever - Ferey Marie