Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Villa Cyrnos

Dossier IA33001975 inclus dans Ville d'Hiver d'Arcachon réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination maison de villégiature
Appellations dite villa Courrège puis Cyrnos
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Arcachon (commune)
Adresse Commune : Arcachon
Adresse : 17 allée Sarraméa
Cadastre : 2012 AH 154

L'ouvrage Villas et Cottages des bords de l'Océan publié en 1912 présente l'élévation antérieure et les plans des niveaux de la villa Cyrnos. Les plans sont signés et porte la mention "approuvé le 30 novembre 1890". La villa a été construite par l'architecte Marcel Ormières et l'entrepreneur Blavy en 1892 pour J. Courrège négociant en diamant au Brésil. Elle prend alors le nom de son commanditaire. Le journal l'Avenir d'Arcachon annonce dans son numéro du 3 juin 1962 que la villa vient d'être acquise par Mme veuve Iffla d'Agen. La nouvelle propriétaire aurait fait appel à l'architecte Jules de Miramont pour transformer sa demeure qu'elle rebaptise Cyrnos. Le musicien Ernest Chausson a séjourné en famille dans la villa fin 1893 début 1894.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1892, daté par source
Auteur(s) Auteur : Ormières Marcel,
Marcel Ormières (24/06/1853 - 10/02/1941)

Notices biographiques : Ferret P. 481 et Guérin : Des hommes et des activités.

Les villas Ormières d'Arcachon, Le Festin n°89, 2014


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Blavy Pierre,
Pierre Blavy (1843 - 1928)

Pierre Blavy a été le principal entrepreneur associé aux architectes qui ont œuvré à Arcachon dans la deuxième moitié du 19e siècle et au début du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Auteur : Miramont Jules de,
Jules de Miramont (1862 - 1935)

Né en 1862 en Lot-et-Garonne, Jules de Miramont fait ses études à l’école d'Architecture de Bordeaux, il en sort diplômé en 1884. Ancien élève de Marcel Ormières il devient son collaborateur à Arcachon, ville où il décède en 1935.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Personnalité : Courrège J., commanditaire, attribution par source
Personnalité : Chausson Ernest, habitant célèbre, attribution par source

La villa est construite selon un plan carré sur 3 niveaux d'élévation. La façade antérieure comprend 3 travées doubles. La travée centrale en légère saillie présente une terrasse au rez-de chaussée supportée par des piles en pierre. Des colonnes supportent la terrasse du niveau de l'étage (tous gardes-corps à balustres). Cette travées centrale est surmontée par un fronton cintré brisé décoré par un cartouche. La toiture est masquée par une balustrade. L'ouvrage Villas et Cottages présente les plans des 3 niveaux (1890). Au sous-sol : cuisine, cave à bois, cave à vins, laverie, lingerie, 3 chambres de domestiques. Au rez-de-chaussée : Salle à manger, salon, salle de billard 2 chambres. A l'étage : chambre de monsieur, chambre de madame, chambre d'enfants, cabinet de toilette, bain.

Murs pierre
Plans plan carré régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • LEROUGE Renée. Les villas de la ville d'Hiver d'Arcachon de 1863 à nos jours. T.E.R. de maîtrise d'Histoire de l'art moderne et contemporain sous la direction de M. Daniel Rabreau. - Bordeaux : Université Michel de Montaigne, 1991.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine : TU LER
  • Villas et cottages des bords de l'Océan . Paris : Charles Massin, [1912].

    Pl. 51
Périodiques
  • ARDOUIN SAINT AMAND Jean-Pierre. "Autour des villas : Alexandre Dumas, Cyrnos et quelques autres". Bulletin de la Société historique et archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch, n° 113, 3eme trimestre 2002.

    P. 43
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Charneau Bertrand