Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Saint-Barthélemy)

Verrière (rose occidentale) : Symboles christiques (baie 9)

Dossier IM40005212 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations verrière
Titres Symboles christiques
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Poyartin
Emplacement dans l'édifice façade occidentale (baie 9)

Selon l'abbé Salvat (in Il était une fois Poyartin), cette verrière anépigraphe fut installée en mars 1953 et bénite à l'occasion de la fête des Rameaux en présence du R.P. olivétain Bernet, futur curé de Hinx (à proximité de Poyartin). Bien que non documentée et dépourvue de signature, elle est attribuable au verrier orléanais Louis Gouffault (1897-1959), par comparaison avec d'autres œuvres contemporaines, tel le Sacré-Cœur de l'église voisine de Gamarde-les-Bains (réf. IM40004800).

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1953, porte la date
Lieu d'exécution Commune : Orléans
Auteur(s) Auteur : Gouffault Louis,
Louis Gouffault (1897 - 1959)

Verrier à Orléans ; fonda son atelier en 1930.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, signature

La verrière garnit la rose percée dans le mur occidental du clocher, au rez-de-chaussée. Le réseau de plomb dessine une croix grecque qui participe au programme iconographique de l’œuvre, dédiée aux symboles christiques.

Catégories vitrail
Structures circulaire
Matériaux verre transparent, peint
plomb, réseau
Mesures d : 180.0
Iconographies symbole christique, croix, Chrisme, poisson, croix pattée
ornementation, étoile, losange, rayons lumineux
Précision représentations

La composition est structurée par une grande croix grecque bordée de rouge régnant sur de diamètre de la verrière ; à la croisée, dans un quadrilobe, le chrisme sur lequel broche un poisson (l'Ichtus dont les lettres forment le nom de Jésus) ; dans chacun des quatre bras, un losange renfermant une croix pattée ; ces motifs se détachent sur un fond à motifs géométriques colorés en façon de mosaïque, enrichi de rayons lumineux et d'étoiles à six branches.

Statut de la propriété propriété de la commune (?)

Références documentaires

Bibliographie
  • SUAU Jean-Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012, vol. I (Donateurs et créateurs).

    p. 144
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe