Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jacques

Verrière de la rose occidentale : Trinité souffrante et prophètes (baie 123)

Dossier IM40007912 réalisé en 2019

Fiche

Dénominations verrière
Titres Trinité souffrante et prophètes
Aire d'étude et canton Tartas est
Adresse Commune : Tartas
Adresse : place Saint-Martin , cours Saint-Jacques
Emplacement dans l'édifice façade occidentale (baie 123)

La verrière de la grande rose occidentale ne semble pas faire partie des ouvrages livrés à la nouvelle église par le verrier bordelais Joseph Villiet en 1855-1856. L'analyse stylistique a permis de proposer (J.-P. Suau, 2010, p. 125) une attribution à l'atelier parisien d'Adolphe Napoléon et Édouard Didron, fondé en 1849, auquel reviennent à coup sûr les deux verrières hagiographiques des chapelles de la Vierge et de saint Martin (seules mentionnées, toutefois, dans le livre d'Edmond Lévy Histoire de la peinture sur verre, 1860). Comme l'indique une inscription, le vitrail fut offert par la société de secours mutuels de Tartas, traditionnellement placée sous l'invocation de saint Vincent de Paul, fondée en 1830 et active jusqu'en 1900.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1856, daté par travaux historiques
Lieu d'exécution (incertitude sur le lieu)
Commune : Paris
Auteur(s) Auteur : Didron Adolphe Napoléon,
Adolphe Napoléon Didron (1806 - 1867)

Archéologue du Moyen Âge, nommé secrétaire du comité historique des Arts et Monuments en 1835, fonde en 1844 les Annales archéologiques, qu'il dirige jusqu'en 1865, crée en 1849 une fabrique de vitraux à laquelle il associe en 1853 son neveu Édouard (1836-1902).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, (?), attribution par analyse stylistique
Auteur : Didron Édouard,
Édouard Didron (1836 - 1902)

Édouard Aimé Didron (Paris, 13 octobre 1836 - 15 avril 1902), neveu et pupille d'Adolphe Napoléon Didron (1806-1867), lequel l'associe dès 1853 à sa fabrique de vitraux peints, créée en 1849.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, (?), attribution par analyse stylistique

La grande rose occidentale est composée d'un médaillon central circulaire entouré de huit lobes à extrémité trilobée et de huit petits oculi circulaires périphériques. Verres teintés dans la masse, imprimés, peints.

Catégories vitrail
Structures circulaire, polylobé
Matériaux verre transparent, peint, imprimé, polychrome
plomb, réseau
Mesures d : 400.0
Iconographies cycle thématique, Trinité, Trône de Grâce, prophète, Isaïe, Ezéchiel, Jérémie, Amos, Habaquq, Daniel, Malachie, Sophonie
ornementation, rinceau
Précision représentations

Le médaillon central représente la Trinité souffrante ou Trône de Grâce. Dans chacun des huit lobes rayonnants qui l'entourent, un médaillon circulaire, se détachant sur un fond échiqueté rouge et bleu, figure un prophète assis sur un trône et tenant un phylactère à son nom : dans le sens des aiguilles d'une montre, en partant du lobe supérieur gauche, Isaïe, Amos, Habaquq, Ézéchiel, Jérémie, Daniel, Malachie et Sophonie. Sept des huit oculi sont ornés de quartefeuilles jaunes à cœur rouge.

Inscriptions & marques inscription concernant l'iconographie, latin, peint
inscription concernant le donateur, peint
Précision inscriptions

Inscriptions concernant l'iconographie (sur le phylactère tenu par chacun des prophètes) : ISAIAS, AMOS, HABACVC, EZECHIEL, IEREMIAS, DANIEL, MALACHIA, SOPHONIAS.

Inscription concernant le donateur (peinte dans l'oculus inférieur) : DONNÉ PAR / LA SOCIÉTÉ / de / St VINCENT de PAUL.

États conservations grillage de protection
oeuvre restaurée
Précision état de conservation

La rose a été restaurée en octobre 1999.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • SUAU Jean-Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012, vol. I (Donateurs et créateurs).

    p. 125
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe