Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Étienne d'Artiguebaude

Verrière de la rose occidentale (baie 101)

Dossier IM40007706 réalisé en 2019

Fiche

Dénominations verrière
Aire d'étude et canton Tartas est
Adresse Commune : Souprosse
Lieu-dit : Saint-Étienne
Emplacement dans l'édifice clocher, rose occidentale

Cette verrière fut posée par le verrier bordelais Gustave-Pierre Dagrant (1839-1915) après la construction du clocher. Une entrée de son livre de compte (Archives départementales de la Gironde) mentionne à la date de 1881 un paiement de 175 francs pour "1 rose en grisaille avec S. Cœur au centre". La vitrerie du chœur et de la nef avait été fournie dès 1861-1862 par le Toulousain Louis-Victor Gesta.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , (?)
Dates 1881, daté par source
Lieu d'exécution Commune : Bordeaux
Auteur(s) Auteur : Dagrant ou Dagrand Gustave-Pierre,
Gustave-Pierre Dagrant ou Dagrand (1839 - 1915)

Né Pierre-Gustave Dagrand en 1839, change son nom en Gustave-Pierre Dagrant en 1889. Peintre-verrier à Bayonne, puis à Bordeaux (7, cours Saint-Jean).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, peintre-verrier, signature

La verrière décorative occupe la rose occidentale du clocher.

Catégories vitrail
Structures circulaire
Matériaux verre transparent, peint, polychrome, grisaille sur verre
plomb, réseau
Mesures d : 160.0
Iconographies ornementation, Coeur Sacré de Jésus, ornement à forme géométrique, ornement à forme végétale, croix
Précision représentations

Rose ornée d'un croix en maçonnerie aux bras incurvés garnis de verres rouges à motifs de rouelles vertes et de filets de perles jaunes ; au centre de la croix, un médaillon quadrilobé avec le cœur sacré de Jésus (couronne d'épines, flamme sommitale) dans une gloire de rayons ; les quatre panneaux entourant la croix sont à grisaille décorée de rinceaux à demi-palmettes, pommes de pin et fleurettes rouges ; bordure bleue à fleurettes rouges et double filet de perles.

États conservations grillage de protection
mauvais état
Précision état de conservation

Les deux panneaux à grisaille inférieurs sont brisés.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Extrait d'un livre de comptes de Gustave-Pierre Dagrand concernant le paiement d'une rose en grisaille pour l'église de Saint-Étienne de Souprosse (1881).

    Archives départementales des Landes : Fonds Dagrant, non classé
  • Monographie paroissiale de Souprosse et Goudosse, par l'abbé Jean Dupouy, vers 1888.

    Archives départementales des Landes : 16 J 17
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe