Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Usine d'extraction et raffinerie de pétrole de la Société nationale des Pétroles d'Aquitaine, puis d'Elf Aquitaine, actuellement de Total Exploration Production France

Dossier IA64002431 réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Depuis la création de l'usine de Lacq, le travail s'organise en cinq étapes.

En premier lieu, le gaz est recomprimé (1) à 60 bars dans des boosters (passage de 4 à 15 bar) puis dans des compresseurs ( passage de 15 à 60 bar).

Ensuite, au sein des unités de désulfuration le gaz acide (contenant du soufre) est séparé du gaz d'hydrocarbure (2). Ce dernier subit alors en complément une démercaptanisation (3) afin de le débarrasser de toute trace de soufre.

Enfin, le gaz d'hydrocarbure passe dans une unité de dégazolinage (4) où le méthane est séparé des hydrocarbures condensables (éthane, propane, butane).

De son côté, le gaz acide est traité (5), soit dans l'unité thiochimie, aujourd'hui gérée par Arkema, soit transformé en soufre dans des fours par la réaction de Claus. Au sud de la plate-forme se crée alors une vaste zone de stockage de soufre solide dont les monticules jaunes ont marqué longtemps de le paysage du bassin de Lacq.

Appellations usine de la Société nationale des pétroles d'Aquitaine , usine Elf, usine Total
Parties constituantes non étudiées bâtiment administratif d'entreprise, cantine, laboratoire, local du comité d'entreprise, local syndical, magasin industriel, puits d'extraction, tour de réfrigération, infirmerie, château d'eau, atelier de réparation, puits de gaz naturel, réservoir industriel
Dénominations usine de soufre, usine d'extraction, raffinerie de pétrole
Aire d'étude et canton Bassin de Lacq
Adresse Commune : Lacq
Cadastre : 2015 AK
Adresse Commune : Mont
Cadastre : 2015 AC
Précisions

L'usine de la Société nationale des pétroles d'Aquitaine (SNPA) est créée en 1957 suite à la découverte d'un gisement de gaz naturel, très riche en soufre, près de Pau, à Lacq.

Les bâtiments administratifs sont implantés au nord-ouest d'une plate-forme de 250 hectares, le long de la nationale 117 et de la voie ferrée. Au sud se développent les installations techniques. Plus précisément, sont créés une station service dont subsiste l'auvent, un pavillon d'exposition temporaire aujourd'hui disparu, des bureaux appelés "Lacq Exploitation", un bâtiment pour la direction générale et des laboratoires, une cantine et un centre médico-social. La centrale d'énergie dite "centrale Utilités", le château d'eau, les tours de réfrigération et le bassin de rétention s'implantent au milieu de l'usine. Les divers ateliers et les quatre salles de contrôles se répartissent au sein des unités techniques.

Ces différents édifices sont dus à trois architectes : Jean-Benjamin Maneval, en tant qu'architecte-urbaniste de la zone de Lacq, qui va coordonner les travaux, Pierre Dufau qui s'associe à son frère André, ingénieur, pour les bâtiments administratifs, et Jacques de Brauer pour les installations techniques. Maneval pilotera par ailleurs l'édification de la ville nouvelle de Mourenx afin d'y loger la majorité de la main-d’œuvre de l'usine, tandis que Pierre Dufau se concentrera sur un lotissement d'ingénieurs à Lagor.

Entre 1957 et 1980, le bassin de Lacq est considéré comme le "Texas béarnais". 20 millions de m3 de gaz sont traités par jour en 1961, 33 millions en 1980 à l'apogée. Méthane, propane, butane, carburants liquides et soufre sont les principaux produits de l'usine. A partir des années 1980, l'épuisement du gisement de gaz commence à se faire ressentir et en 2012, seulement 3 millions de m3 de gaz étaient traités par jour.

Au gré des changements de raison sociale, l'usine appartient successivement à la Société nationale Elf Aquitaine Production (SNEAP) à partir de 1976, puis à Elf Aquitaine Exploration Production France (EAEPF) à partir de 1996 puis à Total Fina Elf à partir de 2000 et enfin à Total à partir de 2003. Dès lors, ce sera la filiale Total exploration production France (TEPF) qui exploitera le site. Par ailleurs, à partir de l'année 2000, le périmètre de la plate-forme de Lacq qui jusque là correspondait au périmètre de l'usine Elf, devient une plate-forme multi-exploitants nommée "Induslacq". L'espace incombant alors à TEPF est resserré autour de la zone dite "Traitement des hydrocarbures" sur laquelle travaillent, en 2012, 80 personnes.

A partir de la fin de l'année 2013, ce schéma de fonctionnement est amené à évoluer au profit d'une nouvelle organisation visant à extraire le gaz uniquement pour des traitements thiochimiques (chimie du soufre) ultérieurs.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1951, daté par source
Auteur(s) Auteur : Brauer Jacques de, architecte, attribution par source
Auteur : Dufau Pierre,
Pierre Dufau (1908 - 1985)

DPLG, prix de Rome


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Dufau André, ingénieur, attribution par source
Auteur : Maneval Jean-Benjamin,
Jean-Benjamin Maneval (1923 - 1986)

Architecte à Pau, Jean-Benjamin Maneval est choisi par le Ministère de la Reconstruction pour piloter l'urbanisation du bassin industriel de Lacq dans les Pyrénées-Atlantiques. Il sera ainsi notamment à l'origine de la conception de la ville nouvelle de Mourenx construite entre 1957 et 1965 pour loger le personnel des usines. De ces premières relations avec les ingénieurs chimistes du bassin de Lacq, Maneval en retirera un savoir-faire particulier dans l'usage du plastique et sera surtout connu par la suite pour la mise au point d'une maison entièrement conçue dans ce nouveau matériau à la fin des années 1960 : "la bulle six coques".


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte urbaniste, attribution par source
Murs béton béton armé
calcaire marbrier moellon
Toit béton en couverture, tuile mécanique (?)
Étages 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
shed
Escaliers
Techniques
Mesures :
Statut de la propriété propriété d'une société privée,
Éléments remarquables bâtiment administratif d'entreprise

Références documentaires

Documents d'archives
  • Fonds Pierre Dufau,dossiers 233 et 269.

    Cité de l'architecture et du patrimoine, centre d'archives d'architecture du XXe siècle : 66 IFA 200-274
  • Fonds photographique de Jean Dieuzaide, Lacq et Mourenx, 1957-1970

    Collection particulière
  • Exploitation du gisement de gaz et de l'usine de SNPA de Lacq, 1950-1975.

    Archives historiques de Total, Paris : 07AH0170
  • AD Pyrénées-Atlantiques. 144 J. Fonds Lacq Odyssée

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques : 144 J
  • Visites du complexe de Lacq.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques : 10 Fi
  • Réorganisation des quatre subdivisions territoriales des Ponts et chaussées à la suite du développement industriel de la zone de Lacq, 1954-1965.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques : 1031 w 17
  • Plan d'urbanisme directeur de la région de Lacq, 1955-1978.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques : 1824 w 2
  • Société nationale des pétroles d'Aquitaine. Complexe de Lacq, 1959-1976.

    Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques : 64 w 68
  • Fonds photographique de Claude Roux, s.d.

    Archives de la communauté de communes, Lacq-Orthez
  • Installation et plans de l'usine de Lacq et de différentes unités techniques, 1955-1971.

    Archives municipales, Lacq : 5 J 5-14
  • Usine de Lacq : implantation générale, 1979

    Archives municipales, Lacq : 5 J 24
  • Usine de Lacq : implantation générale, 1987.

    Archives municipales, Lacq : 6 W 10
  • Usine de Lacq : plan d'implantation usine, 2004.

    Archives municipales, Lacq : 6 W 39
Bibliographie
  • LARTEGUY, Jean.La Grande Aventure de Lacq. Paris : Gallimard, 1961.

  • MAISON-SOULARD Laetitia, BELTRAN Alain, BOUNEAU Christophe. Le bassin de Lacq : métamorphoses d'un territoire. Pessac: Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, 2014 (Cahiers du Patrimoine ; 105).

  • PARISOT Jacques. Le Complexe de Lacq : ses incidences économiques et sociales. Thèse pour le doctorat ès siences économiques : Bordeaux, 1963.

  • SOUCY Claude. La Région de Lacq-Mourenx : un exemple de complexe industriel. Thèse de troisième cycle, Bordeaux, 1972.

Périodiques
  • DUFAU Pierre. "Lacq - Complexe SNPA", Techniques et architecture, n°6, octobre 1959.

    p. 100-109
  • BRIAND, Christophe. "Les enjeux environnementaux du complexe industriel de Lacq (1957-2005)". Flux, n°63-64, 2006.

    p. 20-31
  • COPPOLANI Jean. "L'aménagement de la région de Lacq". Revue Géographique des Pyrénées, tome 30, 1959.

    p. 325-331
  • LERAT Serge. "La mise en valeur du gisement de Lacq". Les Annales de géographie, n°355, 1965.

    p. 260-267
  • LERAT Serge. "Le champ de gaz naturel de Lacq. Son rôle économique". Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest, t. 41, janvier 1970.

    p. 77-90
  • POINSOT Yves. « L’évolution géographique récente du bassin de Lacq : redéploiement industriel et facteurs environnementaux », Revue Géographique de Lyon, 1996, vol. 71, n° 1.

    p. 55-64
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine - Maison-Soulard Laetitia