Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Tombeau du Commandant Arnould

Dossier IA33002915 réalisé en 2010

Fiche

Appellations tombau du Commandant Arnould
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations tombeau
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Labarde
Lieu-dit : Pont-de-Labarde
Adresse : place de Abbé-Chanut
Cadastre : 2009 A1 91

Le commandant Arnould, originaire de Labarde, est lieutenant dans l'armée française, lorsqu'il est blessé en 1855 pendant la guerre de Crimée. Il se retire au château Conseillant dont il est propriétaire puis forme en 1870 le cinquième bataillon des Mobiles de la Gironde. Il meurt au combat le 12 janvier 1871 dans le village Chanteloup (Sarthe) et est inhumé dans le caveau familial, au cimetière de Labarde. En 1913, le maire propose au conseil municipal de faire restaurer le caveau du commandant et d'écrire sur le registre des délibérations une courte notice biographique, afin de "perpétuer le souvenir de ce héros".

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates

Le tombeau du commandant Arnould est situé à l'entrée du cimetière. Édifie en pierre de taille, il est composé d´un caveau, portant des inscriptions, et d'une stèle sculptée.

-Inscription sur le caveau : DORS ICI EN PAIX COMMANDANT / VOS FILS NOUS ONT VENGÉ / ILS ONT DÉLIVRÉ L´ALSACE ET LA LORRAINE / LE 11 NOVEMBRE 1918 / GÉNIE A EUX .

-Inscription sur le cénotaphe : CRIMÉE suivie d'une croix de guerre et de la date de 1855.

-Inscriptions sur la fa face droite du caveau : ICI REPOSE SON ARRIÈRE PETITE FILLE / LA COMTESSE BENJI DE LA CROUR NÉE BENJAMINE VAUTIERS / 1922-1959.

La stèle, denticulée, est décorée de couronnes sur trois côtés et d'une palme. Une croix de guerre est gravée sur la face avant. La face gauche porte également des inscriptions : ICI REPOSENT SON ÉPOUSE NÉE EULALIE MATHILDE SERVELLE / SON FILS LUCIEN ARNOULD / SA FILLE MATHILDE ARNOULD DÉCÉDÉE A L´AGE DE 89 ANS EN 1955 / SON PETIT FILS LUCIEN VAUTIER. Au-dessous figure la légion d'honneur.

Une autre inscription mentionne : MAIRE ADJOINT DU 16E ARRONDISSEMENT PARIS 1890-1957 / SON ÉPOUSE MARIE ANTOINETTE VAUTIER NEZ FOURMERY 1897-1922.

La stèle est sommée d´une croix entourée de feuillages.

Murs calcaire
pierre de taille
États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations couronne palme croix de guerre denticule volute
Précision représentations

La stèle porte trois couronnes sculptées en relief ; l'une, sur la face avant, s'entrelace avec une palme. Au-dessus, la croix porte en son milieu un motif floral gravé dans un cercle.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AC Labarde. Séances de délibérations du Conseil Municipal de 1887 à 1921. Caveau-Monument du Commandant Arnould. 8 juin 1913.

    "Caveau-Monument du Commandant Arnould

    M. le Maire rappelle au Conseil que le Commandant Arnould, tombé glorieusement au Champ d'Honneur en 1870-1871, a été inhumé dans un caveau de famille et dans son dernier sommeil dans le petit cimetière de la Commune.

    Or la famille Arnould étant aujourd'hui dispersée ou peut-être disparue, le caveau de famille où repose le Commandant Arnould pourrait avoir à souffrir des intempéries si personne ne s'occupait de le restaurer en cas de besoin. Aussi le maire propose-t-il au Conseil de décider que la Commune de Labarde se chargera d'assurer le bon entretien du petit monument qui surmonte le caveau de famille dont il vient d'être parlé. Il croit utile aussi pour perpétuer le souvenir de ce héros, d'inscrire sur le registre des Délibérations pour être conservée aux archives de la mairie et par suite portée à la connaissance des générations futures la courte notice biographique suivante :

    Le Commandant Arnould, ancien lieutenant de l'armée française, tombé criblé de balles, et même transpercé, à l'assaut de Malakoff, Crimée 1855, avait dû prendre sa retraite pour cause de santé et s'était retiré dans sa propriété de Conseillant dont il s'était rendu acquéreur et où il faisait le Commerce des Vins.

    Marié, père de trois enfants, ce Cœur patriotique saigne à la nouvelle de nos premiers désastres en septembre 1870 et il demande à reprendre du Service dans l'armée française.

    Il forma et instruisit le 5ème bataillon des mobiles de la Gironde.

    Le 12 janvier 1871, il fut chargé de protéger la retraite de l'armée du Mans ; c'est ce même jour au village de Chanteloup, à 5 heures du soir, que ce brave Commandant tomba glorieusement frappé d'une balle au front.

    Honneur à sa Mémoire !

    Le Conseil (...) approuve et accepte entièrement sa proposition et le félicite de son initiative.

    Délibéré en séance, les jours, mois et an ci-dessus".

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Labarde. Séances de délibérations du Conseil Municipal de 1887 à 1921. Caveau-Monument du Commandant Arnould. 8 juin 1913.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer