Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Tombeau de Victor-Jean-Baptiste-Paulin Delannoy, évêque d'Aire et de Dax

Dossier IM40004636 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations tombeau
Appellations de Victor Jean-Baptiste Paulin Delannoy, évêque d'Aire et de Dax
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice chapelle du Rosaire ou des Évêques, mur est

Victor-Jean-Baptiste-Paulin Delannoy (Templeuve 1824 - Aire-sur-l'Adour 1905), vicaire de Sainte-Catherine de Lille, puis évêque de Saint-Denis de La Réunion, succéda à Mgr Épivent sur le siège d'Aire et de Dax le 18 décembre 1876. Il poursuivit l’œuvre de son prédécesseur à Buglose, en faisant achever les tours occidentales et le décor extérieur et intérieur (1889-1894) et en posant dès 1894 les bases du célèbre carillon. Il obtint en outre de Pie IX la proclamation de Notre-Dame de Buglose comme patronne universelle du diocèse d'Aire et de Dax (10 janvier 1878). Décédé à Aire le 7 août 1905, il élut, comme son prédécesseur, sa sépulture dans la chapelle du Rosaire à Buglose.

Son tombeau, conçu comme le pendant de celui de Mgr Épivent (par A. Belloc, 1877), fut exécuté par le comte Clément d'Astanières (Paris 1841 - Capbreton 1918), ancien officier de hussards reconverti dans la sculpture et installé à Capbreton vers 1897. Commencé en 1906, le monument fut installé les 12-14 juin 1907. Le sculpteur, peu satisfait de la disposition du piédestal et du groupe de l'évêque et de l'ange, qu'il jugeait trop haut placé, protesta en gravant près de la tête du prélat l'inscription "Groupe seul, commandé en mars 1906, pour être placé à 1m05 du sol" (et non "1m50", comme avaient lu Cazaunau et Lesbats, 1970, p. 245). On peut donc en déduire que le sarcophage fut exécuté par un autre praticien non identifié.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1907, porte la date
Lieu d'exécution Commune : Capbreton
Auteur(s) Auteur : Astanières Eugène Nicolas Clément comte d',
Eugène Nicolas Clément comte d' Astanières (1841 - 1918)

Eugène Nicolas Clément (prénom usuel), comte d'Astanières (Paris 3 mars 1841 - Capbreton 30 janvier 1918), sous-lieutenant puis capitaine de hussards, abandonne la carrière militaire en 1875 pour devenir sculpteur. Élève de Clère et de Falguière, il expose au Salon des Artistes français à partir de 1882. Titré comte romain par Léon XIII, installé à Capbreton vers 1897 où il termine sa vie.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, signature

Le tombeau est entièrement taillé dans un calcaire tendre (d'Angoulême ?), à l'exception des deux plaques de marbre blanc qui portent l'épitaphe. Il se compose d'un haut piédestal cantonné de colonnettes jumelées et supportant un groupe en ronde bosse. Appliqué au mur derrière le tombeau, un édicule ou retable, également en calcaire, comporte une niche en plein cintre amortie d'un dais architectural et flanquée de deux plaques de marbre portant l'épitaphe ; la niche est occupée par une statue.

Catégories sculpture, marbrerie
Structures plan, rectangulaire élévation, droit colonne, 4
Matériaux calcaire, décor en ronde bosse, décor en bas relief, décor dans la masse, décor rapporté
marbre uni, blanc, gravé
Mesures h : 300.0
la : 251.0
Précision dimensions

Sarcophage : h = 122 ; la = 251 ; pr = 125. Groupe : h = 130 ; la = 210 ; pr = 115. Édicule-niche : h = 180 environ.

Iconographies évêque, coucher, ange, consolation, espérance, statue, Vierge à l'Enfant
ornementation, dais architectural, tour, pomme de pin
Précision représentations

La composition du monument, aux dires du sculpteur lui-même, entend illustrer la devise de l'évêque défunt, Haec est spes nostra, "celle-ci est notre espérance" - "celle-ci" désignant la Vierge (une "Vierge à la treille" figurait comme pièce principale dans ses armoiries).

Posé sur un piédestal-sarcophage cantonné de colonnettes jumelées et frappé aux armes de l'évêque, le groupe principal représente le prélat au moment de son agonie, à demi étendu sur son lit mortuaire, les mains jointes en prière, soutenu et assisté par un ange (à la tête surmontée d'une flamme) qui l'enserre de son bras droit et désigne de la main gauche l'effigie de Notre-Dame de Buglose (reproduction de la célèbre statue exposée dans le chœur de l'église). Celle-ci est placée dans une niche murale en plein cintre surmontée d'un dais architectural à tourelles ; sous la statue, un culot sculpté de feuilles et de pommes de pin (peut-être évocatrices des Landes) ; de part et d'autre de la niche, de hautes plaques de marbre portent l'épitaphe gravée en lettres rouges. Aux angles du socle du groupe principal, quatre écus portent les armoiries des villes principales du diocèse, Aire, Dax, Mont-de-Marsan et Saint-Sever.

Inscriptions & marques épitaphe, latin, gravé, peint
armoiries, en relief
signature, gravé
date, gravé
inscription, gravé
Précision inscriptions

Épitaphe (gravée en lettres gothiques soulignées de rouge sur deux plaques de marbre blanc de part et d'autre de la niche murale) : + IN TE SPERAVI / NON CONFVNDAR IN AETERNVM. / DILEXI DECOREM / DOMVS TVAE / ET LOCVM HABITATIONIS / GLORIAE TUAE / ET JESVM / BENEDICTVM FRVCTVM VENTRIS TVI / NOBIS / POST HOC EXILIVM / OSTENDE / O CLEMENS O PIA O DVLCIS / VIRGO MARIA [plaque de gauche ; extraits des psaumes 70 et 26 et du Salve Regina] ; + PAX ET QVIES IN CHRISTO / D.D. I. B. PAVLINO VICTORI DELANNOY / EPISCOPO / VICO TEMPLEVVE AD INSVLAM / EPISCOPATVM / OBEDIENS SVSCEPIT GERENDVM / CONSECRATVS / ANNO MDCCCLXXII / ILLVSTRI PRAELATORVM ADSTANTE COETV / PRAEFVIT / ECCLESIAE SANCTI DIONISII / IN INSVLA BOVRBON / ANNIS IV / REGIONAM MADAGASCAR INFIDELEM / QVO NVLLVS ANTEM APPVLERAT EPISCOPVS / NEC SINE NOMINIS / CATHOLICI VTILITATE / INVISIT / ECCLESIAM ATVRENSEM ET ACQVENSEM / IN VASCONIA / REXIT / PASTOR VIGILANTISSIMVS / ANNIS XXIX / NOVA DEO TEMPLA DEDICARI / VETVSTA REFICI ORNARI / HAS AEDES TVRRIBVS AVGERI / MVLTO VARIOQVE CAMPANARVM CANTV / VIRGINI LAVDES CELEBRARI / CVRAVIT / MVNIFICENTISSIMVS / FIDELES AD PIETATEM MOVENDOS / CREATIS MISSIONIBVS / S.S. SACRAMENTVM DEBITE COLENDVM / INDICTO ADORATIONIS FASTO / INSTITVIT / PONTIFEX PIISSIMVS / ATVRI OBIIT / VII. ID. AVG. ANNO MDCCCCV / ANNOS NATVS LXXXI / EIVS CORPVS / FACTIS IN ECCLESIA / CATHEDRALI EXSEQVIIS / PER ATVRENSEM CIALOSSENSEM TARVSATENSEM / SOLEMNI POMPA DELATVM / ... POSVERE / ...QVE LVGENS [plaque de droite].

Armoiries de Mgr Delannoy (en bas relief au milieu de la face du sarcophage, les émaux représentés par des hachures conventionnelles) : Coupé, au 1 d'azur à la Vierge à la Treille d'argent ; au 2, parti, à dextre de gueules à la croix de saint André d'or, à senestre de sinople à l'ancre d'argent ; cimier : mitre, crosse, couronne fleuronnée, chapeau d'évêque ; support : deux rameaux d'olivier en sautoir ; devise sur banderole : HAEC EST SPES NOSTRA.

Armoiries de ville (aux angles du socle du groupe sculpté) : 1) D'azur à deux clefs d'argent posées en pal (Mont-de-Marsan, angle antérieur gauche) ; 2) Écartelé, aux 1 et 4 d'or au lion d'azur à la queue fourchée, aux 2 et 3 de gueules au lion de pourpre, au chef d'azur chargé d'une fleur de lys d'or ; couronne fleuronnée (Aire-sur-l'Adour, angle antérieur droit) ; 3) D'azur à la tour crénelée d'argent ouverte, ajourée et maçonnée de sable, sommée d'une fleur de lys d'or et posée à dextre sur une terrasse d'argent soutenue d'une rivière du même mouvant de la pointe, chargée des lettres capitales A C Q S de sable, la tour senestrée d'un lion d'or rampant contre elle ; couronne murale (Dax, angle postérieur droit) ; 4) Mi-parti, au 1 d'azur à trois fleurs de lis d'or, au 2 de gueules à huit mouchetures d'hermine d'argent ordonnées en orle ; couronne murale avec l'inscription CAPUT VASCONIAE (Saint-Sever, angle postérieur gauche).

Signature et date (gravées sur le socle du groupe, à droite) : Fait à Capbreton / 1907 / C. d'Astanières.

Inscription (gravée à la tête du groupe sculpté) : Groupe seul / commandé en mars 1906 pour être / placé à 1m05 du sol.

Statut de la propriété propriété du département (?)
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Demande de restitution d'une cloche, d'une horloge et d'un bénitier (1817-1818), réparations (1848), sépultures de Mgrs Epivent, Delannoy et Touzet.

    Archives départementales des Landes : 70 V 71/3
Documents figurés
  • Le tombeau de Mgr Delannoy à Buglose peu après son installation. Photographie par l'abbé Paul Cazaux, vers 1907-1910. Collection particulière.

    Collection particulière
Bibliographie
  • CAZAUNAU L., LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 243-245
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    tome II, 1970
  • SUAU Bernadette (dir.). Mémoire des Landes, dictionnaire biographique. Comité d'études sur l'histoire et l'art de Gascogne, Mont-de-Marsan, 1991.

    p. 30-31

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe