Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Tombeau de Louis Marie Olivier Épivent, évêque d'Aire et de Dax

Dossier IM40004635 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations tombeau
Appellations de Louis Marie Olivier Épivent, évêque d'Aire et de Dax
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice chapelle du Rosaire ou des Évêques, mur ouest

Louis Marie Olivier Épivent (Pordic près Saint-Brieuc 1805 - Aire-sur-l'Adour 1876), archiprêtre de la cathédrale de Saint-Brieuc, fut nommé évêque d'Aire et de Dax le 30 juillet 1859, après la mort de Mgr Hiraboure. C'est à lui qu'incombèrent la reprise et l'achèvement des travaux de construction et de décoration du sanctuaire de Buglose. Par concession du pape Pie IX, il procéda le 9 septembre 1866 à la translation et au couronnement solennel de la statue de Notre-Dame. Décédé à Aire le 22 juillet 1876, il fut, selon ses dernières volontés, inhumé le 26 dans la chapelle du Rosaire à Buglose (à l'exception de son cœur, déposé au Carmel d'Aire), choix qui fut adopté par ses successeurs jusqu'au milieu du XXe siècle.

Son tombeau, inauguré dès le 2 mai 1877 par son successeur Mgr Delannoy, fut exécuté par le sculpteur Aristide Belloc (Nantes 1827-vers 1913), actif à Niort (mais aussi à Bordeaux) dans la seconde moitié du XIXe siècle. L'artiste sculpta la même année 1877 les autels de l'église landaise de Lesperon (réf. IM40002171 et IM40002172), sur l'un desquels la Vierge de Buglose est figurée. Il reproduisit aussi vers 1870 la célèbre statue pour l'ancien couvent des ursulines d'Aire-sur-l'Adour (peut-être la copie actuellement conservée dans l'église de Geaune).

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1877, porte la date
Lieu d'exécution Commune : Niort
Auteur(s) Auteur : Belloc Aristide,
Aristide Belloc (1827 - 1913)

Sculpteur né à Nantes en août 1827, encore vivant en 1913. Élève de Rude, il fut d'abord actif dans sa ville natale, où il travailla pour le Théâtre, pour plusieurs églises et pour l’hôtel de Ville (tête colossale de Judith), œuvra ensuite à Bordeaux dans les années 1850 avant de s'installer définitivement à Niort (Deux-Sèvres). Sur l'artiste, voir : Pauline Carminati, "Enquête sur la vie et l’œuvre du sculpteur Aristide Belloc", Raffl & Cie [en ligne], 08/08/2017. URL : https://raffl.hypotheses.org/810 (consulté le 09/11/2017).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, signature

Le tombeau est sculpté en pierre calcaire d'Angoulême, à l'exception des deux plaques de marbre noir qui portent l'épitaphe. Il se compose d'un haut sarcophage formant piédestal - sur lequel sont fixées les plaques de marbre - percé sur les côtés de deux évents (l'un circulaire à la tête, l'autre quadrilobé au pied) et supportant un gisant en haut relief ; derrière le gisant, appliqué au mur, un édicule, également en pierre d'Angoulême, composé de colonnettes jumelées portant un arc surbaissé couronné d'un fronton à acrotères et croix sommitale ; le fond de l'édicule est gravé d'une tenture feinte, peinte en mauve sur fond rouge sombre, destinée à mettre en valeur la silhouette du gisant.

Catégories sculpture, marbrerie
Structures plan, rectangulaire élévation, droit colonne, 4
Matériaux calcaire, décor en haut relief, décor en bas relief, décor dans la masse, peint
marbre uni, noir, gravé
Mesures h : 300.0
la : 247.0
Précision dimensions

Sarcophage : h = 103 ; la = 247 ; pr = 125,5. Gisant (avec le matelas) : h = 86 ; la = 229 ; pr = 96. Édicule : h = 170 (avec les acrotères, sans la croix sommitale).

Iconographies gisant, évêque, mitre, crosse, coussin, armoiries
ornementation, croix, acrotère, colonnette
Précision représentations

L'évêque est figuré en gisant, les mains jointes, couché sur un matelas à franges, la tête (mitrée) reposant sur un coussin damassé, la crosse posée à son côté ; il est revêtu d'une soutane et d'une aube recouvertes par une ample chasuble de forme gothique, aux orfrois ornés de cabochons en pointe de diamant, sur laquelle se détache la croix pectorale. Au centre de la face du sarcophage, sur un panneau en léger ressaut, les armoiries du prélat en bas relief. L'édicule appliqué au mur derrière le tombeau comporte des colonnettes jumelées avec chapiteaux à volutes et feuilles, des palmettes à l'antique en acrotère aux extrémités du fronton et une croix fleurdelisée et nimbée au sommet de celui-ci ; le panneau de fond est garni d'une tenture feinte aux plis cassés, suspendue par des anneaux blancs à une tringle.

Inscriptions & marques épitaphe, français, gravé
armoiries, en relief
signature, gravé
date, gravé
Précision inscriptions

Épitaphe (sur deux plaques de marbre noir fixées sur la face du sarcophage) : ICI REPOSE LE CORPS / DE / LOUIS MARIE OLIVIER ÉPIVENT / ÉVÊQUE D'AIRE ET DE DAX / NÉ À St BRIEUX (sic) / LE 30 JUIN 1805 [1ère plaque] / SACRÉ ÉVÊQUE / LE / 20 NOVEMBRE 1859 / DÉCÉDÉ / À AIRE LE 24 JUILLET 1876 / ET INHUMÉ À / BUGLOSE LE 27 JUILLET / 1876.

Armoiries de Mgr Épivent (en bas relief au milieu de la face du sarcophage, entre les deux plaques de marbre) : [D'azur] à une molette [d'or] accompagnée de trois croissants [du même] ; cimier : mitre, crosse, couronne fleuronnée, chapeau d'évêque ; collier de la Légion d'honneur ; support : deux rameaux d'olivier en sautoir ; devise sur banderole : FIDE ET CARITATE.

Signature et date (gravées sur le matelas, à gauche) : A. BELLOC NIORT 1877 [les initiales A et B reliées].

Statut de la propriété propriété du département (?)
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Demande de restitution d'une cloche, d'une horloge et d'un bénitier (1817-1818), réparations (1848), sépultures de Mgrs Epivent, Delannoy et Touzet.

    Archives départementales des Landes : 70 V 71/3
Bibliographie
  • CAZAUNAU L., LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 214-215
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    tome II, 1970
  • LERAT Serge (dir.). Landes & Chalosses. Pau : Cairn, 1984.

    t. II, p. 771-773
Périodiques
  • MOUYEN Sylvie. "Monseigneur Épivent (1859-1876), évêque d'Aire et de Dax". Bulletin de la Société de Borda, 447, 1997.

    p. 509-518

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe