Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Cimetière Saint-Pierre

Tombeau de la famille Cadrey-Froment (chapelle)

Dossier IM40004359 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations tombeau
Appellations de la famille Cadrey-Froment
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : faubourg Saint-Pierre , route d'Orthez

Ce tombeau est une version simplifiée de la chapelle du Poy (réf. IM40004352) qu'il avoisine dans l'allée centrale du cimetière. J. Froment épousa Marie Cadrey à Dax dans les années 1830. Cette dernière offrit en 1874 à la cathédrale de Dax une verrière de La Sainte Famille dans l'atelier (réf. IM40004438).

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates

Chapelle de style néogothique en calcaire appareillé ; porte en tôle et fonte de fer ajourée, inscrite dans un arc brisé ; pignon couvert aigu sur les faces antérieure et postérieure, percé d'un oculus quadrilobé ; murs latéraux percés de petites fenêtres en arc brisé ; toit à deux versants couvert de dalles de pierre. A l'intérieur, contre le mur du fond, un autel-table en calcaire.

Catégories taille de pierre, sculpture
Structures plan, rectangulaire
Matériaux calcaire, appareillé, mouluré
fonte de fer, ajouré

Iconographies ornement à forme architecturale
croix
Précision représentations

De part et d'autre de la façade, placées sur l'angle, deux niches couronnées de dais gothiques à gâbles et flèche (elle devaient abriter des statuettes à l'origine). Battant de la porte à claire-voie décoré de rosaces. Croix latine au sommet du pignon antérieur (détruite).

Inscriptions & marques inscription concernant le destinataire, gravé
Précision inscriptions

Inscription concernant le destinataire (gravée au-dessus de la porte) : FAMILLE CADREY-FROMENT.

États conservations mauvais état
manque
Précision état de conservation

Il manque le tympan en arc brisé de la porte et les deux statuettes qui devaient occuper les niches de la façade (comme à la chapelle voisine de la famille du Poy). La flèche de la niche de gauche était brisée dès avant 1988, la croix sommitale de la façade a été détruite entre cette dernière date et 2012.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe