Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Cimetière Saint-Pierre

Tombeau de Jean Dumas (cippe)

Dossier IM40004349 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations tombeau
Appellations de Jean Dumas
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : faubourg Saint-Pierre , route d'Orthez

Le tombeau dut être érigé peu de temps après la mort de Jean Dumas (Pouillon 1760 - Dax 1833), ancien colonel de cuirassiers dans l'armée impériale puis royale, commandant de la Garde nationale de Dax. Sur le personnage, voir : Christian Tastet, "Jean Dumas, commandant la Garde Nationale de Dax, et le dernier événement marquant de sa vie, l'accueil d'officiers polonais en 1833", Bulletin de la Société de Borda, 127e année, 2002, 1er trimestre, n° 465. Sa tombe a été restaurée par le Souvenir Français en 2005.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1833

Le tombeau est constitué d'un cippe classique de plan carré, avec socle mouluré en doucine renversée, pilastres corniers à chapiteau toscan aux quatre angles, frontons contigus et acrotères angulaires. Des plaques en ardoise sont rivées sur les quatre faces.

Catégories taille de pierre, sculpture
Structures plan, carré
Matériaux calcaire, décor en bas relief, décor dans la masse
ardoise, gravé
Iconographies croix
ornementation
palmette
Précision représentations

Palmettes romaines en acrotère ; croix latine en ronde bosse (refaite) au sommet du cippe.

Inscriptions & marques épitaphe, gravé
Précision inscriptions

Épitaphe (gravée sur la plaque d'ardoise de la face principale) : ICI REPOSE / DUMAS JEAN / CHEVALIER D'EMPIRE ET DE ST / LOUIS, OFFICIER DE LA LÉGION / D'HONNEUR, DÉCÉDÉ LE 10 OCTOBRE / 1833 À L'ÂGE DE 60 ANS, COLONEL / DES CUIRASSIERS. / Simple soldat en 1794, ce noble débris / des Pyramides et de Waterloo, emporte / dans sa tombe les regrets de l'armée, / ceux de la garde nationale de Dax / qu'il commandait et des pauvres / qu'il se plut toujours à secourir.

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Le tombeau a été restaurée en 2006 par le Souvenir français (cocarde tricolore avec inscription SOUVENIR FRANCAIS fixée sur la face et transcription de l'épitaphe sur une plaque métallique apposée sur le côté droit).

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe