Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Cimetière

Tombeau de Bernard Gustave Castera et Marthe-Victorine de Graslin

Dossier IM40006668 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations tombeau
Appellations de Bernard Gustave Castera et Marthe-Victorine de Graslin
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Adresse : avenue du Général-Leclerc
Emplacement dans l'édifice carré 3, tombe 37

Comme l'indique une inscription dédicatoire, le tombeau fut érigé par Bernard Gustave Castera à la mort de son épouse Marthe-Victorine de Graslin en 1887. Le colonel Castera, chef de bataillon au 5e de ligne, créé chevalier (28 juillet 1848) puis officier de la Légion d'honneur (13 mars 1861), combattit en Afrique et lors de la guerre de Crimée.

Le tombeau, en forme de temple dorique, est identique à celui de la famille Lespès-Labeyrie, dont l'épitaphe porte la signature de Charles Spazzi "aîné" (Saint-Sever 1839-1917), marbrier d'origine italienne actif rue du Belloc à Saint-Sever. Il est probable toutefois que seules les plaques de marbre (dont la gravure est identique pour les deux tombeaux) sont l’œuvre de Spazzi.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1887
Lieu d'exécution Commune : Saint-Sever
Auteur(s) Auteur : Spazzi Charles, dit(e) Spazzi l'aîné,
Charles Spazzi , dit(e) Spazzi l'aîné (1839 - 1917)

Prénom complet : Louis Charles Dominique François. Marbrier et stucateur d'origine italienne, né à Saint-Sever le 8 juillet 1839, fils d'Alexandre Spazzi, stucateur, et d'Anne Saint-Grière ; mort à Saint-Sever (rue du Belloc) le 18 octobre 1917. Épouse à Hagetmau, le 8 septembre 1879, Suzanne Boré, sage-femme (Escource 11 juin 1850 - ?), fille du tailleur d'habits Gérard Boré et d'Élisabeth Bonnan.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier, attribution par analyse stylistique

Le tombeau est en forme de petit temple dorique à six colonnes cannelées, surmontant un haut soubassement de plan rectangulaire, à base et corniche moulurées, dont trois des faces sont garnies de plaques scellées, en marbre gris, à angles échancrés. Le soubassement est posé sur une dalle débordante ; six bornes carrées en pierre, fixées aux angles de la dalle et au milieu des longs côtés, sont reliées par des chaînes en fer.

Catégories marbrerie, sculpture
Structures plan, carré élévation, droit
Matériaux calcaire, mouluré, décor en ronde bosse, décor rapporté
marbre uni, gris, gravé
fer
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies temple, ordre dorique
ornementation, couronne végétale, acrotère, croix, table rentrante
Précision représentations

Temple dorique à six colonnes, frontons et acrotères, amorti d'une grande croix latine en ronde bosse. Couronnes d'immortelles avec nœud de ruban et croix pattée, en marbre blanc, rapportées au centre des plaques ouest et est du soubassement. Bornes ornées de besants en relief et couronnées de petits toits en bâtière.

Inscriptions & marques dédicace, gravé
épitaphe, gravé
Précision inscriptions

Dédicace (gravée sur la plaque ouest, en deux colonnes) : A la mémoire de / Marthe-Victorine / de GRASLIN, ma femme / bien aimée, mon soutien // aux heures difficiles / de la vie pendant 28 ans, / amie dévouée que / je regrètterai (sic) toujours. / Gustave Castera / Commandant en Retraite [les deux dernières lignes en cursives anglaises].

Épitaphe (gravée sur la plaque sud, en deux colonnes) : Ici reposent / Bernard Gustave CASTERA / né à Monget le 11 Juillet 1810 / décédé / à St-Sever le 9 Xbre 1894 / Muni des Sacrements de l'église. / - / PRIEZ POUR LUI. // Marthe-Victorine de GRASLIN / Dame / Bernard Gustave CASTERA / née à / Santander - Espagne - / le 29 Juillet 1825 / décédée à / St-Sever le 23 Mars 1887, / Munie des Sacrements de l'église. / - / PRIEZ POUR ELLE.

Épitaphe (gravée sur la plaque est, en deux colonnes) : Chef de Bataillon en retraite / Officier de la Légion d'honneur / décoré de plusieurs ordres // ex Colonel de la 1ère Légion / des mobilisés des Landes / 1870-71 / Afrique - Crimée.

Épitaphes (gravées sur deux petites plaques en marbre brèche ajoutées au bas du soubassement, sur la face sud) : Gustave RATE / 1885-1965 ; Dr Jean RATE / 1918-1994.

États conservations manque
Précision état de conservation

Il manque quatre des chaînes de la clôture. Pierre couverte de lichens.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe