Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Thabor

Dossier IM40004662 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations thabor
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice sacristie

Les statuettes d'ange d'inspiration gothique qui ornent ce thabor sont très proches de productions de l'orfèvre-bronzier Alexandre Chertier (1825-1890), en particulier du reliquaire de saint Martin (1864) conservé à la cathédrale Saint-Gatien de Tours. Un objet en tout point identique fut offert en 1892 à l'église Saint-Jean-Baptiste de Sceaux (réf. IM92000462). L'église de Lagarde (Moselle) en possède un autre exemplaire, également anonyme.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Chertier Jean-Alexandre,
Jean-Alexandre Chertier (1825 - 1890)

Orfèvre et bronzier d'art à Paris, d'abord contremaître de la maison Louis Bachelet avant de fonder en 1857 sa propre entreprise au 7, rue Férou (puis rue Mazarine) à Paris. Son poinçon fut insculpé le 14 avril 1857 et biffé le 16 juin 1890. Son œuvre la plus connue est le ciborium du tombeau de saint Martin à Tours (1864). Source : B. Berthod, G. Favier, É. Hardouin-Fugier, Dictionnaire des arts liturgiques du Moyen Âge à nos jours, Lyon, 2015, p. 191-192.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre, bronzier, (?), attribution par analyse stylistique

Thabor constitué de deux plateaux rectangulaires en bois revêtus de plaques de laiton doré ; le plateau inférieur, plus large, repose sur quatre pieds boules en laiton ; vissées aux extrémités, deux statuettes d'anges en laiton fondu et doré (aux ailes rapportées) soutiennent le plateau supérieur, de dimensions moindres.

Catégories bronze d'art
Structures plan, rectangulaire
Matériaux laiton, en plusieurs éléments, fondu au sable, décor en ronde bosse, décor rapporté, décor en bas relief, décor dans la masse, doré à la galvanoplastie
Mesures h : 37.5
la : 56.0
Précision dimensions

Plateau inférieur : la = 48,3 ; pr = 24,5.

Iconographies ange, agenouillé
ornementation, Rosette, rosette
Précision représentations

Anges agenouillés un genou en terre, ailes déployées, vêtus de longues robes serrées à la taille et de manteaux plissés. Décor de rosettes en relief sur la tranche des deux plateaux.

Précision état de conservation

Les deux chandeliers étaient (en 1992) posés sur des sellettes modernes en bois ciré.

Statut de la propriété propriété du département
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe