Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre

Tableau : Saint Norbert recevant la règle de saint Augustin des mains du pape Honorius II (?)

Dossier IM40004012 réalisé en 2011

Fiche

Dénominations tableau
Titres Saint Norbert recevant la règle de saint Augustin des mains du pape Honorius II () (?)
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Oeyreluy
Emplacement dans l'édifice chapelle sud

Le sujet de ce tableau non documenté pose un problème d'interprétation : s'il s'agit certainement de la présentation (ou de la réception) de la règle d'un ordre par son fondateur entre les mains (ou des mains) d'un pape, l'identification des personnages est moins aisée. L'écu armorié qui timbre le trône du pontife est de toute évidence fantaisiste et ne correspond à aucune des armes papales répertoriées depuis le règne d'Innocent III (1198-1216) - peut-être est-il inspiré des créations du généalogiste Pierre Paillot (1608-1698), qui inventa des armes fictives pour les papes ayant régné avant le XIIIe siècle. En revanche, l'habit blanc à long capuchon des deux religieux agenouillés semble bien être celui des prémontrés. La scène représenterait alors le fondateur de l'ordre, saint Norbert de Xanthen (vers 1085-1134), recevant du pape Honorius II, en février 1126, la règle de saint Augustin. L'inscription lisible sur le livre tenu par le saint, "ALBERTI..." (qui a donné à l’œuvre dans l'arrêté de protection le titre erroné d'Albert le Grand), pourrait résulter d'un repeint fautif et correspondre au nom "AUGUSTI..." - la vie et l'iconographie de saint Albert le Grand (1193-1280) ne présentent par ailleurs aucun trait commun avec l'épisode ici illustré. Si l'identification avec saint Norbert est exacte, il est possible de relier le tableau à l'ancienne abbaye prémontrée de Divielle, dont le prieuré d'Œyreluy dépendit jusqu'à la Révolution (selon l'abbé Foix). La composition, peut-être dérivée d'une estampe, date sans doute de l'extrême fin du XVIe siècle ou, plus probablement, de la première moitié du siècle suivant, comme l'indiquent les types physiques des personnages, les costumes des dignitaires ecclésiastiques (notamment la mozette et le camauro du pape) ou celui du garde debout dans l'entrebâillement de la porte. La tête du pontife pourrait être inspirée de portraits de Grégoire XIII Boncompagni, qui canonisa saint Norbert en 1582.

Période(s) Principale : 1ère moitié 17e siècle
Lieu de provenance (incertitude sur le lieu)
Édifice ou site : Aquitaine, 40, Goos, abbaye de Divielle

Toile en quatre (?) lés horizontaux (lé inférieur haut de 16,5 cm), clouée sur la rive d'un châssis à montant central, deux traverses et deux écharpes de coin en haut ; cadre en bois blanc peint en jaune et faux bois.

Catégories peinture
Structures rectangulaire vertical
Matériaux toile, support, en plusieurs lés, peinture à l'huile
Mesures h : 134.0
la : 92.0
h : 150.0
la : 108.0
Iconographies scène historique, pape, trône, cardinal, religieux, saint Norbert, présentation, livre, soldat, palais
Précision représentations

Dans une salle palatiale, dont la porte est gardée par un hallebardier, un pape assis sur son trône, assisté de deux cardinaux, remet à deux moines en habit blanc, agenouillés devant lui, la règle de leur ordre (ou une bulle pontificale) sous forme d'un livret broché ; l'un des cardinaux tient à la main l'étui de cuir qui a dû contenir le document.

Inscriptions & marques armoiries, sur l'oeuvre, peint
inscription, latin, sur l'oeuvre, peint
Précision inscriptions

Armoiries sur le dossier du trône pontifical : Parti, au 1 d'argent à l'aigle bicéphale de sable, couronnée d'or ; au 2 d'argent à cinq étoiles de sables posées 2, 1 et 2 ; timbre : tiare et clés croisées. Inscription (sur le livre ouvert) : ALBERTI... (?).

Précision état de conservation

Toile détendue, avachie et détachée du châssis, bords enfoncés, traces de châssis apparentes, encrassement et chanci.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 2002/05/23
Précisions sur la protection

L'arrêté de protection identifie le sujet à saint Albert le Grand.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe