Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre

Tableau : Portrait du Père Joseph

Dossier IM40004011 réalisé en 2011

Fiche

Dénominations tableau
Titres Portrait du Père Joseph
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Oeyreluy
Lieu de déplacement Commune : Aquitaine,40,Oeyreluy,mairie

Ce tableau, comme le signale un texte ancien (reproduit par René Cuzacq dans Les Landes pittoresques, 1967), était accroché dès 1842 dans l'église d'Œyreluy ; placé par la suite dans l'escalier du presbytère (où il se trouvait en 1992), il est aujourd'hui déposé à la mairie du bourg. François Leclerc du Tremblay (1577-1638), capucin, appelé en religion "le Père Joseph", fut "l’Éminence grise" de Richelieu et le fondateur des Filles du Calvaire à Poitiers en 1617. Il mourut alors que Louis XIII avait obtenu du pape Urbain VIII sa nomination au cardinalat, comme le rappelle ici la barrette rouge posée sur un crâne. Le portrait d'Œyreluy n'évoque en rien les traits rudes et l'expression farouche du Père Joseph, popularisés par les gravures de Claude Mellan, Noblin, Landry ou Pierre Aubry. Il s'agit probablement d'un portrait rétrospectif et idéalisé datant du XVIIIe siècle, sans doute inspiré d'une estampe non identifiée. Les raisons de la présence d'une effigie de ce personnage à Œyreluy sont inconnues ; elle ne paraît pas pouvoir être rapprochée des portraits de religieux conservés au proche musée diocésain de Buglose (mais provenant de l'abbaye bénédictine de Sorde). Un lien avec l'ancien couvent des capucins de Dax, fondé en 1614 et sécularisé en 1793, semble plus vraisemblable. L’œuvre a été assez grossièrement restaurée au début des années 1960 par le peintre Henri du Sorbiers de La Tourasse (1885-1973), de Saint-Jean-de-Luz.

Période(s) Principale : 18e siècle
Stade de création copie (?)
Auteur(s) Auteur : Du Sorbiers de La Tourasse Henri,
Henri Du Sorbiers de La Tourasse (1885 - 1973)

Peintre et restaurateur d'origine parisienne, fixé vers 1930 à Saint-Jean-de-Luz avec sa femme Hélène Elissague (1896-1981), également peintre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, restaurateur, attribution par tradition orale

Toile en un seul lé, à tissage serré et régulier, avec préparation blanche ; cadre moderne en bois mouluré et doré à la bronzine.

Catégories peinture
Structures rectangulaire vertical
Matériaux toile, support, peinture à l'huile

bois blanc, mouluré, peint faux or
Précision dimensions

Dimensions à l'ouverture du cadre : h = 96,3 ; la = 70,4 ; cadre : la = 8,4.

Iconographies portrait : homme, religieux, à mi-corps, froc, barbe, crâne, chapeau : cardinal
Précision représentations

Le Père Joseph est représenté à mi-corps, de trois-quarts tourné vers la gauche, la barbe longue, vêtu du froc des capucins ; il désigne de la main une tête de mort coiffée d'une barrette de cardinal et posée devant lui sur une table recouverte d'un tapis vert ; fond neutre gris-vert.

Inscriptions & marques inscription donnant l'identité du modèle, latin, sur l'oeuvre, peint
Précision inscriptions

Inscription donnant l'identité du modèle (sur un bandeau gris le long du bord inférieur) : F. IOSEPH EX ILLUSTRI PROSAPIA DE TREMBLAY A LUDOVICO XIII / CUJUS MINISTER FUIT S.R.E. CARDINALIS DESIGNATUS 1638 (= frère Joseph, de l'illustre lignée de Tremblay, désigné par Louis XIII, dont il fut le ministre, comme cardinal de la sainte Église romaine en 1638).

États conservations oeuvre restaurée
partie remplacée
Précision état de conservation

L’œuvre a été restaurée dans les années 1960 par le peintre De La Tourasse, de Saint-Jean-de-Luz, qui procéda à un rentoilage et nettoya trop fortement la couche picturale ; celle-ci est aujourd'hui usée et lacunaire, couverte de vernis jaunis ; traces de pliure sur les côtés de la toile. Le cadre est moderne.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 2002/05/23
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe