Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-André

Tableau du retable du maître-autel : Christ en croix avec la Vierge, sainte Madeleine et saint André

Dossier IM40005459 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations tableau
Titres Christ en croix avec la Vierge, sainte Madeleine et saint André
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Bergouey
Emplacement dans l'édifice choeur

Ce tableau reproduit en partie une célèbre peinture de Charles Le Brun (1619-1690), exécutée pour le Grand-maître de l'ordre de Malte, aujourd'hui perdue mais gravée à plusieurs reprises, notamment par Nicolas de Poilly le jeune (1675-1723) et Nicolas Tardieu (1674-1749). La composition de Bergouey est toutefois inversée par rapport aux estampes de Poilly et Tardieu et s'inspire donc d'une autre source non identifiée. Le copiste a supprimé la figure de saint Jean et lui a substitué celle de saint André, patron de la paroisse.

Période(s) Principale : limite 17e siècle 18e siècle
Stade de création copie partielle d'estampe
Auteur(s) Auteur : Le Brun Charles, peintre

Toile en trois lés horizontaux (coutures au niveau de la poitrine du Christ et de la main droite de saint André), à préparation brun rouge, clouée sur la rive d'un châssis à deux traverses et montant central. Cadre en bois mouluré et doré à la feuille, avec décor d’apprêt gravé.

Catégories peinture
Structures rectangulaire vertical
Matériaux toile, support, en plusieurs lés, peinture à l'huile
bois, mouluré, doré à la feuille d'or à l'eau, avec assiette, apprêt gravé
Mesures h : 179.0
la : 160.0
Iconographies Christ en croix, Vierge, sainte Madeleine, saint André apôtre
ornementation, feuille d'acanthe, ove
Précision représentations

Le Christ crucifié est représenté vivant, le regard tourné vers la Vierge debout à droite, accoudée à un bloc de pierre ; la Madeleine est assise au pied de la croix ; à gauche, saint André, adossé à sa croix en X, regarde le spectateur tout en désignant le Christ de sa main levée.

Ornementation en apprêt gravé du cadre : feuilles d'acanthe alternant avec des oves sur fond amati à quadrillage.

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

L’œuvre a été rentoilée et désencrassée vers 1990 par une restauratrice de Cenon (Gironde). État en 2014 : léger chanci.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 1986/09/01
Précisions sur la protection

Arrêté de protection : retable, tableau, statues, tabernacle, chandeliers et croix, XVIIIe siècle.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 5 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 93/9
Bibliographie
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 14-15

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe