Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Laurent

Tableau de l'autel de la Vierge : Assomption

Dossier IM40004120 réalisé en 2011

Fiche

Dénominations tableau
Titres Assomption
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Téthieu
Emplacement dans l'édifice collatéral nord
à l'est

La datation de ce tableau, inspiré de la peinture française du XVIIe siècle, est incertaine : un devis des "travaux à faire à l'église", rédigé le 18 janvier 1846 par l'agent-voyer Boubé (AD Landes, 2 O 1997), mentionne pour premier article "l'achat d'un tableau représentant l'Assomption de la Vierge" (pour 245 fr.), ainsi que la dorure de son cadre (55 fr.), dont les dimensions (2,12 m sur 1,90) correspondent presque exactement à celles du tableau ici étudié. C'est à un maître-doreur dacquois, Vincent Dombroski, que la commande fut passée par contrat du 8 mai suivant. Or, la signature lisible au bas de la toile est celle du peintre tarbais François Lataste (Tarbes 1812 - Andrest 1900). De plus, le contrat de mai 1846 ne cite pas le Saint Vincent de Paul du même Lataste, qui fait actuellement pendant à l'Assomption (réf. IM40004121), mais mentionne en revanche un Martyre de saint Laurent, sans doute destiné au maître-autel (le saint étant le titulaire de l'église) et aujourd'hui disparu. L'hypothèse la plus probable est que Dombroski, adjudicataire du marché, se chargea de la partie de dorure et sous-traita à un véritable peintre l'exécution du (ou des) tableau(x). Le tableau de saint Vincent de Paul fut sans doute ajouté à la commande a posteriori afin d'orner l'autel sud nouvellement dédié au saint (dont le village natal est limitrophe de la commune de Téthieu). L'inventaire de 1906, qui recense bien les deux toiles aujourd'hui conservées (n° 12 et 13), ne mentionne pas de Saint Laurent. Du peintre François Lataste, l'église de Cazalis (canton d'Hagetmau) conserve deux tableaux en pendant (Annonciation, 1864, réf. IM40003458) et l'église Saint-Julien de Sedze-Maubecq (Pyrénées-Atlantiques) une autre Assomption inspirée de Jean Jouvenet et datée 1869.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1846, porte la date
Stade de création copie (?)
Lieu d'exécution Édifice ou site : Midi-Pyrénées, 65, Tarbes
Auteur(s) Auteur : Lataste François, peintre

Toile à tissage serré et régulier et préparation blanche, clouée sur la rive d'un châssis à traverse médiane et écharpes de coin ; cadre en bois mouluré et doré (actuellement à la bronzine) sur apprêt crayeux, sans décor.

Catégories peinture
Structures rectangulaire vertical
Matériaux toile, support, en un seul lé, peinture à l'huile
bois, mouluré, peint faux or
Précision dimensions

Dimensions à l'ouverture du cadre : h = 193 ; la = 163 ; cadre : h = 213 ; la = 183.

Iconographies Assomption
Précision représentations

La Vierge assise sur des nuées, bras ouverts, soutenue dans son assomption par quatre anges ; le long du bord inférieur, une vue de ville (Éphèse) se détachant au loin sur un ciel crépusculaire.

Inscriptions & marques signature, peint, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Signature en bas à droite : Lataste.

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Tableau nettoyé vers 1990 par Claudine Passicos, restauratrice à Laurède.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe