Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918

Dossier IM40005403 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations tableau commémoratif des morts
Appellations de la guerre de 1914-1918
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Baigts
Emplacement dans l'édifice porche, mur ouest

Ce monument, non signé, est une œuvre de série d'après un modèle créé en 1920 par le sculpteur Étienne Camus (sans doute pour l'église Saint-Aubin de Toulouse) et édité par le fabricant toulousain Hippolyte Miquel. D'autres exemplaires, outre ceux, nombreux, repérés dans la région Midi-Pyrénées, ont été étudiés dans les Landes à Amou, Parentis-en-Born, Sanguinet (réf. IM40000754, celui-ci développé en triptyque), Parleboscq-Bouau (réf. IM40003399) et Le Leuy.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Stade de création oeuvre de série
Lieu d'exécution Commune : Toulouse
Auteur(s) Auteur : Camus Étienne,
Étienne Camus (1867 - 1955)

Sculpteur, né à Montceaux-les-Mines ; actif à Toulouse, où il s'associe au début des années 1920 au fabricant Hippolyte Miquel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, auteur du modèle, attribution par travaux historiques
Auteur : Miquel Hippolyte,
Hippolyte Miquel

Fabricant statuaire à Toulouse (rue d'Aubuisson), associé à Étienne Camus au début des années 1920.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues, attribution par travaux historiques

Tableau en forme de retable, flanqué de pilastres et couronné d'une lunette ou tympan en demi-lune. La terre cuite est peinte de façon uniforme en gris bleuté avec rehauts dorés.

Catégories sculpture
Structures d'applique, rectangulaire vertical
Matériaux terre cuite, moulé, décor en relief, décor dans la masse, peint, peint faux or
Mesures h : 155.0
la : 81.0
Iconographies scène, soldat, agonie, prêtre, exhortation, coq, Christ en croix, Vierge à l'Enfant, ange
ornementation, drapeau, casque, pilastre, ordre ionique, pot à feu
Précision représentations

Décor architecturé à pilastres cannelés doriques encadrant deux tables en plein cintre (noms des défunts) ; à la base des pilastres, en haut relief, un Poilu et un soldat gaulois (Vercingétorix) montant la garde ; au bas du panneau, un aumônier militaire exhortant un soldat mourant ; au sommet du panneau, un coq gaulois ; sur le fronton cintré, la Vierge à l'Enfant ayant la prescience de la Crucifixion ; au-dessus du fronton, deux anges tenant des palmes ; drapeaux croisés et casque Adrian sur le soubassement, pots à feu en amortissement des pilastres.

Inscriptions & marques dédicace, peint
Précision inscriptions

Dédicace (sur le cintre du tympan) : LA PAROISSE DE BAIGTS A SES MORTS GLORIEUX / 1914 -1918. Liste gravée et dorée (à l'exception du dernier nom, ajouté après coup), sur deux colonnes, des noms de 34 soldats morts.

États conservations repeint
Précision état de conservation

Peinture moderne.

Statut de la propriété propriété de la commune (?)

Références documentaires

Bibliographie
  • FRIQUART Louise-Emmanuelle. L’art du souvenir. Les monuments commémoratifs de la guerre 1914-1918 à Toulouse. Patrimoines Midi-Pyrénées, 2014.

    p. 109-111
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe