Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Laurent

Tabernacle du maître-autel

Dossier IM40005555 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations gradin d'autel, tabernacle
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Caupenne
Lieu-dit : Saint-Laurent
Emplacement dans l'édifice choeur

Ce tabernacle aux lignes encore très architecturées est datable des premières décennies du XVIIIe siècle. La présence de statuettes à l'effigie des saints Laurent et Étienne, patrons principal et secondaire de l'église, prouve que le meuble a bien été exécuté pour son emplacement actuel. La plus grande partie du décor rapporté a été mise à l'abri au cours des dernières années ; le Christ ressuscité qui couronnait l'exposition, encore en place en 1992, n'a toutefois pas été retrouvé lors de l'enquête de 2014.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle , (?)

Le tabernacle, sans doute en chêne et tilleul pour les sculptures, est entièrement doré à la feuille d'or à l'eau, à l'exception de la paroi de fond des niches, peinte en blanc, des ailerons de l'exposition, relevés de rouge, et des carnations des statuettes, peintes au naturel. Armoire eucharistique de plan trapézoïdal flanquée de deux ailes droites, les trois corps encadrés par des colonnettes torses à chapiteau corinthien, les ailes calées par des ailerons en volute ; porte rectangulaire (angles supérieurs échancrés) décorée d'un relief à fond en cuvette ; niche à console (supportant une statuette) sur les pans latéraux de l'armoire et sur les ailes (même forme que la porte du tabernacle) ; corniche droite moulurée, avec ressauts semi-circulaires à l'aplomb des niches des pans latéraux de l'armoire ; panneaux décoratifs chantournés, embrevés en amortissement des ailes ; exposition de plan trapézoïdal, ceinturée par une balustrade tournée et constituée d'un panneau postérieur plat à niche (identique à celles du tabernacle), flanqué d'ailerons et couronné d'un dais semi-circulaire. La totalité des surfaces planes du meuble est couverte d'un décor guilloché (soubassement) ou gravé en reparure dans l'apprêt de la dorure ; presque tous les reliefs sont sculptés dans la masse des panneaux ; le revers des statuettes est ébauché, couvert d'un apprêt jaune sans dorure ni polychromie, leur socle (ovale ou grossièrement rectangulaire) est sculpté dans la masse de la figure.

Catégories menuiserie, sculpture
Structures plan, rectangulaire plan, trapézoïdal élévation, droit colonne, 6
Matériaux bois, mouluré, décor en bas relief, décor dans la masse, décor en ronde bosse, décor rapporté, doré à la feuille d'or à l'eau, avec assiette, apprêt gravé, peint
Mesures h : 60.0
la : 78.0
la : 60.0
h : 78.0
Précision dimensions

Porte : h = 34,5 ; la = 18. Statuette de la Vierge à l'Enfant : h = 40,5 ; la = 12,5 (socle). Statuette de saint Pierre : h = 34. Statuette de saint Paul : h = 33,5. Statuette d'un saint diacre (saint Laurent ?) : h = 34. Statuette d'un saint diacre (saint Étienne ?) : h = 33.

Iconographies Christ en croix, Christ glorieux, saint Pierre apôtre, saint Paul de Tarse, saint Laurent diacre, saint Etienne diacre
ornementation, aileron, volute, feuille d'acanthe, quadrillage, tournesol, chute végétale, vase, coquille, vannerie
Précision représentations

Décor figuré. La porte est sculptée d'un Christ en croix (représenté mort) en relief dans la masse sur fond quadrillé losangé en reparure. Les quatre niches des pans latéraux de l'armoire et des ailes abritent des statuettes, posées sur des consoles à feuilles d'acanthe et, pour celles de l'armoire, sous des dais à coquille : saint Pierre (reconnaissable à sa tête chauve et à sa barbe courte) dans la niche gauche de l'armoire, saint Paul (barbe longue et bifide, livre à la main) dans celle de droite, un saint diacre (sans doute saint Laurent, en raison de la position de sa main droite, qui tenait un gril, et de la place d'honneur à dextre réservée au saint titulaire de l'église) dans la niche de l'aile gauche, un autre saint diacre (sans doute saint Étienne, patron secondaire de la paroisse) dans celle de l'aile droite. Une cinquième statuette représentant la Vierge à l'Enfant est placée dans la niche de l'exposition sous un dais à coquille, et une sixième du Christ ressuscité (ou glorieux) au sommet du couronnement du dais d'exposition (disparue).

Ornementation en relief et en apprêt gravé : colonnettes torses à chapiteau corinthien ; quadrillage losangé à traits simples (armoire) ou doubles (ailes) ou à motifs de vannerie, gravé en reparure sur toutes les surfaces planes du meuble ; ailerons des ailes et de l'exposition à volute couverte d'une feuille d'acanthe et de chutes de laurier, l’œil garni d'un tournesol (seulement pour les ailerons des ailes) ; panneaux d'amortissement chantournés à volutes affrontées flanquant un cartouche ovale bombé et amorties d'un petit vase à panse piriforme et bouton ; boule alternativement godronnée et cannelée (amortie de la statuette du Christ glorieux) au sommet du dais d'exposition, entre deux vases piriforme (celui de droite remplacé).

États conservations manque
partie remplacée
Précision état de conservation

L'église étant en cours de restauration lors de l'enquête de 2014, les colonnettes et statuettes (non fixées) étaient alors retirées du tabernacle et déposées à la mairie de Caupenne. La statuette du Christ glorieux qui couronnait l'exposition, repérée en 1992, n'a pas été retrouvée en 2014. Les statuettes des saints Pierre, Paul, Laurent et Étienne ont perdu leurs attributs rapportés (respectivement une clef, une épée, un gril et une pierre). Le vase d'amortissement droit du dais d’exposition est remplacé.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1975/07/21
Précisions sur la protection

Arrêté de classement : maître-autel, tabernacle, 6 statuettes, retable, tableau (Crucifixion), 6 chandeliers, siège de célébrant.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de Caupenne, par le curé Darrieutort, mai 1881.

    Archives départementales des Landes : 16 J 16 b
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 5 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 93/9
Documents figurés
  • Maître-autel. Diapositive, 1992.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 191
Bibliographie
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 19

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe