Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Stèle du Monument aux Américains

Dossier IA33003904 inclus dans La Pointe de Grave réalisé en 2012

Fiche

Appellations Stèle commémorative du Monument aux Américains
Dénominations monument
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Le Verdon-sur-Mer
Lieu-dit : la Pointe de Grave
Cadastre : 2013 AA 2

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, l’État engage la construction d'un monument pour commémorer l'amitié franco-américaine. Il s'agit de rappeler à la fois le départ de La Fayette pour les Amériques en 1777 et l'arrivée des troupes américaines du général Pershing en 1917.

Le président de la République Raymond Poincaré pose la première pierre du monument lors d'une cérémonie officielle, le 6 septembre 1919. Le projet est mené par le député des Landes, Maurice Damour et sous la direction artistique du sculpteur Albert Bartholomé. Ce dernier sollicite l'architecte André Ventre et les sculpteurs Henri Navarre et Antoine Bourdelle pour réaliser ce monument qui prend la forme d'un phare en béton de 75 m de haut. Les travaux débutent en juillet 1926 mais les fonds ne sont pas suffisants pour réaliser l'ensemble du projet. Le monument n'est achevé qu'en 1938 après quelques modifications apportées au dessin initial.

Symbole de l'amitié franco-américaine, il est dynamité le 30 mai 1942 par les Allemands qui occupent le Médoc. Du monument, seuls subsiste un buste de La Fayette (présenté dans les salles du musée qui avait été aménagé dans le monument et conservé aujourd'hui à la mairie du Verdon) et un bouclier sculpté en bronze d'Henri Navarre qui a été inséré dans la stèle commémorative élevée en 1947 au même emplacement. Les projets de reconstruction du monument n'ont jamais abouti et la stèle provisoire est devenue permanente.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1947, daté par source
Auteur(s) Auteur : Navarre Henri, sculpteur, attribution par source

Le monument est situé sur une esplanade à la Pointe de Grave. Il est composé d'une stèle en moellons et d'un bouclier en bronze encastré devant dans le sol. Ce bouclier est orné de deux bas-reliefs représentant le départ de La Fayette aux Amériques en 1777 et l'arrivée des troupes américaines en 1917. La signature du sculpteur Henri Navarre est visible dans l'angle inférieur gauche de ce dernier. Un médaillon avec les initiales HN orne également le bouclier, ainsi que la marque de la Fonderie coopérative des Artistes.

Murs calcaire moellon
Techniques fonderie
Représentations soldat, bateau, barque
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Documentation complémentaire

    -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations 1909-1923. Pose de la première pierre du monument du droit à Pointe de Grave, 6 septembre 1919.

    Pour commémorer l'intervention américaine ; pierre posée par Raymond Poincaré.

    -AC Le Verdon-sur-Mer. Registre de délibérations 1938-1954. Discours du maire le 1er juin 1947, 30 mai 1947.

    -Mémoire de Verdonnais (bulletin de l'Association "Histoire et Traditions", Foyer communal Verdonnais) : Les années 1920-1940.

    p. 63 : témoignage de Marie-Thérèse Cappe.

    Je suis montée jusqu'en haut du Monument, avec l'escalier en colimaçon. Tout autour, c'était le vide ; l'escalier n'était pas collé au mur. On nous disait de ne pas se retourner ni regarder en arrière. La vue était très belle mais je ne me souviens pas être restée longtemps là-haut!

    -Mémoire de Verdonnais (bulletin de l'Association "Histoire et Traditions", Foyer communal Verdonnais) : Les années 1939-1945.

    p.17 : témoignage de Manuel Fernandez.

    En mai 1942, le garde-champêtre a abattu le tambour pour dire d'ouvrir les fenêtres lorsqu'ils ont fait sauter le Monument des Américains. L'onde s'est répercutée sur la Gironde et a cassé des glaces à Royan. Le monument s'est soulevé, a été raccourci d'une vingtaine de mètres et il est retombé. Les Allemands l'ont fait sauter de nouveau. Après, ils nous ont dit de finir de le casser. Avec une Decauville à rail étroit, on chargeait le ciment et la terre que l'on jetait à l'eau au bout de la jetée.

    p.17 : témoignage de Jean Larrieux.

    1942 arrive et un jour, les Allemands décident de faire sauter le monument US, d'où ordre de déménager car la maison risquait fort d'en prendre un coup. Ma femme, Yves, le beau-père et moi, nous nous retirons à Grands Maisons chez les parents. Tant bien que mal, on s'empile dans 3 pièces et on jardine : les premières patates, les carottes... Quel bonheur!

    p. 17 : témoignage d’Édouard Garaud.

    Quand les Allemands ont miné le monument, j'étais sur la plage, au Verdon. Il y a eu des cailloux jusque dans les dunes de la plage. Les restaurants de La Pointe ont été écrasés par des moellons.

    p.64 : photos de la stèle inaugurée le 1er juin 1947 en présence de Louis Jacquinot, ministre de la Marine.

    -Mémoire de Verdonnais (bulletin de l'Association "Histoire et Traditions", Foyer communal Verdonnais) : Les années 1975-1990 (2e partie).

    p.63 : témoignage de Guy Bordes + photos.

    Cérémonie franco-américaine, 27 juin 1987.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre de délibérations, 1909-1923.

    Archives communales, Le Verdon-sur-Mer
  • Registre de délibérations, 1938-1954.

    Archives communales, Le Verdon-sur-Mer
  • Monument commémoratif de l'intervention américaine à la Pointe-de-Grave : inauguration, 1938.

    Archives départementales de la Gironde : 1 M 775
  • 8ème section - Travaux maritimes, Pointe de Grave - Affaires diverses, 1854-1944.

    Archives départementales de la Gironde : Fonds du Port Autonome, 2002-86-926
  • Fonds documentaire sur le monument aux américains du Verdon et sur la statue de La France.

    Musée Bourdelle, Paris
  • Œuvres et fonds documentaire sur le sculpteur Henri Navarre (1898-1983).

    Musée des beaux-arts, Chartres
Bibliographie
  • RIVÉ Philippe (dir.). Monuments de mémoire - Les monuments aux morts de la première guerre mondiale, Mission permanente aux commémorations et à l'information historique. Paris : Documentation française, 1991.

    p. 233-234
Périodiques
  • GASTEUIL Bruno. « Le monument des Américains : un symbole éphémère ». Histoire et traditions du Verdon, Juillet 1997, n°5.

    p. 14-19
  • HUYGHE René. « Comment créait Bourdelle ». L’Amour de l’art, mars 1931.

    p. 114 à 118
  • Mémoire de Verdonnais : Les années 1920-1939, bulletin de l'Association "Histoire et Traditions", Foyer communal Verdonnais.

    p. 63
  • Mémoire de Verdonnais : Les années 1939-1945, bulletin de l'Association "Histoire et Traditions", Foyer communal Verdonnais.

    p. 17 et 64
  • Mémoire de Verdonnais : Les années 1975-1990 (2e partie), bulletin de l'Association "Histoire et Traditions", Foyer communal Verdonnais.

    p. 63
  • STEIMER Claire. « "À la gloire des Américains", le monument commémoratif du Verdon-sur-Mer », In Situ [En ligne], 2014.

Liens web

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Steimer Claire