Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Statue : Saint Vincent de Paul

Dossier IM40004676 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations statue
Titres Saint Vincent de Paul
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice collatéral nord, extrémité orientale (chapelle de saint Vincent de Paul)

Saint Vincent de Paul (1581-1660) naquit, selon la version la plus généralement admise, au hameau de Ranquines, dans la paroisse de Pouy où se trouve également le sanctuaire de Buglose. Comme l'assure la tradition locale, le futur saint aurait accompli en 1622 ou 1623 un pèlerinage à l'ancienne chapelle de Buglose avec sa famille et y aurait dit la messe. L'édifice possédait donc, dès l'époque de la canonisation de Monsieur Vincent (1737), un autel à lui dédié dans le collatéral sud. Le retable qui le surmontait dans la seconde moitié du siècle était orné de deux bas-reliefs évoquant les fondations du saint, les lazaristes et les filles de la Charité (réf. IM40004679), encadrant la statue du titulaire. Celle-ci, toujours conservée - alors que l'autel fut remplacé après la reconstruction de l'église (réf. IM40004650) -, reproduit une œuvre monumentale en marbre du sculpteur romain Pietro Bracci (1700-1773), exécutée en 1754 pour compléter la série des fondateurs d'ordres dans les niches de la nef de Saint-Pierre de Rome (niche inférieure du deuxième pilier à droite). La copie, assez fidèle - jusque dans la citation de saint Luc, devise du saint, inscrite sur le livre à ses pieds -, s'inspire sans doute d'une gravure éditée par les lazaristes pour commémorer l'installation de la statue de Bracci, ou peut-être de modèles réduits qui pouvaient circuler dans les établissements de la congrégation.

La statue a été restaurée en 1993 par Brigitte Estève, de Gentillé (Eure-et-Loir).

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Stade de création copie réduite de sculpture
Auteur(s) Auteur de la source figurée : Bracci Pietro,
Pietro Bracci (1700 - 1773)

Né et mort à Rome, auteur de l'Océan et des Tritons de la fontaine de Trevi (1763-1766) et du tombeau du pape Benoît XIV (1763-1769).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur

Statue grandeur nature, au revers évidé (l’œuvre était adossée à un retable), avec socle en forme de terrasse solidaire de la statue. Hormis la croix (remplacée) dans la main gauche, seul le bras droit levé semble rapporté. Polychromie refaite.

Catégories sculpture
Structures revers évidé
Matériaux bois feuillu, monoxyle
Mesures h : 164.0
h : 159.0
la : 61.0
pr : 35.0
Iconographies saint Vincent de Paul, soutane, surplis, étole, croix, livre, désigner, ciel
Précision représentations

Le saint, debout dans un hanchement prononcé, vêtu d'une soutane noire et d'un surplis sur lequel est posée une étole dorée, un livre ouvert à ses pieds, tient de la main gauche une croix (remplaçant le crucifix d'origine) et désigne le ciel de la dextre.

Inscriptions & marques inscription, latin, peint
Précision inscriptions

Inscription sur le livre ouvert aux pieds du saint : EVANGELI/ZARE / PAUPE/RIBUS / - MISIT / ME / DOMINUS (traduction : "le Seigneur m'a envoyé évangéliser les pauvres" ; extrait de Luc, 4-18, et devise de saint Vincent et des missionnaires lazaristes).

États conservations oeuvre restaurée
partie remplacée
repeint
Précision état de conservation

Le crucifix d'origine (dont l'extrémité était fixée sur le quartier de rocher accolé au flanc senestre du saint, comme dans l'original de Bracci) a été remplacé par une simple croix de bois. La statue a été restaurée en 1993 par Brigitte Estève, restauratrice à Gentillé (Eure-et-Loir) : rebouchage des fissures du bois à l'aide d'une résine thermoplastique teintée, retouches colorées (la polychromie semble en réalité entièrement refaite), application d'une couche de cire protectrice).

Statut de la propriété propriété du département
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1983/04/29

Références documentaires

Bibliographie
  • CAZAUNAU L., LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 93, 96

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe