Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Statue : Saint Martin de Tours

Dossier IM40007176 réalisé en 2018

Fiche

Dénominations statue
Titres Saint Martin de Tours
Aire d'étude et canton Tartas est
Adresse Commune : Gouts
Emplacement dans l'édifice porche, mur ouest

A l'instar de la célèbre statue de Notre-Dame de Buglose, cette sculpture aurait été découverte par un laboureur dans un champ de la métairie du Touat à Gouts (habitée au XIXe siècle par les familles Lespiau et Vic). Déposée pendant plusieurs années dans la "fournière" de cette maison, elle fut installée dans le porche de l'église paroissiale après la rénovation de celle-ci en 1934 (Marc Bareyt, 1994). Le sujet de l'œuvre, un saint évêque mitré, est, en effet, certainement lié à la dédicace de l'édifice à saint Martin de Tours. L'hypothèse selon laquelle la statue aurait été enterrée pour la protéger des troupes protestantes lors de la campagne de Montgommery en 1569 semble toutefois sujette à caution, certains détails iconographiques (la forme de la mitre, la moustache et la barbiche "à la royale") faisant plutôt pencher pour une datation dans la première moitié du XVIIe siècle. Il est possible, dans ce cas, que la sculpture ait été dissimulée au moment de la Révolution.

La sculpture a été inscrite en 2002 au titre des Monuments historiques avec une datation à la fin du XVe siècle.

Période(s) Principale : 1ère moitié 17e siècle , (?)

La statue est entièrement monolithe, taillée dans un bloc de calcaire à grain assez grossier recouvert d'un lait de chaux. Le revers plat indique que la figure était adossée. Mutilée, elle est depuis les années 1980 fixée sur un socle de ciment, lui-même posé sur un gros bloc de pierre équarrie.

Catégories sculpture
Structures revers plat
Matériaux calcaire, monolithe, peint
Mesures h : 107.0
la : 49.0
pr : 28.0
Iconographies saint Martin de Tours, évêque, mitre, chasuble, aube, livre
Précision représentations

Saint Martin est figuré en évêque, portant moustache et barbiche "à la royale", les cheveux mi-longs relevés en boucles sur les côtés. La tête est coiffée d'une mitre haute de forme conique, aux fanons rejetés dans le dos. Le corps est revêtu d'une chasuble à col arrondi sur une aube et un rochet. La main droite tient un livre fermé, la gauche devait tenir la crosse épiscopale.

États conservations oeuvre mutilée
repeint
Précision état de conservation

Il manque la partie inférieure du corps à partir des genoux ainsi que la main gauche et l'attribut (sans doute une crosse) qu'elle tenait. Le livre dans la main droite est mutilé. La pierre est recouverte de plusieurs couches de peinture blanche et de lait de chaux.

Seule sculpture ancienne provenant de l'église avant sa rénovation au XXe siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Précisions sur la protection

Arrêté de protection : statue de saint Martin, pierre, fin XVe siècle.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe