Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Statue de Notre-Dame de Montuzet dite Vierge des marins

Dossier IA33007018 inclus dans Hameau de Montuzet réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Vierge de Montuzet, Vierge des marins
Dénominations statue monumentale
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Blaye
Adresse Commune : Plassac
Lieu-dit : les Cailloux
Adresse : Chemin de la Vierge
Cadastre : 1832 A2 1376 ; 2011 B1 606, 1753

Le monument dédié à Notre-Dame de Montuzet est également appelé Vierge des marins, en raison du pèlerinage des marins des fleuves Dordogne et Garonne se déroulant depuis la fin du Moyen Âge au moins sur le site de l'ancienne chapelle de Montuzet. Avec la réactivation de ce pèlerinage au 19e siècle avec le soutien du cardinal Donnet, la statue est implantée plus à l'est, sur une parcelle de vignes dominant l'estuaire ; la cérémonie de bénédiction, en présence du cardinal, a lieu le 8 juin 1874.

La statue correspond au modèle dit de la Vierge d'Overbeck, qui figure au catalogue de la firme parisienne de la Statue religieuse (catalogue n° 59, planche 82, n° 9009).

L'édicule formant le socle de la statue possédait des statuettes, détruites par la foudre en 1965.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Overbeck Johann Friedrich,
Johann Friedrich Overbeck (1789 - 1869)

Né à Lübeck le 3 juillet 1789, mort à Rome le 12 novembre 1869.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par analyse stylistique
Auteur : La Statue religieuse,
La Statue religieuse

Fabrique de statuaire de série, créée par le sculpteur d'origine allemande Ignaz Raffl à Paris (64, rue Bonaparte), puis dirigée après sa mort par Pacheu, Lecaron et Peaucelle ; la raison sociale devint ensuite Peaucelle-Coquet.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, attribution par analyse stylistique

Le monument est établi sur un site dominant l'estuaire et le bourg de Plassac, entre le hameau Le Rey et la ferme dite Le Gros. La statue, tournée vers le village et l'estuaire, est élevée sur un édicule architecturé en pierre de taille. Ce dernier se compose de niches destinées à accueillir des statuettes. Il est couvert d'un dôme en pierre. La statue de la Vierge à l'Enfant est en fonte.

Murs calcaire
pierre de taille
fonte
États conservations remanié
Techniques sculpture
fonderie
Représentations cordon arabesque fleur feuille
Précision représentations

La base de l'édicule est ornée de fleurs. Des agrafes décorées d'une feuille de chêne et un cordon soulignent le couronnement. Ce dernier est couvert en écaille.

La Vierge à l'Enfant est vêtue d'un manteau et elle est coiffée d'une couronne.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Complément bibliographique

    MARCEL, Edmond. Plassac à travers les âges. Bordeaux : éditions Bière, 1955 :

    p. 68 : "D’après le chanoine Dupeyron, ce petit sanctuaire aurait été érigé sur le coteau de la Mothe et béni en 1874 par le cardinal Donnet […]. Mais si l’on en croit la légende, le cardinal Donnet se trouvait un jour face à Lamarque sur un bateau qui le ramenait de la côte médocaine vers Bordeaux lorsqu’une violente tempête s’abattit soudain sur la région.

    Dans la très forte houle et sous les vagues énormes qui couvraient souvent l’embarcation désemparée, le naufrage semblait inévitable mais le cardinal ne perdit à aucun moment son sang froid, il exhorta tous ses suivants à la prière et les mit sous la protection de la Vierge. […]

    En signe de reconnaissance, un sanctuaire surmonté de la Vierge fut érigé sur le plus haut coteau près du fleuve et dédié aux marins ; il abritait dans ses niches des statues de saint Pierre, saint Paul et sainte [ ?] qui furent toutes détruites par la foudre en 1965."

Références documentaires

Bibliographie
  • MARCEL, Edmond. Plassac à travers les âges. Bordeaux : éditions Bière, 1955.

    Archives départementales de la Gironde : BIB 35 J 248
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline