Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Station de radar Ratibor Gi 305

Dossier IA33003922 réalisé en 2012

Fiche

Précision dénomination Ratibor Gi 305
Parties constituantes non étudiées blockhaus, poste d'observation, puits, citerne
Dénominations ouvrage fortifié
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Le Verdon-sur-Mer
Lieu-dit : la Tour Noire, Maison de Grave
Cadastre : 2013

Les stations radar ou "stations de détection" de la Luftwaffe, installées le long des côtes, avaient pour objectifs de signaler l'approche des escadrilles ennemies, de guider la chasse et de diriger la défense antiaérienne.

La station radar "Vogel", numérotée Gi305 "Ratibor" dans la nomenclature des positions du secteur Gironde Sud, est l’une des principales stations radar dites lourdes de la côte atlantique. Elle constitue un maillon avancé sur le plateau dunaire avec la position Gi305a et est située sur la dune la plus élevée du secteur. A cet endroit, aujourd'hui en pleine forêt, était édifié également l'ancien sémaphore.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Todt Fritz
Auteur : Speer Albert

La station est composée d'une dizaine d'ouvrages. Le plus représentatif est certainement le bunker de commandement de la chasse à deux niveaux abritant tous les équipements de suivi des escadrilles (L479 Anton). Deux bunkers (L486) étaient destinés à l’alimentation en énergie des radars Freya. Les autres bunkers abritaient les machines de la batterie de Flak, le personnel, une citerne. On compte également deux abris supportant chacun une cuve de Flak et quatre cuves portant ainsi à six les ouvrages équipés de canons de 20 mm.

On note également la présence de deux casernements (dont l’un a été démoli en 2008) et diverses constructions dites "légères" pour groupe électrogène, puits foré, etc.

L’ensemble de la station Vogel comportait trois types de radars :

- un radar à longue portée du type Mammut FuMO 52 Caesar installé sur l’annexe Gi305a

- deux radars à moyenne portée du type Freya FuMG 80 dont une cuve est encore visible

- deux radars à courte portée du type Würzburg Riese FuSE 65 dont l’un était positionné sur le plateau dunaire

- un appareil FuMG 74 Kulmbach monté sur tour et un radar mobile du type FuMG 39 D, tous deux utilisés pour la conduite des tirs de Flak.

Murs béton béton armé
États conservations envahi par la végétation, mauvais état, menacé
Statut de la propriété propriété publique (?)
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Steimer Claire