Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Cathédrale Notre-Dame

Stalle du doyen du chapitre

Dossier IM40004472 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations stalle
Appellations du doyen du chapitre
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : place de la Cathédrale , place Roger-Ducos
Emplacement dans l'édifice choeur

Cette stalle de style Renaissance est un pastiche de la seconde moitié du XIXe siècle inspiré des recueils d'ornements du XVIe siècle français et italien (Androuet du Cerceau, Agostino Veneziano...). Elle remploie toutefois la miséricorde et les reliefs des jouées d'une stalle ancienne, qui appartenait probablement à l'ensemble des 48 stalles du chœur (réf. IM40004470). Le siège, réservé au doyen du chapitre de la cathédrale, est signalé sous le n° 43 dans l'inventaire de 1906, avec deux bancs d’œuvre et deux bancs de marguilliers, autres meubles composites dus au même menuisier-sculpteur anonyme (l'agenouilloir est identique à celui des bancs d’œuvre, réf. IM40004473).

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle

Le meuble se compose de trois éléments : la stalle proprement dite, pourvue d'un dossier flanqué de deux jouées de même hauteur, et d'une miséricorde sculptée (en remploi) ; un agenouilloir-clôture d'élévation rectangulaire, à pilastres ; un degré ou plate-forme parqueté rectangulaire. Le décor sculpté est entièrement dans la masse des panneaux. L'ensemble est aujourd'hui scindé (voir état).

Catégories menuiserie, sculpture
Structures miséricorde dossier, droit accotoir, 2
Matériaux chêne, mouluré, décor en relief, décor dans la masse
Mesures h : 138.0
la : 100.0
pr : 112.0
Précision dimensions

Dimensions de la stalle sans l'agenouilloir. Agenouilloir : h = 84.

Iconographies ornementation, homme, dieu-fleuve, le verseau, dragon, roue
grotesque, masque, satyre, vase, fruit, hybride fabuleux, angelot, pilastre, ordre ionique
Précision représentations

Décor de la miséricorde : un homme nu, barbu, tenant une urne d'où sort de l'eau (un dieu-fleuve ? le Verseau ?), étendu sur un dragon ailé pourvu de deux roues en guise de pattes ; tablette à enroulements au-dessus.

Décor des jouées de la stalle : sur les montants antérieurs, des pilastres ioniques cannelés ; sur la face externe de la jouée de gauche, un masque de satyre grimaçant et tirant la langue, aux longues oreilles pointues, dans un encadrement cordiforme complexe à cuirs découpés, avec une collerette tuyautée (sous le masque) et un vase de fruits (au-dessus) ; sur la face interne de la même jouée, un petit personnage grotesque, nu, ailé et barbichu, les pieds terminés par des volutes végétales, assis à l'intérieur d'une grande volute dont il soutient d'une main l'enroulement ; sur la face interne de la jouée de droite, assis dans une volute identique, un autre être hybride dont le haut du corps et la tête sont constitués d'une volute ; sur la face externe de la même jouée, une tête d'angelot entourée d'un réseau de volutes et de cuirs relevé de quelques feuilles d'acanthe.

Décor de l'agenouilloir-clôture : aux angles, des pilastres ioniques cannelés ; au milieu de la face externe, un panneau carré à pointe de diamant entouré de quatre cercles ; sur la traverse supérieure, une frise de rinceaux entourant une tête d'angelot.

États conservations oeuvre composite
partie en remploi
Précision état de conservation

Meuble néo-Renaissance remployant des éléments anciens (miséricorde, reliefs des jouées). Entre 1992 et 2012, les diverses parties ont été scindées : la stalle a été séparée de son agenouilloir et posée sur un degré de pierre contre le mur de fond du chœur liturgique ; l'agenouilloir est resté solidaire de son degré de bois ; la stalle seule a été reteintée d'une teinte chêne foncé qui crée une discordance avec celle de l'agenouilloir.

Cette stalle, en grande partie un pastiche du 19e siècle, n'est apparemment pas comprise dans l'arrêté de classement des stalles.

Statut de la propriété propriété de la commune (?)
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Inventaire des biens de la mense et de la fabrique, 5 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 107/15-17
Périodiques
  • APARISI-SERRES Antonio. "Les stalles de la cathédrale de Dax : les miséricordes". Bulletin de la Société de Borda, 1955, 1.

    p. 51-54
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe