Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie

Retable du maître-autel

Dossier IM40004856 réalisé en 2013
Dénominations retable
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Garrey
Emplacement dans l'édifice choeur

Le retable du maître-autel, en dépit de sa composition tributaire des dernières décennies du XVIIe siècle, date probablement des années 1730-1750, comme le suggèrent les fûts de colonne lisses et droits (et non plus torses) ou encore l'économie des motifs décoratifs et leur relative modernité (les palmes en sautoir notamment). Le meuble est traditionnellement attribué aux Floché de Mont-de-Marsan - en l'occurrence plutôt à Pierre II (1701-1769), fils du fondateur de l'atelier - bien que les liens avec leurs œuvres sûres (par exemple le retable de l'église Saint-Médard à Mont-de-Marsan) soient assez ténus.

Période(s) Principale : milieu 18e siècle
Lieu d'exécution (incertitude sur le lieu)
Commune : Mont-de-Marsan
Auteur(s) Auteur : Floché Pierre II,
Pierre II Floché (1701 - 1769)

Sculpteur et retablier à Mont-de-Marsan ; fils de Pierre Ier et père de Jean Floché.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, (?)

Retable à trois corps délimités, au centre, par deux colonnes d'ordre composite au fût lisse et, sur les côtés, par deux pilastres cannelés du même ordre, portant un entablement droit à ressauts ; le soubassement est à deux niveaux panneautés ; la contre-table est occupée par un tableau (sous-dossier) ; chacun des corps latéraux, sur plan oblique, comporte une fausse niche en plein cintre à console supportant une statue (sous-dossier) ; un panneau cintré en arc segmentaire, flanqué de pilastres ioniques et d'ailerons, est placé en attique au-dessus du corps central et d'autres panneaux chantournés en amortissement des corps latéraux. La structure est peinte en faux marbre blanc, le fût des colonnes et pilastres en faux marbre vert et rouge, le fond des niches en bleu azur, le soubassement en faux marbre gris (structure) et brèche rose (panneaux) ; les moulures des panneaux, les ornements, bases et chapiteaux des colonnes et pilastres et tous les reliefs décoratifs sont dorés à la feuille. Le décor est entièrement rapporté et cloué, à l'exception de celui des consoles des statues, sculpté dans la masse.

Catégories menuiserie, sculpture
Structures corps, 3 colonne, 2 pilastre, 4
Matériaux chêne, décor en relief, décor en haut relief, décor rapporté, décor dans la masse, peint, polychrome, faux marbre, doré à la feuille d'or à l'eau
Mesures h : 550.0
la : 580.0
Iconographies Dieu le Père, bénédiction, globe, gloire, angelot
ornementation, chapiteau composite, chapiteau ionique, chute végétale, coquille, rinceau, palme, pot à fleur, pot à feu, panier fleuri
Précision représentations

Le panneau de couronnement du corps central, flanqué de pilastres ioniques et d'ailerons en volute à acanthes et chutes de roses, porte en son centre une effigie en haut relief de Dieu le Père, à mi-corps, appuyé sur le globe et bénissant, dans une gloire de nuées et d'angelots. Les panneaux d'amortissement chantournés des corps latéraux sont ornés de grandes palmes et de bouquets d'acanthe. Un panier de roses, deux vases emplis des mêmes fleurs et quatre pots à feu amortissent les parties hautes du retable. Les fausses niches des corps latéraux sont entourées de chutes de roses suspendues à de grandes palmes, elles-mêmes retenues au sommet par une large "coquille" en agrafe constituée de lambrequins perlés ; les consoles des niches sont sculptées (dans la masse) de grandes feuilles d'acanthe et flanquées de palmes affrontées ; d'autres palmes nouées en sautoir se détachent sur les panneaux en faux marbre du soubassement des ailes, sous les fausses niches.

Inscriptions & marques inscription, peint
Précision inscriptions

Inscription (peinte sur le piédestal de la colonne de droite) : Autel / privilégié.

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Retable restauré avec l'ensemble du maître-autel en 1989 : consolidation, réfection des faux marbres et de la dorure.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1977/07/18
Précisions sur la protection

Arrêté de classement : maître-autel, gradin, tabernacle, exposition, retable, tableau, statues, lambris, sièges, 2 anges adorateurs, peintures, balustrade de la communion, XVIIIe siècle.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe