Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre de Brocas

Retable du maître-autel

Dossier IM40006839 réalisé en 2017
Dénominations retable
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Montaut
Lieu-dit : Brocas
Adresse :
Emplacement dans l'édifice travée orientale du vaisseau sud (nouveau chœur)

Le retable du nouveau maître-autel, d'un style rocaille tardif, pourrait avoir été installé en 1782, à l'occasion du transfert du chœur liturgique du vaisseau roman au nord vers son pendant gothique au sud. Le tableau d'autel (et peut-être la Trinité du couronnement) est certainement un remploi du retable de l'ancien maître-autel, supposément détruit à la Révolution (abbé Sébie, 1864), et en tout cas en 1875 au plus tard.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle

Ce retable à trois corps et couronnement présente un tableau d'autel sur la contretable et un autre à l'attique. Le corps central est encadré de deux demi-colonnes ioniques à fût renflé, cannelé et rudenté. Les corps latéraux comportent des panneaux peints en faux marbre (moulurés à grand cadre). Deux ailerons disposés de biais surmontent deux portes, celle de gauche menant à la sacristie, celle de droite étant une fausse porte. Le soubassement comporte deux petites crédences portées par des têtes en applique. L'entablement est composé d'une architrave, d'une frise ornée de rinceaux, d'une corniche à denticules, le tout surmonté d'un fronton interrompu en volutes. Le couronnement rapporté, cadre du tableau sommital, est flanqué de pots à feu à revers plat. Les éléments de structure sont peints en faux marbres polychromes, les ornements et moulures sont dorés.

Catégories menuiserie, sculpture
Structures colonne, 2
Matériaux bois, décor en bas relief, décor rapporté, décor dans la masse, mouluré, peint, faux marbre, doré à la feuille d'or, sur apprêt
Mesures h : 91.0
la : 20.0
pr : 20.0
h : 86.0
la : 35.0
pr : 18.0
h : 262.0
la : 90.0
h : 61.0
h : 215.0
la : 209.0
Précision dimensions

Dimensions totales approximatives : h = 720, la = 710.

Iconographies gloire
ornementation, tête, angelot, pot à feu, aileron, fronton, chapiteau ionique, entablement, corniche, frise, rinceau, feuille d'acanthe, palmette, volute, fleur, nuée
Précision représentations

Demi-colonnes ioniques cannelées de part et d'autre du tableau central ; panneaux latéraux avec cadres moulurés cintrés à oreilles et palmette au centre ; deux guirlandes entre les panneaux latéraux ; ailerons terminés en grosses volutes feuillagées, fleur dans l'œil de la volute et angelot au sommet ; sur le soubassement, crédences supportées par des têtes d'ange ; au registre supérieur, rinceaux d'acanthe sur la frise, corniche à gouttes, volutes du fronton en forme de fleurs, pots à feu ; cadre du tableau d'attique : gloire, nuées (argentées à la feuille ?), bouquet de fleurs au sommet.

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Œuvre récemment restaurée, repeinte, redorée.

Œuvre non protégée au titre des Monuments historiques.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre paroissial de Montaut, 1845-1951.

    Archives communales, Montaut
Bibliographie
  • LAMAIGNÈRE Raphaël, abbé. L’église de Brocas. État descriptif en 1943. Recopié d'après le manuscrit de l'auteur par Philippe Dubedout. 1943.

  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 45
Périodiques
  • SÉBIE, abbé. "Histoire paroissiale. La paroisse de Montaut (Landes) à l'époque de la Révolution française". Revue de Gascogne, tome 5,1864.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Fascianella Linda