Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame

Retable de l'autel de sainte Catherine

Dossier IM40006611 réalisé en 2016

Fiche

Dénominations retable
Appellations de sainte Catherine
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Audignon
Emplacement dans l'édifice collatéral sud, à l'est

Les archives de la paroisse conservaient encore en 1969 le marché signé le 24 septembre 1848 par le menuisier saint-severin Raymond Lagarde "cadet" et les fabriciens de l'église Notre-Dame pour la construction du retable de l'autel de sainte Catherine. Le menuisier s'engageait à livrer l'ouvrage achevé avant le 15 février 1849 et à prendre pour modèle le retable de la fin du XVIIIe siècle placé sur l'autel de saint Michel, dûment "classicisé" pour l'occasion : remplacement du couronnement chantourné par un fronton triangulaire, des demi-colonnes à chapiteau toscan par un ordre corinthien canonique inspiré de celui du retable du maître-autel de Chadel, etc.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , (?)
Dates 1848, daté par source
Lieu d'exécution Commune : Saint-Sever
Auteur(s) Auteur : Lagarde Raymond, dit(e) Lagarde cadet,
Raymond Lagarde , dit(e) Lagarde cadet

Menuisier et sculpteur (mais aussi occasionnellement doreur), probablement frère de Guillaume Lagarde "aîné" (doreur à Saint-Sever, documenté de 1831 à 1861). Il fit œuvre de menuisier-sculpteur à Audignon en 1848, mais aussi de doreur à Montaut en 1855-1856 ("Lagarde cadet").


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, attribution par source

Retable à corps unique flanqué de deux colonnes corinthiennes à fût lisse, sur hauts piédestaux, portant un entablement droit ; contretable constituée de deux niveaux de planches verticales jointives, et occupée par un tableau au cadre rapporté. Un fronton triangulaire couronne l'entablement ; des pots à feu en ronde bosse sont placés en amortissement aux angles. La structure du retable, la contretable, le dé des piédestaux des colonnes, l'architrave et la corniche de l'entablement, les rampants du fronton et les pots à feu sont peints en faux marbre blanc veiné ; les panneaux des piédestaux, le tympan du fronton et les bases des pots à feu en faux marbre rouge veiné du Languedoc ; les bases des piédestaux en faux marbre noir ; le fût des colonnes en faux marbre vert d'eau ; la frise de l’entablement en bleu azur avec bandeau rouge ; le fond des frises de denticules et la flamme des pots à feu en rouge vif. Les chapiteaux et bases des colonnes, le cadre des panneaux des piédestaux et celui du tableau d'autel, les rinceaux de la frise de l'entablement, les denticules, la panse et le col des pots à feu, l'ostensoir en reparure sur le tympan du fronton sont dorés à la feuille sur assiette rouge.

Catégories menuiserie, sculpture
Structures colonne, 2
Matériaux chêne, décor en bas relief, décor en ronde bosse, décor rapporté, peint, faux marbre, polychrome, doré à la feuille d'or à l'eau
Mesures h : 500.0
la : 315.0
Précision dimensions

Cadre du tableau d'autel : h = 210.

Iconographies ostensoir
ornementation, chapiteau corinthien, rinceau, palmette, pot à feu
Précision représentations

Rinceaux encadrant une palmette médiane sur la frise de l'entablement ; pots à feu à panse godronnée et festons sur le col à l'aplomb en amortissement aux extrémités de l'entablement ; grand ostensoir doré en reparure, orné de feuilles d'acanthe et de godrons, au centre du tympan du fronton sommital.

États conservations bon état

Retable fautivement daté du XVIIIe siècle dans son arrêté d'inscription.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 2006/03/29
Précisions sur la protection

Arrêté d'inscription : autel, tabernacle, retable latéral sud, tableau de sainte Catherine, XVIIIe siècle.

Annexes

  • Marché avec Raymond Lagarde pour la construction du retable de l'autel de sainte Catherine, 24 septembre 1848 (document annexé au registre de la fabrique, AP Audignon [en 1969])

    "L'an mil huit cent quarante huit et le vingt quatre septembre entre le sieur Lagarde Raymond d'une part, et les sieurs Fauthoux Pierre, Darbo Jean, Claverie Pierre, Lafitte Dominique, Lafitte Jean-Baptiste et Lalande Bernard, conseillers fabriciens d'Audignon d'autre part, a été convenu ce qui suit :

    S'engage le sieur Lagarde :

    1° à construire pour l'autel de Ste Catherine d'Audignon un retable semblable à celui de l'autel de St Michel de la même église, avec la différence qu'au lieu de demi-colonnes il sera fait des colonnes entières, avec chapiteaux semblables à ceux du maître-autel, avec piédestaux ayant panneaux aux trois faces et conformes aux règles de l'art. Le couronnement qui surmontera l'entablement, quoique différent de celui de St Michel, devra être conforme à l'art et au bon goût ; lesquels ouvrages devront être faits en chêne et en peuplier ; en un mot l'autel sera complété sauf les souches des grands cierges.

    2° à dorer et peindre ledit autel ainsi complété, tombeau, gradin, tabernacle, rétable et cadre du tableau qui [sera] nettoyé et remis à neuf : le tombeau et le gradin seront semblables à ceux de St Michel, non pour le genre de la dorure et de la peinture, mais pour les parties à dorer et à peindre, sauf le médaillon qui sera un agneau ou un pélican et ne sera point rapporté mais sculpté et doré sur le plan intérieur du tombeau. Le tabernacle et ses accompagnements seront réparés conformément à l'art ; toutes les parties en seront conservées et complétées, si besoin est ; les parties dorées antérieurement seront redorées ; le cadre du tableau sera redoré en entier ; les piédestaux des colonnes auront les moulures dorées aux encadrements des panneaux ; les bases et chapiteaux seront dorés en entier ; l'entablement aura trois membres dorés à la corniche et deux à l'architrave ; la frise aura des ornements sculptés et dorés semblables à ceux de la frise de St Michel ; le couronnement sera traité aussi pour la dorure et la peinture conformément à l'art ; toutes les dorures et peintures seront du même genre que celles du rétable du maître-autel. Il sera encore appliqué un nouveau médaillon au tombeau de l'autel de St Michel.

    Tout quoi sera terminé au quinze février mil huit cent quarante neuf. Le sieur Lagarde renouvelle encore toutes ses promesses verbales qui ne sont point détaillées ici pour éviter un devis, mais qui pourront être évoquées contre lui si besoin est.

    S'engagent de leur côté les conseillers fabriciens susnommés à payer au sieur Lagarde la somme de cinq cents francs pour les dits travaux et fournitures, après leur achèvement et leur vérification si besoin était, tous dépens et expertises s'il y avait lieu étant à ses frais.

    Et ont les parties signé double, les jour mois et an que dessus :

    Lagarde cadet

    Claverie

    Lafitte

    Jn Lafitte

    B. Lalande

    Fauthoux"

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre de délibérations du conseil de fabrique (1842).

    année 1848 Archives paroissiales, Audignon
  • Fabrique, inventaire des biens (1905-1906).

    Archives départementales des Landes : E dépôt 17/1 P 1
  • Dossier de pré-inventaire de l'église d'Audignon, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe