Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Sainte-Catherine

Retable de l'autel de la Vierge

Dossier IM40006777 réalisé en 2017
Dénominations retable
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Montaut
Adresse :
Emplacement dans l'édifice chapelle de la Vierge

Le retable est probablement le seul élément de l'autel de la Vierge qui pourrait être antérieur à la visite de l'évêque Sarret de Gaujac en 1755. Il fut repeint et redoré en 1857, avec la chapelle elle-même, par le décorateur bordelais Daux.

Période(s) Principale : 1ère moitié 18e siècle
Auteur(s) Auteur : Daux,
Daux

Maison Doumeret et Daux, fabricants de mobilier religieux à Bordeaux (2, rue de l'Archevêché) de la Restauration au Second Empire. Dans les années 1850, le fils Daux dirigeait une succursale à Dax (rue des Carmes).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
restaurateur, attribution par source

Retable à corps unique flanqué de deux colonnes corinthiennes torses, sur piédestaux, encadrant un tableau et portant un entablement droit à forts ressauts. De part et d'autre, deux ailerons (partie supérieure) et un lambris (partie inférieure) comportant, à gauche, une porte surmontée d'un tympan, à droite une fausse porte. Peinture polychrome (vert dans la partie inférieure, bleu dans la partie supérieure), dorure à la mixtion sur les éléments décoratifs, entièrement rapportés.

Catégories menuiserie, sculpture
Structures colonne, 2
Matériaux bois, décor rapporté, décor en bas relief, décor en ronde bosse, peint, polychrome, doré à la feuille d'or à l'huile
Mesures h : 517.0
la : 355.0
h : 180.0
d : 30.0
h : 100.0
la : 170.0
h : 230.0
la : 100.0
h : 185.0
Iconographies ornementation, monogramme, angelot, pot à feu, bouquet, feston, volute, rosace, chute végétale, feuille d'acanthe, raisin, coquille, oiseau
Précision représentations

Colonnes torses à chapiteau corinthien et fût vitinae (grappes de raisin et oiseaux perchés sur les ceps de vigne). Entablement peint de rinceaux d'acanthe et amorti de deux pots à feu godronnés à l'aplomb des colonnes.

Couronnement ajouré, composé de deux branches (en 1969, reliées à la partie centrale par deux festons de fleurs, aujourd'hui disparus) se terminant en volutes et épaulant un grand vase balustre central à bouquet de fleurs (le renflement central du vase portait le monogramme M en 1969) ; sur la corniche devant le vase, un angelot flanqué de deux sphères desquelles s'échappent trois volutes de fumée argentées.

De part et d'autre de la contretable, un aileron en volute orné d'un angelot relié à une chute végétale argentée sur l'enroulement supérieur, d'une palme sur l'enroulement inférieur et d'une rosace dans l’œil ; fond étoilé.

Porte et fausse porte du lambris surmontées d'une guirlande de feuillages ; tympan décoré d'une coquille soutenue par deux palmes.

États conservations oeuvre restaurée
manque
Précision état de conservation

Retable restauré en 2015. Manquent certains éléments de décor, encore présents en 1969 : festons du couronnement, monogramme M sur le vase balustre central

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Procès verbal de visite de la chapelle du bourg de Montaut. Archiprêtré de Chalosse (par l'évêque François Sarret de Gaujac), 25 juin 1755. Copie au presbytère de Montaut.

  • Registre paroissial de Montaut, 1845-1951.

    année 1857 Archives communales, Montaut
  • Région Aquitaine. Service du patrimoine et de l'Inventaire. Dossier de pré-inventaire de la commune de Montaut, 1969.

Bibliographie
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 39-40
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Fascianella Linda