Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Quartier de La Chapelle

Dossier IA64003186 réalisé en 2018

Fiche

Œuvres contenues

Précision dénomination quartier
Appellations Quartier de La Chapelle, Lahargou
Parties constituantes non étudiées chapelle, école
Dénominations écart
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : La Chapelle
Adresse :
Cadastre :

Le quartier de La Chapelle constitue un petit peuplement rural du vallon de l'Arbéroue, localisé sous l'Ancien Régime en terre navarraise, à la jonction du territoire de Bardos et d'Orègue en Labourd. Le premier nom était Lahargou - la forge en gascon -, probablement en référence à la maison du même nom qui était bâtie au sud de la place centrale, citée dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas en 1515. Le chanoine Durquet l'aurait connu en ruine, elle a donc probablement disparu dans l'entre-deux-guerres.

Le nom actuel du hameau a changé après la construction en 1646 d'une chapelle, disparue depuis et remplacée par la place du fronton. Il s'agissait de la chapelle Saint-Bernard, construite à l'initiative de Bernard de Cappel, bourgeois et marchand de Saragosse, autorisé par Mgr d'Olce, évêque de Bayonne. En 1737, il est précisé dans un procès-verbal de visite épiscopale que "les fenêtres manquent de vitraux ; que l'autel a besoin d'être nettoyé ; le mur extérieur de la chapelle recrépi, le clocher réparé en quelques endroits [...]". Durant la Révolution, en décembre 1792, la chapelle est fermée et ses objets transférés à l'église du village. Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835, et désignée dans la matrice comme "ancienne chapelle, masure". Elle était donc déjà en ruine à l'époque. Un nouveau lieu de culte a été installé en 1950 dans la Maison Maisonnave, appartenant à la famille du chanoine Durquet.

Une école publique existe depuis 1833 dans le quartier. L'école actuelle a été construite dans les années 1950, au nord la place du fronton.

L'habitat est composé de fermes et de maisons dispersées, datables entre le 16e siècle jusqu'aux années 1980.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Ce petit hameau regroupe quelques maisons le long de l'axe venant de Pessarou en passant par la Maison Chourio, et celui venant du bourg, allant vers la Maison Gardera.

Une place centrale, donnant à l'est sur le mur du fronton de pelote basque, est bordée de platanes. Au nord, l'ancienne école jouxte la place, tandis qu'au sud, les fermes Perrique-Cousturé sont entourées d'importantes stabulations. La Maison Maisonnave fait face au fronton. D'autres noyaux d'habitations bordant des carrefours sont rattachés à ce quartier, notamment le lieu-dit l'Escapat, à la jonction de trois communes, et Chourio, avec des constructions plus récentes.

Murs grès moellon enduit
Toit tuile creuse

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
Bibliographie
  • DARNERE F. La Bastide Clairence au XIVe siècle. T.E.R. Bordeaux : Université de Bordeaux, 1969.

    Service du patrimoine et de l'Inventaire, région Aquitaine : TU DAR
  • LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018.

    P. 99, 113, 186-187, 208, 242.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.